Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2010

Manif du 4 septembre 2010: au-delà des slogans

rom.jpgDemain samedi 4 septembre 2010, le camp du Bien et de la Vertu processionnera en France contre la politique sécuritaire du gouvernement, particulièrement en matière d'expulsion des Roms (qui recouvre deux choses: la destruction des campements illégaux, et le renvoi du pays avec indemnité de 300 euros par tête).

S'y trouveront réunis le vin amer d'acteurs de terrain compétents et révoltés (auxquels va ma sympathie) et la crème Chantilly (du sucre et du vent) d'une indignation en gants blancs, opportuniste et démago.

Indigeste coktail...



Jugeant caricaturaux et sectaires plusieurs des slogans annoncés par les organisateurs de cette manif bien-pensante (pain béni pour le Front National), je ne m'y associerai pas, rejoignant en cela François Rebsamen, et beaucoup d'autres.



Unknown.jpegPoints Godwin : n'en jetez plus !

Nicolas Sarkozy ou Brice Hortefeux n'ont pas fait preuve de "racisme" dans leur discours et leurs mesures. Quels que soient les reproches légitimes qu'il est possible de faire au sujet du traitement des étrangers ou des Français d'origine étrangère, parler de "racisme" va beaucoup trop loin.

Aucun élément concret ne permet de nourrir une telle accusation.

 

Par ailleurs, la délinquance organisée constitue un vrai fléau, auquel participent notamment des Roms (qu'ils soient objectivement sur-représentés dans la population carcérale en constitue un indicateur): la nommer et la combattre est naturel et nécessaire pour un Etat soucieux de la sécurité de ses citoyens, notamment des plus fragiles (les premiers touchés par la délinquance).



Enfin, arrêtons, quand on parle de l'Elysée, de multiplier les "Points Godwin" (donnés à chaque fois qu'on se réfère au nazisme et aux années 30 pour discréditer l'adversaire): certains sont en passe, sur ce plan, de figurer dans le livre Guiness des Records!



1048389_toulouse_150x113.jpgN'en déplaise à Mgr Le Gall, l'évêque catholique de Toulouse, il est injustifié de faire un parallèle indirect entre la situation des Roms en France en 2010 à celle des Juifs sous l'Occupation: on est là soit dans la démagogie des bons sentiments, soit dans l'antijudaïsme en col romain (laisser entendre que s'indigner face aux expulsions de camps roms, c'est s'inscrire dans un remake de l'indignation -bien plus rare à l'époque- face à la Shoah en marche, c'est minorer ce qu'a été la Shoah).


Dérapages sécuritaires anti-Roms : une honte pour la France

Mais ces précisions faites, comme beaucoup de Français dans mon cas, je m'associe à celles et ceux qui ne donnent pas quitus au gouvernement sur cette affaire des expulsions des Roms.

 

Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux sont allés trop loin, et jouent à l'arroseur arrosé.

En maniant l'amalgame (volontaire ou maladroit) entre Gens du Voyage (Français itinérants) et Roms (Roumains souvent sédentarisés), en manquant de prudence et d'explication dans leur propos et leurs directives, le président Sarkozy et son gouvernement ont ouvert la porte à des excès qui n'honorent pas notre tradition républicaine.


P1090362.jpgEn insistant lourdement en juillet sur les "grosses cylindrées" des Gens du Voyage (oubliant qu'ils n'ont pas, eux, de maison à payer), Brice Hortefeux et ses amis ont sciemment mis en oeuvre une "une image stigmatisante” ( je cite l'auteur Jean-Pierre Liégeois, vieille lecture de chevet que j'ai citée plusieurs fois dans ma thèse de doctorat) . Comme le souligne ce dernier auteur: 

“Dès lors le législateur, qui en a besoin, ne cherche pas à nier ou minimiser cette image, ni à en vérifier l’exactitude; il la cautionne au contraire et même l’amplifie en l’utilisant comme fondement et comme prétexte à la loi.” (Jean-Pierre Liégeois, Tziganes, Paris, La découverte, 1983, p.150)

Pas très glorieux!

Des injustices ont été commises, des familles brutalement séparées, des enfants réveillés au bulldozer, c'est une honte pour la France.

Sans déroger au respect de la loi et à la sanction ferme, une approche moins humiliante et plus humaine aurait été possible, à commencer par le couplage des mesures prises avec une mise en demeure adressée aux très nombreuses communes qui refusent -au mépris de la loi- de mettre à disposition des aires d'accueil.

 

tziganes_2007.jpgPositionnement critique des Tziganes évangéliques

Je cesse maintenant ces considérations personnelles de "citoyen engagé", pour chausser les lunettes du chercheur spécialisé sur les terrains protestants.

Qu'observe-t-on en matière de positionnement des protestants?

Au sein des acteurs religieux des Gens du Voyage, on remarquera que l'organisation catholique manifeste aujourd'hui.... tout comme la CIMADE, oeuvre emblématique du protestantisme français traditionnellement mobilisée au service des migrants, déplacés et réfugiés.



Ce n'est pas le cas en revanche pour la grande association protestante qui regroupe les Gens du Voyage, en l'occurrence le mouvement Vie et Lumière (Mission Evangélique Tzigane), membre de la Fédération Protestante de France (FPF). Or, c'est un "poids lourd", représentatif d'une fourchette comprise entre 70.000 et 130.000 fidèles.

Etudiés récemment par le sociologue Régis Laurent, ils ont été l'objet d'une passionnante thèse de doctorat intitulée: «Sociologie d’une entreprise de conversion. Analyse de la genèse et du processus de routinisation de la Mission Evangélique Tzigane de France» (2008, sous la dir. De Bruno Péquignot; j'ai fait partie du jury). On attend avec impatience la publication!

Au contraire de la CIMADE, le grand mouvement tzigane et protestant ne figure pas parmi les promoteurs de la manifestation du 4 septembre 2010, à l'image de bon nombre d'autres organisations gênées par la politisation manichéenne des slogans annoncés.



Unknown-1.jpegFaut-il y voir une position protestante (et évangélique) plus nuancée?

C'est bien possible, en tout cas en ce qui concerne Vie et Lumière (MET), qui a récemment tenu son rassemblement annuel à Chaumont-Semoutiers (Haute-Marne, 25.000 participants).

 

 

Refus de la réduction victimaire

En privilégiant la responsabilité individuelle plutôt que l'obéissance à une institution, l'ethos protestant invite à l'auto-examen. Ce qui implique, entre autres, de ne pas seulement considérer les gens 'stigmatisés' comme des victimes (risque de l'angélisme), mais aussi comme des citoyens que l'on peut tenir pour responsables.

En refusant la réduction victimaire, on met en avant l'individu, non pas seulement comme un objet (de déploration), mais aussi comme un acteur (de transformation).

Unknown-2.jpegOn retrouve effectivement ce type d'attitude dans certaines déclarations récentes de représentants gitans évangéliques, y compris dans un article du quotidien Libération où un dénommé Tony clame que "ce n'est pas Sarkozy qu'il faut craindre, mais Jésus": manière de dire que le président, chargé de faire respecter la loi, n'est pas un ennemi dont le Rom serait la victime.

L'ennemi, dans cette logique, n'est autre que le péché, le mal, que la "crainte de Jésus" repousse si chacun "prend ses responsabilités" spirituelles et sociales.



Mais ce discours de responsabilité n'empêche pas les Gens du Voyage de foi évangélique de se montrer globalement fort critiques face à la situation actuelle.

Plusieurs articles de presse et reportages audiovisuels l'illustrent. Les reproches les plus fréquents sont ceux de l'amalgame: en mélangeant les plans, on a abouti à des excès de zèle et à un risque de stigmatisation générale.

 

Non-discrimination des plus faibles

 

ban_01.jpgC'est très exactement ce que craignait aussi la Fédération Protestante de France qui, par deux communiqués (juillet et août 2010), a réaffirmé sa vigilance en matière de non-discrimination des plus faibles.

Manière de dire que la seule façon de "faire passer" un discours de responsabilisation et de fermeté (auquel les protestants sont traditionnellement sensibles) passe par la justice et l'équilibre.



Dans une société portée à l'excès manichéen et à l'emphase, le général de Gaulle aurait commenté: "vaste programme!"

Commentaires

Si tout va bien, ma thèse sur le pentecôtisme tsigane devrait être publié en 2011 aux éditions Petra. Régis

Écrit par : laurent regis | 01/11/2010

Merci beaucoup pour cette info !
Quand vous aurez plus de précisions, n'hésitez pas à me le transmettre et je me ferai un plaisir de répercuter sur ce blog.

Écrit par : SF | 01/11/2010

Les commentaires sont fermés.