10/03/2012

Le métier le plus heureux du monde: clerc?

hapi.jpgLe magazine internet francophone Gentside nous l'apprend: d'après le magazine Forbes, qui s'appuie sur une enquête réalisée par le National Organization for Research (Université de Chicago), le métier qui génère le plus de joie aujourd'hui serait... celui de clerc (pasteur, curé...).

En second apparaît le métier de pompier, devant celui de physothérapeute (3e). Viennent ensuite les auteurs et... les enseignants.


Basée sur une méthodologie convainquante, cette enquête est à mettre en parallèle avec un autre palmarès, celui des métiers qui rendent le moins heureux... Premier de la triste liste, directeur en technologies de l'information, puis directeur des ventes et marketing (2e), manager (3e), et developpeur Web (4e).

L'étonnement ressort de ceci: des métiers "branchés" et très rémunérateurs (business, web) auraient tendance à rendre triste et déprimé... A l'inverse, le vieux métier de clerc, que d'aucuns jugent dépassé, semblerait susciter bien plus de bonheur qu'on l'imaginait. Est-ce dire, pour reprendre le vieux proverbe, que "l'argent ne fait pas le bonheur"?

 

Statut du clergé: hiatus France/Etats-Unis

N'oublions pas quand même que cette enquête a été réalisée... aux Etats-Unis, où le statut social et financier du clerc est aujourd'hui très différent de ce que l'on observe en France. Chez les protestants, les pasteurs disposent souvent de salaires confortables, parfois analogues au salaire d'un PDG de PME.

En France, la précarité économique du clergé (protestant comme catholique) est une réalité sociale non dépourvue de conséquences psychosociales, sans compter les difficultés d'une société très sécularisée, où la religion est moins "cotée" qu'outre-Atlantique: pas certain donc que la même enquête, faite cette fois-ci en France, donnerait le clergé comme "métier qui rend le plus heureux"....

Commentaires

Merci pour ce blog que je découvre

Écrit par : Rozanne | 08/07/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.