Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2016

Etat de plus en plus envahissant: il est temps de s'interroger

6a012875e3b7c6970c0120a7c22d93970b.jpgLa globalisation fragiliserait-elle l'Etat? Au cours du dernier demi-siècle, on observe au-contraire une emprise étatique sans précédent sur la population française. Au risque d'inquiéter les traditions de pensée éprises de liberté, comme le protestantisme, qui rejettent le "cercle vicieux de délégation déresponsabilisante et d'autoritarisme" (Yves Buchsenschutz). Rien ne semble ralentir le Magistère envahissant de l'Etat. Non comptant d'afficher une classe politique ventrue (600.000 élus), la République ne cesse de taxer davantage les Français: le taux de prélèvements obligatoires a augmenté de 10 points entre 1974 et 2014, pour atteindre le second rang mondial (OCDE).

Quant aux libertés, après une embellie au début des années 1980, elles reculent, avec désormais la perspective d'un fichier centralisé...

Pour lire la suite de cette chronique, voir le site de l'hebdomadaire Réforme (lien).

 

20/07/2016

France: deux incendies d'églises évangéliques en moins de deux mois

CnPBif1WEAE9iDd.jpgIl s'est passé moins de deux mois (55 jours exactement) entre l'incendie criminel d'une église évangélique à Manosque (18 mai 2016) et l'incendie (possiblement criminel) d'une autre église évangélique à Calais (12 juillet 2016). Toutes deux sont rattachées aux Assemblées de Dieu (ADD), principale dénomination pentecôtiste française.

Devant ces faits très graves, notons que le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a réagi par un communiqué de soutien à la suite du second incendie. Le CNEF (Conseil National des Evangéliques de France) a également réagi rapidement, à chaque fois, par un communiqué.

La Fédération Protestante de France est, elle, restée silencieuse, contrairement aux usages lors des mandats précédents, où la FPF réagissait aux atteintes faites aux églises protestantes, même si celles-ci ne lui sont pas rattachées.

Rappelons qu'un fil Twitter permet de documenter ces questions (ProTestLaïque).

 

13/07/2016

Alsace-Moselle: vers l'abrogation du délit de blasphème

maxnewsworldtwo336678.jpgEn France, le délit de blasphème, ou assimilé, a souvent été utilisé pour restreindre les libertés (cf. le très bon livre de Jean Boulègue, Le blasphème en procès). Dans bien des pays, il est toujours utilisé comme arme contre les minoritaires, notamment au Pakistan, où il est responsable de l'incarcération de nombreux chrétiens, notamment Asia Bibi, toujours emprisonnée (lien).

C'est pourquoi, au nom de la laïcité, un amendement (833) a été déposé puis adopté, à l'Assemblée Nationale, pour supprimer le délit de blasphème toujours en vigueur dans le droit local d'Alsace-Moselle.

Mais la Navette parlementaire (AN/Sénat) doit encore faire son travail avant une adoption définitive, ouvrant vers l'étape (logique) suivante: mettre enfin un terme au financement discriminatoire par l'argent public de certains clergés, en Alsace-Moselle. Pour faire mieux coïncider principe et réalité de la laïcité.

26/05/2016

Liberté d'expression: une relaxe et une question en suspens

orwell.jpgOn ne saura finalement pas si la dénonciation de l'homosexualité est devenue ou non, en France, un nouveau sacrilège, plaçant la protection de l'homosexualité au-dessus de la protection de la religion. En effet, la Cour d'Appel de Bordeaux, le 25 mai 2016, a relaxé, mais pour vice de forme, les deux protestants évangéliques de Cognac condamnés pour homophobie en novembre dernier (lien).

Certains évangéliques ont réagi en présentant cette relaxe comme une victoire de la liberté d'expression.

La réalité est différente. Du point de vue des relaxés, c'est certainement une bonne nouvelle (et une mauvaise nouvelle pour les plaignants). Du point de vue des droits à la liberté d'expression, cela reste en revanche ambigu, car le tribunal n'a pas tranché sur le fond.

Le CNEF, qui a suivi cette affaire depuis le début, a publié un communiqué (lien).

20/07/2015

Libre de le dire dans l'espace public, 3e opus du CNEF

protestantisme, convictions, libre de le dire, france, cnef, liberté, liberté dexpression, laïcité, travail, blf europe, espace public, évangéliquesLa liberté religieuse ne se cantonne pas à la vie privée. Bien au contraire, la liberté d’expression implique par définition la possibilité de s’exprimer dans l’espace public et de diffuser ses convictions. Dans quel cadre se vit cette liberté sur la voie publique, dans les lieux publics ? Ce manuel pratique guide tous ceux (Églises, associations, individus) qui veulent exprimer leurs convictions dans l’espace public : leurs droits, leurs devoirs, mais aussi les restrictions et les opportunités.

 C'est par cette accroche que le CNEF (Conseil National des Evangéliques de France) présente le 3e volet de sa série "Libre de le dire", dernièrement publiée par les éditions BLF.

Poursuivant sans tapage un travail de fond sur les conditions de la liberté et du témoignage chrétien dans la France laïque du XXIe siècle, le CNEF nourrit ainsi débat, réflexion et dynamiques convictionnelles. 

21/06/2015

Etats-Unis: la cour martiale pour un verset biblique

CM Capture 1.jpgIl y a un mois, une grande enquête du Pew Forum confirmait une tendance bien établie: la société américaine se sécularise, la part du christianisme décline, et la part des "sans religion" augmente.

C'est dans ce contexte que s'inscrit cette histoire étonnante: une soldate, Lance Caporal Monifa Sterling, est passée l'an dernier en cour martiale car elle a refusé d'obéir à l'ordre qui lui demandait d'enlever de son poste de travail un.... verset biblique inspiré d'Esaïe 54; 17: aucune arme ne prospérera contre moi.

Monifa, qui a perdu son emploi et a perdu son grade de caporal, ne se laisse pas faire: l'affaire est devenue judiciaire et le Liberty Institute défend son cas, comme le rapporte le Washington Post.

Un cas hautement médiatisé et sensible dans un pays longtemps réputé très ouvert à la visibilité du christianisme.

28/05/2015

Soudan: deux pasteurs protestants risquent la peine de mort

christian-church-in-sudan-in-this-undated-photo.jpgPour diverses raisons, certaines avouables, d'autres moins, le Soudan (du Nord), bénéficie d'une certaine mansuétude de la France...

Le régime de Khartoum, conduit par le sanguinaire Omar Al Bashir, poursuivi pour crimes contre l'humanité, se distingue pourtant régulièrement par ses atteintes massives aux droits les plus élémentaires.

Dans le domaine religieux, après l'édifiante affaire Meriam Ibrahim (une femme condamnée à mort pour avoir épousé un chrétien), le dernier "dossier chaud" en date est la menace de peine de mort qui plane sur deux pasteurs protestants traduits en justice, soi-disant pour des motifs d'"espionnage" et de "blasphème". Leurs noms sont Yat Michael et Peter Yen Reith, de la South Sudan Presbyterian Evangelical Church.

Lien.

20/03/2015

"Libre de le dire au travail", volet 2 de la campagne du CNEF

Libre de le dire au travail.jpgSelon la Constitution française du 27 octobre 1946 Préambule (alinéa 5) "Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances." Mais quelle est ma liberté de manifester mes convictions, notamment religieuses, au travail", s'interrogent les protestants évangéliques représentés par le CNEF?

Pour apporter des repères présentés comme utiles pour concilier la réalité collective et économique du travail avec les libertés individuelles de conscience et d'expression, le CNEF vient de publier un second livret, Libre de le dire au travail (BLF éditions 2015), qui fait suite à Libre de le dire à l'école, dans le cadre de la campagne "Libre de le dire" (lien).

23/02/2015

Partager ses convictions: l'enjeu du portail "Libre de le dire" (CNEF)

images.jpegPour compléter la note postée sur l'ouvrage Libre de le dire (CNEF, 2015), signalons que le Conseil National des Evangéliques de France a également lancé un site internet éponyme. Ce portail, http://libredeledire.fr/ part de cette perception formulée par Pierre Jeuch sur le site du CNEF:

"Notre société insiste beaucoup sur la liberté individuelle tout en stigmatisant ceux qui ne s’alignent pas sur la pensée dominante" (lien). Souhaitant faire entendre la différence chrétienne, le CNEF distingue sur son site dédié cinq espaces (école, travail, public, université, église) où se pose à chaque fois, en termes différenciés, la question du partage des convictions.

Toutes les rubriques ne sont pas encore complétées, mais le cap est clair.

Lire la suite

19/02/2015

"Libre de le dire": un livre du CNEF pour nourrir le débat sur les libertés

liberté,liberté de conscience,liberté dexpression,liberté religieuse,laïcité,france,caroline fourest,taslima nasreen,louis schweitzer,hacques buchhold,jean-yves carluer,charles-eric de saint germain,prisca robitzer,nancy lefevreDans le respect des lois, la liberté d'expression est indivisible. Elle vaut pour l'incroyance, l'athéisme militant (cf. Libres de le dire, livre fort publié en 2010 par Taslima Nasreen et Caroline Fourest).

Elle vaut de la même manière pour la croyance, notamment la foi chrétienne, comme le rappelle le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF) dans un livre collectif dense et pluridisciplinaire qui se donne pour but d'explorer les "fondements et enjeux de la liberté de conscience et d'expression en France".

Le livre s'intitule Libre de le dire (Marpent, BLF éditions, 2015).

 Une réflexion qui s'inscrit dans le cadre d'une laïcité qui ne confond pas Etat (appelé à une neutralité régulatrice) et individu (libre de ses convictions).

 

Lien.

12/01/2015

Liberté d'expression

13984_10152577412287409_153267939924451540_n.jpg

08/01/2015

LIBERTE EGALITE FRATERNITE

LEs canards.jpg

 

31/07/2014

"Harcèlement croissant" des chrétiens au Soudan (Le Point)

soudan-chretien-eglise-2760870-jpg_2394391_652x284.JPGLes grands centres d'intérêt des sciences sociales des religions ont longtemps gravité assez loin des enjeux de la liberté religieuse. L'actualité géopolitique des dernières années va-t-elle changer la situation?

Ce n'est pas exclu, tant les questions du pluralisme et de la liberté de choix (conversion) se posent de manière brûlante dans de nombreux pays.

Le terrain des Soudans, notamment, sur lequel votre serviteur s'est penché à l'occasion de deux séjours de recherche, pose de multiples questions. Au Soudan du Nord (Khartoum), l'affaire Meriam Yahia Ibrahim (voir le blog France/Soudan du Sud) a rappelé à l'opinion internationale les discriminations sévères qu'y subissent les chrétiens. Un récent article du magazine français Le Point revient sur la question (lien).

On y interroge notamment Kori Elramla Kori Kuku, le secrétaire général du Conseil des églises soudanaises. 

23/01/2014

Hausse des tensions religieuses dans le monde selon le Pew Forum

Pew Forum, liberté religieuse, sébastien fath"Les tensions religieuses augmentent dans le monde".

Info ou intox? L'enquête que le très sérieux Pew Forum on Religion and Public Life vient de rendre publique (lien vers le rapport complet ici) semble clairement indiquer ceci: les conflits religieux sont bel et bien de plus en plus fréquents. Et nombre de gouvernements restreignent beaucoup la liberté religieuse.

Dans le Top 10 du Pew Forum des gouvernements répressifs en matière de religion début 2014 (lien), on remarquera plusieurs sinistres "habitués" du Top 10 que l'ONG Portes Ouvertes a actualisé cette année: Chine, Iran, Arabie Saoudite, Somalie, Afghanistan, Syrie, Maldives... (comparer ici et ).

18/01/2014

"Soi-même comme un autre" : Elie Semoun répond à Dieudonné

Elie Seymoun, Sébastien Fath, DieudonnéLe défi de l'altérité, l'enjeu de "soi-même comme un autre" (cf. l'ouvrage de Paul Ricoeur) est au coeur de l'expérience sociale, qui comprend le terrain religieux. Au-delà des coups de menton censeurs, comment gérer le conflit quand celui-ci en vient à toucher à ce qui fonde l'identité personnelle?

Comment préserver ce trésor exigeant qu'est l'amitié, par un dialogue de fond qui dit le désaccord sans nier autrui ou lui mettre un baillon?

L'humoriste Elie Semoun illustre magnifiquement ce défi dans la vidéo ci-dessous, extraite d'une émission diffusée il y a une semaine, où il répond à son ami Dieudonné. Ne pas rater la fin du sketch.

Lire la suite

15/01/2014

Dieudonné et les religions: décryptage dans l'hebdo La Vie

48337_dieudonne_440x260.jpgDurant ces derniers jours, l'affaire Dieudonné a rallumé de vifs débats sur la liberté d'expression, oblitérant d'autres questions de fond, comme le rapport de cet humoriste (et de la nébuleuse qui le soutient) avec la religion.

Fasciné par la Révolution iranienne, Dieudonné n'est pas pour autant un islamiste. Mais il tient un discours structuré et prosélyte sur la religion, sur la base d'un référentiel islamique décrypté très finement par Henrik Lindell dans une analyse publiée sur le site de l'hebdomadaire La Vie.

A lire et à voir (vidéo) ! Lien ici.

07/01/2014

Interdire Dieudonné, c'est promouvoir ses idées

france,république,laïcité,éducation,dieudonné,liberté dexpression,théâtre de la main d'or,police de la pensée,complotismeLe landerneau politique français marcherait-il décidément sur la tête?

Voici qu'un humoriste provocateur, antisioniste maladif et charismatique, le dénommé Dieudonné, donne des boutons en raison de dérapages antisémites outranciers et consternants (qui lui ont valu plusieurs condamnations en justice).

Des propos qui contreviennent à la loi actuelle. Qu'à cela ne tienne!

On va l'interdire de spectacle, voire l'expulser de son théâtre de la Main d'or

Lire la suite

05/01/2014

Le pluralisme culturel et religieux scruté par l'Observatoire PHAROS

Observatoire Pharos.jpg

En cette année 2014 qui s'annonce mouvementée, il faudra suivre, en matière d'étude du pluralisme culturel et religieux, les travaux de l'observatoire Pharos

Lancé le 3 octobre 2012 au Palais de la Porte Dorée à Paris, il est porté par un soutien public considérable qui l'invite d'autant plus à produire un travail de fond crédible, ample et mis à jour. Doté d'un portail internet, il est présidé par la professeure Mireille Delmas-Marty, et compte notamment, parmi ses administrateurs, Vincent Goossaert, directeur adjoint du laboratoire GSRL.

27/12/2013

Etat des lieux de la répression anti-blasphème dans le monde (RSF)

blasphème, liberté dexpression, liberté religieuse, liberté, RSF, Benoît HervieuVenant de cette ONG, c'est une première bienvenue: Reporters Sans Frontières (RSF) a publié en ce mois de décembre 2013 un rapport très instructif intitulé "Blasphème : l'information sacrifiée sur l'autel de la religion". Coordonné par Benoît Hervieu, il propose un précieux état des lieux à l'échelle mondiale et montre que 94 des 198 Etats de la planète punissent par la loi le blasphème, l'apostasie ou la diffamation des religions.

Signe d'un "abus de religion"? Sans aucun doute. Signe aussi parfois d'une entrave à la religion (notamment lorsqu'on souhaite en changer). Signe enfin d'une instrumentalisation de la religion par des régimes politiques autoritaires. Rapport complet téléchargeable ici (lien).

24/12/2013

Noël ! Les Pussy Riots enfin libérées

southparkpussyriot.jpgMaria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova, les deux membres du groupe néopunk Pussy Riot qui étaient encore emprisonnées en Russie, ont été libérées hier, lundi 23 décembre 2013, après avoir été amnistiées.

Qu'il y ait une opération de communication de la part de Vladimir Poutine, à quelques encablures des JO de Sotchi, est une évidence. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un très beau cadeau de Noël pour tous les défenseurs de la liberté d'expression (blasphème compris).

La série South Park, qui avait présenté en novembre 2012 un Jésus appelant à la libération des jeunes femmes, nous gratifiera-t-elle d'un  épisode en forme d'épilogue?

Lire la suite

10/04/2013

Le mensuel CAUSEUR désormais en kiosque

Couv-n°1-avril-20131-120x168.jpgPortail de débats, puis journal papier depuis juin 2008, Causeur est un espace de réflexion comme il y en a peu en France, c'est-à-dire non inféodé à un carcan idéologique, mais ouvert à toutes les sensibilités du paysage politique, ce qui suffit (on est en France) pour qu'il soit taxé de "réac" .

Le numéro d'avril 2013 de Causeur sort pour la première fois en kiosque, avec des analyses qui vont de Finkielkraut à Gauchet en passant par Paul Thibaud, Pascal Bruckner ou la pertinente Elisabeth Levy (fondatrice du mensuel). On trouve aussi un dossier sur l'affaire Baby-Loup (laïcité en danger, ou pas?).

L'occasion de saluer cet excellent magazine qui désankylose nos neurones et notre esprit critique.

03/10/2012

Censure d'une affiche par la RATP et débat sur la liberté d'expression

fpe_5065ca000ff29_231929.jpg
La chaîne de télévision franco-allemande ARTE va diffuser à partir du 11 octobre 2012 une série TV portant sur de jeunes séminaristes. Une série au ton moderne, sans tabous ni volonté anticléricale.

Mais voilà que la RATP (régie autonome des transports de Paris) a refusé l'affiche ci-contre, sous prétexte d'une "allusion sexuelle".

Or, l'affiche, très soft, ne fait que renvoyer à un thème de la série, qui soulève l'enjeu affectif et celui du célibat pour de futurs jeunes prêtres. Cette interdiction par la RATP a suscité un débat intéressant sur les enjeux de la liberté d'expression en France.  

Lire la suite

22/09/2012

Tareq Oubrou: Résister à l'esprit complotiste et victimaire

tareqOubrou.jpg"Quant à la contestation et à la critique, elles sont légitimes. Elles doivent être civilisées. La critique d'art se fait par l'art, la philosophie par la philosophie, les idées par les idées. Répondre à ces provocations gratuites constitue une vraie publicité pour des oeuvres qui seraient sinon ignorées. Le problème de l'islam c'est d'abord ses musulmans. Et comme dit le proverbe arabe, l'ignorant est plus dangereux envers lui-même que son pire ennemi".

Cette conclusion nous vient de l'imam Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux, intellectuel et théologien, et auteur d'un magnifique plaidoyer pour la liberté d'expression dans une tribune du quotidien Le Monde publiée le 20 septembre 2012 (lien ici).

Tareq Oubrou est par ailleurs l'auteur de Profession imâm (Albin Michel, 2009).


19/09/2012

Blasphème, l'éternel retour

blasphème, le monde, islam, charlie hebdo, islamophobie, liberté dexpression, stéphanie le bars, jean boulègue, laïcitéA lire l'excellente synthèse publiée aujourd'hui par Stéphanie Le Bars dans le quotidien Le Monde sur le blasphème, un thème qui fait la "Une" à la suite du digest de navet vidéo islamophobe diffusé depuis juillet sur Youtube, et des nouvelles caricatures publiées aujourd'hui par Charlie Hebdo

On complètera très utilement cette lecture par la consultation du meilleur livre publié à ce jour sur l'histoire récente des débats médiatico-judiciaires en France autour du blasphème: celui de l'historien Jean Boulègue, Le blasphème en procès (1984-2009), aux éditions Nova.

17/09/2012

Solidarité avec Caroline Fourest, insultée et privée de micro

caroline fourest, sébastien fathCaroline Fourest est ce qu'on appelle une intellectuelle clivante. Mais de là à ce qu'une foule en colère l'empêche carrément de parler à la Fête de l'Huma, ce dimanche, ça va bien trop loin. 

Une représentante du Parti de Gauche a du coup cédé à un trait d'humour douteux, qui souligne que "la Fête de l'Huma n'est pas la fête de l'Oumma".

On peut comprendre l'irritation, en retour, du fameux site Oumma.com (remarquable portail, influent et bien fait). On comprend beaucoup moins, en revanche, lorsque la controverse débouche sur l'intimidation, et l'intimidation sur l'impossibilité de s'exprimer. C'est pourquoi, en cette circonstance-là, Caroline Fourest a besoin de notre solidarité.

22/08/2012

Liberté en cage (Pussy Riots)

Pussy-Riot-Lulu-dArdis1-1.jpg

Et bravo à Lulu d'Ardis, dont le crayon "à la manière de Toulouse Lautrec" parle mieux qu'un long discours (dessin originellement publié le 20 août 2012 sur ce blog du Monde, lien)

09/08/2012

Les Pussy Riots, héritières des prophétesses Quaker ?

pussy riots, droit des femmes, sébastien fath, nadya tolokonnikova, prophétessesLes Pussy Riots sont un groupe contestataire russe de chanteuses Punk qui luttent, avec intelligence, courage et sens de la provocation, pour la libéralisation de la société et la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

A la suite d'une prière anti-Poutine dans la Cathédrale du Christ sauveur (21 février 2012), aussi provocante que le Christ chassant les marchands du temple, ces jeunes femmes, incarcérées depuis 5 mois, sont jugées à Moscou. Mardi 7 août 2012, le procureur a requis contre elles 3 ans de camp.

L'Eglise orthodoxe russe a plaidé pour la sévérité et a dénoncé un "crime pire qu'un meurtre".

Lire la suite

10/12/2011

Débat sur le blasphème: une double page du Monde

obobineau_nb_110x130.jpgA noter, dans l'édition datée du vendredi du quotidien Le Monde, un intéressant dossier consacré à la question du blasphème.

On regrettera que l'excellente synthèse de Jean Boulègue, intitulée Le blasphème en procès, n'y soit toujours pas citée. En revanche, on appréciera notamment la plume efficace, pédagogique et convainquante de mon collègue et ami Olivier Bobineau, récent titulaire (haut la main) de son HDR (Habilitation à Diriger des Recherches). Il signe un billet remarquable conclu par ces mots auxquels je m'associe pleinement: "Combien de prophètes ont-ils été accusés d'avoir blasphémé? Ainsi Jésus, traité de blasphémateur, n'est-il pas condamné parce qu'il se revendique de nature divine en se déclarant Messie, siégeant à la droite du Tout-Puissant, venant avec "les nuées du ciel" (Marc 14, 62-65)? A bon entendeur, salut."

04/11/2011

Incendie de Charlie Hebdo et pseudo "fin de l'islam politique"?

79067_charlie-hebdo.jpgLes coupables de l'incendie perpétré contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, le 1er novembre 2011, n'ont pas encore été arrêtés.

Mais un faisceau de présomptions (menaces, piratage du site internet etc.) suggère que certains éléments musulmans fanatiques n'y seraient peut-être pas tout à fait étrangers, en raison de la provocation assumée du journal, qui représente, dans son édition courante, le prophète Mahomet (ce que la plupart des musulmans -pas tous- considèrent comme un sacrilège).

Face à ce méfait, une seule posture est possible pour les héritières et héritiers de 1789, la solidarité avec Charlie Hebdo et la défense sans condition de la liberté d'expression, blasphème compris!

Lire la suite

18/10/2011

Pour mémoire, le 17 octobre 1961

17:10:1961.jpgIl  a 50 ans exactement, le plus grand massacre de population civile dans une ville européenne de l'Ouest depuis la Seconde Guerre Mondiale a eu lieu... en France, à Paris.

C'était le 17 octobre 1961, événement commémoré hier. Entre 150 et 200 civils algériens périrent sur ordre du préfet de police de la ville de Paris, un certain Maurice Papon. Et plus de 10.000 arrestations marquèrent cette tragique journée de manifestation.

On lira notamment l'excellent décryptage, au prisme des médias de l'époque par Henri Maler sur le portail Acrimed, et les archives photos consultables ici sur le site du Monde.