Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2010

Solidarité avec Rayhana

Rayhana.jpgMardi 12 janvier 2010, la comédienne franco-algérienne Rayhana a été victime d'une tentative de meurtre, pudiquement qualifiée d'agression (sic) par le quotidien Le Monde.

 

On l'a aspergée d'essence, avant de jeter un mégot allumé en sa direction, en la traitant de "mécréante".

Elle aurait pu périr brûlée vive.

 


Fort heureusement, le mégot n'a pas atteint Rayhana, qui a pu s'enfuir en courant.

Une manifestation de soutien aura lieu aujourd'hui (16 janvier).

 

A-t-elle été agressée par des islamistes? C'est possible, mais pas prouvé pour l'heure.

Elle a été, depuis, placée sous protection policière.

 

Pour ceux qui seraient tentés d'instrumentaliser l'événement à des fins de xénophobie, rappelons que Rayhana a souligné, dans son interview sur Europe 1 visionnable ci-dessous, que ce qui l'a le plus choquée dans cette affaire, c'est qu'après s'être enfuie, couverte d'essence, elle est allée demander refuge successivement dans deux cafés, cherchant de l'aide.

 

Elle a été refoulée dans les deux cas. Dramatique!

 


 


Manifestation de soutien samedi 16 janvier 2010 à 17H30

 

Un rassemblement a lieu aujourd'hui à 17H30 devant la Maison des Métallos, où a se joue la pièce interprétée (entre autres) par Rayhana, comédienne talentueuse et engagée.

 

De tels événements sont intolérables, attentatoires aux droits élémentaires des créateurs, des artistes et des citoyens. Il ne s'agit pas d'anecdotes à traiter à la légère, il ne s'agit pas d'"agressions" comme tant d'autres, n'en déplaise au journal Le Monde.

 

 

Crimes contre la pensée

 

Ces événements, crimes contre la pensée, appellent une réaction sans faiblesse. S'il y a une identité nationale à défendre, c'est sur ces fronts là qu'elle se joue!

 

Je suis à Paris en ce samedi, mais je donne 6H de cours et ne pourrai me rendre au rassemblement de la Maison des métallos.

 

438133-536744.jpgMais il me semblait important de témoigner ici de ma solidarité totale avec une comédienne ô combien courageuse.

Une artiste emblématique, avec toute une génération de talents comme Rachida Khalil, d'une merveilleuse bouffée d'oxygène culturelle venue du Maghreb ("génération passerelle" qui mériterait une étude socio-historique).



(NB: Une impulsion autrement plus authentique et talentueuse, au regard des valeurs humanistes et de la liberté de penser, qu'un Stéphane Guillon, payé 40.000 Euros par mois pour jouer les faux martyrs de la liberté d'expression en rampant dans l'opportunisme graveleux).

Commentaires

Pas de commentaire jusqu'à aujourd'hui ? Dommage !
Donc je me permets d'en rédiger un.

Le fait que cette actrice s'est fait traiter de "mécréante" ne laisse aucun doute sur l'origine ou la nature de l'agression. Mais où sont les imams, les muftis et autres responsables du CFCM pour dénoncer ces exactions ? (car je ne pense pas qu'il s'agisse de "catholiques intégristes") Pourquoi ce silence ? Ne dit-on pas "qui ne dit mot consent" ? Par ailleurs, les réactions de la plupart des politiques et des journalistes sont trop timorées ? De quoi ont-ils peur ? Vivons-nous encore dans un état de droit ? Je m'inquiète pour notre avenir et surtout celui de nos enfants et petits-enfants.

Écrit par : Patrick B | 20/01/2010

Les commentaires sont fermés.