Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2010

Un baptiste, premier président du CNEF

72a599a422.jpgLe 15 juin dernier, la lisibilité du paysage protestant français s'est simplifiée avec la création d'une grande structure de rassemblement évangélique, le CNEF (cf. note précédente).

Cette simplification n'élimine pas tensions et interrogations, notamment entre une identité protestante plus marquée par le poids de l'héritage, et une identité protestante plus marquée par le poids de la conversion.

Dans ce contexte, il n'est pas anodin que le premier président du CNEF (élu à l'unanimité) soit un baptiste.


Le pasteur baptiste en question n'est autre qu'Etienne Lhermenault, pasteur au sein de la Fédération Baptiste (FEEBF), dont il a longtemps été secrétaire général (entre 1997 et 2008). On peut lire son premier interview présidentiel en cliquant ici.

 

 

logo-cnef1.jpgCNEF moins "citadelle" que "passerelle"


Au-delà de la personne d'Etienne Lhermenault, homme de dialogue et figure importante du paysage protestant français depuis le siècle dernier (il a assumé des responsabilités au sein de la Fédération Protestante de France), ce  choix significatif suggère un CNEF moins "cidatelle" que "passerelle".

 

thumb_Autremaniere.jpg1/ D'abord, parce que le baptisme combine un héritage très substantiel (plus de 4 siècles d'histoire depuis sa naissance en 1609) et une veine évangélique et revivaliste (conversion) tout aussi significative

 

2/ Ensuite, parce que la sensibilité baptiste incarnée par Etienne Lhermenault au sein de la FEEBF a fait le choix, depuis longtemps, d'une politique de main tendue entre évangéliques charismatiques et évangéliques non-charismatiques

 

ban_01.jpg3/ Enfin, parce que le baptisme français est (en partie) représenté dans la Fédération Protestante de France depuis 1916 au travers de la Fédération Baptiste, et n'a aucune intention de la quitter.

 

Dans ces conditions, choisir le pasteur baptiste Etienne Lhermenault à la tête du CNEF peut être analysé comme un signal d'apaisement, de complémentarité et de rassemblement, plus qu'un désir de confrontation/compétition/rupture avec la Fédération Protestante de France.

A suivre dans les mois et les années qui viennent.

 

 

Commentaires

Là aussi, cher Sébastien, c'est une excellente analyse.
Connaissant personnellement Etienne Lhermenault, et connaissant la Fédération baptiste de l'intérieur, je ne peux que me réjouir de ce choix et souhaiter bon vent au premier président du CNEF !

Écrit par : Patrick B | 19/06/2010

Merci Sébastien pour ce bref portrait évoquateur de notre ami Etienne : je me réjouis très fortement de voir un frère de son expérience et de son ouverture (en effet) à la tête du CNEF. Puisse Claude Baty comprendre l'idée de complémentarité et d'apaisement à son tour... et bon courage à Etienne pour ses nouvelles responsabiités.

Écrit par : Martin Slabbekoorn | 19/06/2010

En fait on peut se demander si M. Baty n'a pas un peu "paniqué" pour rien ???? au vu des renseignements donnés ici sur le premier président du CNEF ( je ne le connaissais pas du tout ), moi aussi je me réjouis de ce qu'il ait été choisi comme premier président ...

Écrit par : Françoise | 20/06/2010

Dans Libération daté du mardi 15 juin un article consacré au CNEF et surtout un reportage sur l'Eglise Protestante Evangélique Un coeur pour Paris (www.uncoeurpourparis.com) affilié à France Mission et se réunissant au 48 rue de Lille surprend par son tour respectueux et objectif, bien que réservé et scéptique par endroits. Un tel article dans un tel journal, cela mérite qu'on s'y arrête. L'article est en ligne sur le site de Libération.
Bien cordialement,
Michel Petrossian

Écrit par : Petrossian Michel | 24/06/2010

Merci Michel Pétrossian pour ces remarques.

Si vous relisez mon "post" consacré à l'officialisation du CNEF, vous verrez que j'avais mis en lien l'article de "Libé" en question.

Mais vous avez raison de souligner que cet article "mérite qu'on s'y arrête" un peu plus. Je le mentionnerai de nouveau dans une note que je prévois de poster le 30 juin. A bientôt donc.

Écrit par : SF | 24/06/2010

Expliquez moi comment les frères ennemis de longue date la FEF et les assemblée de Dieu sont
arrivés à se rassembler?

A voir le nombre de site des uns et des autres qui s'invectivent violemment.
Par exemple sur le parler en langue...pour les uns c'est de Dieu, pour les autres du Diable !

C'est un miracle de Dieu !

Il sera bon de faire des cessions de pardon réciproque !

soyez encouragés !

Écrit par : Henri Didier | 26/11/2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.