Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2011

"Les Béatitudes en redressement spirituel"

catholicisme,eglise catholique,dérives sectaires,dérives sectaires catholiques,le monde,france,communauté des béatitudes,renouveau charismatique catholiqueTel est le titre d'une enquête du quotidien Le Monde, qui traduit bien le climat de crise autour de la Communauté des Béatitudes, expérience de vie communautaire du Renouveau charismatique catholique qui a viré au cauchemar si l'on en croit les victimes actuellement auditionnées lors d'un procès très médiatisé.

Ce milieu "où cohabitent sans discernement des religieux, des religieuses, des laïcs célibataires et des familles, sous la houlette d'un "berger" tout puissant" (dixit Stéphanie Le Bars sur son blog) renvoie à une enquête courageuse publiée en 1996, intitulée Les naufragés de l'Esprit.


Quant le "charisme", au sens théologique (don de Dieu), rencontre l'autorité "charismatique" au sens sociologique (ascendant fondé sur le rayonnement et la capacité de persuasion du chef), cela ferait-il parfois des étincelles...?

L'enjeu des garde-fous aux dérives de l'autorité est en tout cas une nouvelle fois posé, avec une triste certitude: la régulation institutionnelle (ici, la hiérarchie de l'Eglise catholique, ailleurs, d'autres structures) n'est forcément la panacée. A l'image de la situation qui marque la Convention Baptiste du Sud face à certains scandales (cf. note du 3 novembre 2011), c'est même parfois l'institution qui... ralentit la prise en compte des victimes. A méditer.

Commentaires

Le problème du mauvais emploi des charismes dans l'église semble aussi vieux que l'église elle-même. L'apôtre Paul y consacre les chapitres 12, 13 et 14 de sa 1° épitre aux Corinthiens. Il semble donc que la situation n'ait pas changée et que la même vigilance devrait rester de mise aujourd'hui.

Cependant, plutôt que d'interdire totalement l'expression des charismes (comme l'ont fait certaines institutions religieuses), il paraît plus sage de suivre les conseils éclairés de l'apôtre Paul et de les canaliser, afin que les « outils » spirituels que sont les véritables charismes soient employé pour édifier et non pas pour abimer ou pour détruire. Car un bon outil lorsqu'il est mal employé, peut malheureusement faire de gros dégâts difficiles à réparer.

Pour comprendre comment la parole a fini par être libérée dans ce scandale de pédophilie au milieu de la communauté des « Béatitudes », il est intéressant de visionner l’excellent reportage de France 3 dans l'émission « pièces à conviction » que nous pouvons encore retrouver sur ce lien :

http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/

(Cliquer sur « pédophilie : les silences de l’Église ».)

Nous y découvrirons que, comme d'habitude, ce ne sont pas les rouages de l'organisation qui permettent de mettre fin à des agissements abusifs, mais simplement l'intervention courageuse de gens qui savent écouter leur conscience et qui la considèrent comme étant plus importante que les prétendus « intérêts supérieurs » du groupe. Mais la vérité a un prix parfois élevé : celui de l'ostracisme et parfois même de la mise à l'écart de la communauté, et ceux qui sont près à le payer, par amour de la vérité et de la justice, ne sont malheureusement pas forcément très nombreux...

Écrit par : Jean-Luc B | 01/12/2011

Pour ceux que le sujet intéresse, je recommande vivement les vidéos de Murielle Gauthier, membre stagiaire de la communauté elle a alerté ses responsables dès l'année 2000 :

http://www.youtube.com/user/LumendeBonnecombe

La première procédure judiciaire fut ouverte en 2001 suite à la plainte d'Ely Solweig, une des victimes de Pierre-Etienne. Ely Solweig, auteur du livre "Le silence et la honte" est aujourd'hui engagée dans l'aide auprès des victimes de manipulation mentale, de maltraitances et d'abus sexuels.

http://www.solweig-ely.fr/

Bien qu'il s'agisse ici d'une communauté catholique, certains schémas d'emprise et de manipulation mentale sont très proches de ceux que nous rencontrons parfois chez les évangéliques. Ceux qui connaissent cela du côté évangélique seront étonnés des similitudes en regardant les vidéos de Murielle Gauthier. Le fait que la communauté des béatitudes ait en commun avec des évangéliques l'aspect "charismatique" de sa spiritualité peut être une piste de recherche et d'explications de ces similitudes.

Murielle raconte par exemple comment la communauté a réussi à convaincre Pierre-Etienne, le "moine pédophile", qu'il avait été guéri miraculeusement alors que les symptômes de sa maladie psychiatrique étaient toujours présents. Récemment en Angleterre six personnes sont décédées du SIDA du fait d'avoir arrêté leur traitement médical. Elles avaient été convaincues, au sein d'Eglises évangéliques, qu'elles étaient guéries du SIDA malgré la persistance des symptômes.

Pierre-Etienne avait informé en 1989 les responsables de la communauté des Béatitudes de ses actes pédophiles. En réponse les responsables l'ont changé de communauté, il a évidemment reproduit les faits. Les responsables ne seront pas poursuivis pour non-dénonciation car la prescription pour ce délit est de 3 ans, à partir du jour de la révélation des faits.

La page facebook de l'ONDSE suit de manière assez précise la chronologie et le développement de cette affaire :

http://www.facebook.com/pages/Observatoire-National-des-D%C3%A9rives-Sectaires-Evang%C3%A9liques/305695996121139

Guillaume Anjou

Écrit par : Guillaume Anjou | 01/12/2011

Les commentaires sont fermés.