Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2010

Protestantisme évangélique et valeurs: livre à paraître

Protestantisme évangélique et valeurs.jpgOyez oyez qu'on se le dise!

Un nouvel ouvrage collectif consacré au protestantisme évangélique, ausculté du point de vue des sciences sociales, est sur le point de paraître (sortie prévue le mois prochain aux éditions EXCELSIS).

Son titre? Protestantisme évangélique et valeurs (titre suggéré il y a 5 ans par Jean Séguy himself). Il constitue le 3e volume d'une Collection d'Etudes sur le Protestantisme Evangélique, lancée en 2003.


On m'a livré cette semaine le fichier de la couverture (seul le prix est pour l'instant fictif, tout le reste est définitif).

On admirera pour commencer la photographie qui l'illustre: deux fils de pasteurs pentecôtistes à la Pointe du Raz (en rapport avec le thème traité dans le corps du livre par Elisabeth Loussaut-Gallais, une des contributrices).

Vous trouverez ci-dessous le texte de 4e de couverture qui lève discrètement le voile sur le contenu.

 

A noter qu'il comporte trois articles d'analyse socio-anthropologique consacrés aux enjeux posés par l'homosexualité en milieu évangélique: ce n'est pas courant et cela vaut la peine d'être lu attentivement!

Texte de la 4e de couverture:

i008466.jpgLe protestantisme évangélique est un christianisme militant «en quête de conversions» (cf. vol 2. de la collection CEPE dirigé par Jean-Yves Carluer, 2005).

En tant que tel, il entre en tension avec les univers sociaux et culturels dans lesquels il s’insère. Ancrés dans des groupements volontaires de croyants qualifiés, convertis, aspirant à une vie organisée par la foi chrétienne, les protestants évangéliques se veulent anticipation du Royaume de Dieu.

Ils se représentent comme une force d’interpellation du «siècle présent», du monde tel qu’il est. Ce positionnement induit de multiples négociations et conflits de valeurs.

Ces débats ont pu conduire un chercheur américain (James D. Hunter) à parler, au sujet des Etats-Unis, de véritables «guerres des cultures», entre une vision sécularisée du monde et une vision présentée comme chrétienne. Le mot "guerre" apparaît excessif.

 Mais force est de constater que sur des sujets comme l’avortement, l’euthanasie, les expérimentations sur les cellules souche, la définition du mariage, l’homosexualité, le rôle de la prière dans l’espace public ou les enjeux éducatifs, les protestants évangéliques ont souvent défrayé la chronique.

Ils se positionnent en offre alternative, construite à partir de présupposés éthiques en partie différents de ceux qui sous-tendent le courant dominant des sociétés contemporaines.

À partir de six exemples, ce troisième volume collectif de la collection CEPE apporte une contribution à l'analyse de ces débats, sous l'angle des sciences sociales (anthropologie, histoire, sociologie).

 

Ont collaboré à cet ouvrage :

Jean-Paul Augier, (Valence), Rémy Bethmont (Amiens), Sébastien Fath (Paris), Elisabeth Loussaut-Gallais (Paris), Gwendoline Malogne-Fer (Paris), Jean Vilbas (Lille)

Les commentaires sont fermés.