Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2012

Français toujours aussi pessimistes

images.jpgIl n'est pas trop tard pour le signaler, d'autant que ces résultats ont un lien avec les questions socioreligieuses que nous étudions: un sondage IFOP rendu public à la fin du mois dernier, pour le quotidien La Croix, confirme le pessimisme record des Français.

Russes, Allemands, Américains, Allemands, Chinois, tous voient l'avenir en couleurs plus roses. Parce qu'ils ont moins à perdre? Pas toujours.

Sans doute aussi parce que le rapport au réel y est plus sain qu'en France (oui, oui, même en Russie et en Chine!). Dans l'hexagone, pays pourtant si attachant, on continue à vendre du "rêve" et de l'"idéologiquement correct", alors que c'est le réel (en France et en Europe) qu'il faudrait mieux connaître et façonner, troquant la démagogie des grands mots creux pour une pédagogie de l'avenir. Sondage téléchargeable ici.

Commentaires

Je suppose que vous vous vouliez écrire : "Sans doute aussi parce que le rapport au réel y est plus sain qu'en France" ? Il manque le "qu'".

Amicalement.
AB

Écrit par : Alain Blachair | 11/03/2012

Merci pour cette correction bienvenue, dûment intégrée. Amitiés

Écrit par : SF | 12/03/2012

Un jour, le grand auteur américain Philip K. Dick (1928-1982), lors d'une conférence sur la littérature fantastique et de science-fiction à l'université de Berkeley, Californie, s'est vu poser par un étudiant de son auditoire la question suivante :

- Pour vous, qu'est-ce que le réel ?

Il lui avait alors répondu :

- C'est ce qui continue à exister quand on cesse d'y croire.

Écrit par : Eric Lisbonne | 13/03/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.