Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2012

JO: les pays protestants ont-ils plus de médailles?

philippe simonnot, sébastien fathLa France a terminé les Jeux Olympiques 2012 avec un bilan correct en matière de médailles.

Au 7e rang mondial (soit un peu mieux que le rang français mondial en matière de développement économique et social).

Mais la Grande Bretagne, pays organisateur d'une population comparable, a ramené presque trois fois plus de médailles d'or. La Corée du Sud (12 millions d'habitants en moins que la France) a fini devant l'hexagone. Bref, il n'y a pas de quoi sauter au plafond.


Quels sont les facteurs de réussite? Le niveau de vie, le taux d'investissement de l'Etat, la pyramide des âges, la taille de la population sont tous des éléments explicatifs. Mais la religion? Jouerait-elle un rôle? 

Les JO 2012 se passant en Angleterre (pays protestant), se pourrait-il, par exemple, qu'un vieux fond de culture protestante expliquerait en partie la réussite britannique?

Inutile de préciser que le débat ne peut pas être tranché. Mais pour celles et ceux que cela intéresse, rappelons que le stimulant Philippe Simonnot, dans Homo Sportivus (Gallimard, 1988) a largement traité la question. Je ne commenterai pas ici ses analyses, fondées sur des données qu'on jugera plutôt "datées", à l'image de celles-ci (qui vont jusqu'aux années 1970). 

jeux olympiques,jeux olympiques 2012,londres,colbertisme,france,grande bretagne,corée du sur,sport,médailles,g.r. lutschen,p.seppanen,philippe simonnot

(tableau extrait de la p.165 de P.Simonnot)

Je me bornerai à résumer très brièvement les traits du propos de Simonnot, fondés sur les travaux du sociologue G.R. Lutschen, qui applique "au sport la démarche qui a fait la renommée de Max Weber, mettant en relation l'essor du capitalisme moderne et le protestantisme" (p.166). Par son accent sur la discipline individuelle, l'ascèse laborieuse, l'éthique protestante favoriserait la performance sportive. Le sociologue finlandais P.Seppanen arriverait aux mêmes conclusions, questionnant à l'inverse l'efficacité, relative et limitée, du "colbertisme olympique" franco-français. Vrai ou faux?

Conclusion de Simmonot: "Ne sommes-nous donc pas assez protestants? Pas assez socialistes? Encore trop catholiques?" (p.168)

Commentaires

L'or olympique : encore les conséquences de la chute originelle... comme les poursuiteurs britanniques. ;-)

Écrit par : Frédéric | 17/08/2012

Et a-t-on compté le nombre de protestants qu'il y avait au PSG ?

Écrit par : ista | 18/08/2012

Les commentaires sont fermés.