Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2010

Parution d'une synthèse sur le régime concordataire français

Le régime concordataire français.jpgPour comprendre la laïcité française, comment faire l'impasse sur ce qui précède la loi de séparation de 1905?

 

De ce point de vue, soulignons l'immense intérêt du beau livre que vient de publier Jean-Pierre Chantin, historien, chercheur associé de l'équipe Religions Sociétés et Acculturation (université Lyon 3, UMR 5190, LARHA).

 


Cet ouvrage est consacré au "régime concordataire français", mode de régulation des relations de "collaboration" entre Eglises et Etat en France entre 1802 et 1905.

 

N'ayant pas encore lu en détail ce volume que je viens de recevoir, je ne proposerai pas ici de fiche de lecture. En revanche, je soulignerai son caractère synthétique, pédagogique, nourri aux meilleures sources, et attentif à tous les acteurs (ne se limitant donc pas à l'Etat et à l'Eglise catholique).


Nouvel ouvrage de référence

 

Doté d'annexes copieuses, d'une chronologie, d'une superbe bibliographie , de cartes et d'encadrés, ainsi que d'un index fort commode, c'est un ouvrage très soigné, qui passionnera au premier chef les historiens du XIXe siècle, mais, au-delà, qui devrait attirer l'attention de tous ceux qui réfléchissent à la laïcité.

 

Son titre : Jean-Pierre Chantin, Le régime concordataire français. La collaboration des Eglises et de l'Etat (1802-1905), Paris, Beauchesne, 2010, 302 pages).

 

On connaissait jusqu'à présent l'ouvrage de Brigitte Basdevant Gaudemet, Le jeu concordataire dans la France du XIXe siècle, Paris, PUF, 1988.

 

Désormais, on dispose avec le livre de Jean-Pierre Chantin d'une nouvelle synthèse mise à jour et élargie: l'ouvrage de référence désormais sur le sujet.

Commentaires

Il est bon de préciser que ce concordat est toujours en vigueur en Alsace et en Moselle. Il y a donc 4 cultes "reconnus" et dont les ministres sont payés par l'Etat, donc par le contribuable : les cultes israélite, catholique, luthérien et réformé. Les autres Eglises, notamment les évangéliques sont des associations et paient eux-mêmes leurs salariés.

Écrit par : Patrick B | 23/06/2010

Ce qui constitue une discrimination, non ? (je réponds à PB)

Écrit par : Agnès | 23/06/2010

Pour répondre à Agnès et compléter mon propos : N'étant pas jaloux, je ne me battrai pas pour la suppression du concordat en Alsace-Moselle. Par contre, il y a des discussions et même des souhaits de certains pour l'étendre à l'islam. Je suis franchement contre. Parce que sinon pourquoi pas ne pas y inclure les bouddhistes, les hindouistes, les témoins de Jéhovah, les mormons, les évangéliques ? Pourquoi pas, à l'instar des trois confessions chrétiennes, les chiites, les sunnites, les salafistes etc ?
Non vraiment, si le concordat se maintient dans cette région pour des raisons historiques, il n'y a aucune raison de l'étendre à d'autres.

Écrit par : Patrick B | 24/06/2010

Les "raisons historiques" n'excusant pas tout, moi je pense qu'il faut supprimer ce régime spécial d'Alsace-Moselle .....La laïcité doit concerner TOUTE la France ...

Non seulement certains voudraient étendre ce "régime concordataire" à l'Islam, mais ils voudraient même l'étendre .... à toute la France : c'est leur conception de la laïcité .....
Retour au 19è siècle pour tout le monde ?

Écrit par : Françoise | 24/06/2010

Pour celles et ceux que cela intéresse, à noter un site internet fort intéressant.... consacré à la question des concordats, et à l'enjeu de leur suppression!
Le site est malheureusement en anglais seulement.
Voici l'adresse: http://www.concordatwatch.eu/showtopic.php?org_id=843&kb_header_id=29281

Écrit par : SF | 24/06/2010

A l'attention de Françoise en particulier, mais cela peut intéresser tout un chacun :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle
Cet article explique assez bien les choses. Mais je précise bien qu'il n'est pas question pour moi d'étendre le concordat à qui que ce soit.

Écrit par : Patrick B | 26/06/2010

Merci Patrick B, mais vivant moi-même en Alsace je suis assez au courant de la situation .... en tout cas, je fais partie d'une église libre et ne voudrais absolument pas qu'elle soit incluse dans le "concordat" ... ( ça me gênerait encore plus que l'existence du concordat tel qu'il est maintenant, car cela contredirait totalement certaines de mes conceptions théologiques )

Merci à Sébastien Fath pour le lien en anglais, je vais aller voir ...

Écrit par : Françoise | 28/06/2010

Entretemps j'ai été voir le site en anglais mis en lien par Sébastien Fath : c'est très intéressant, j'y ai encore beaucoup de choses à "explorer" ...

Écrit par : Françoise | 28/06/2010

Les commentaires sont fermés.