Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2012

Ne pas séparer laïcité et pluralité religieuse


2732_rita-hermon-belot_440x260.jpg"
Avec les problèmes actuels posés par de nouvelles religions dans ce pays, l'État semble découvrir la question du pluralisme religieux. Or, il serait important de garder en mémoire que la France a toujours été confrontée à cette question"; On ne saurait mieux dire!

Il faut lire la totalité de cet entretien. Brillante spécialiste de l'histoire du pluralisme religieux (et de ses régulations politiques), l'historienne Rita Hermon-Belot (CEIFR/EHESS) nous propose, sur le site internet du Monde des religions, une analyse essentielle (lien), à prolonger par la lecture de ses travaux.

Commentaires

"La notion de laïcité en France relève à la fois d'une longue durée, et d'un moment spécifique que je situerais au XIXe siècle, durant l'affrontement entre une version spécifique de l'Eglise catholique conservatrice et anti-révolutionnaire qui a pris le pouvoir, ", écrit cette historienne. C'est un peu vague comme réponse me semble t'il. Qu'en est il des philosophes des lumières, qu'en est il de John Locke dont, il me semble, Sébastien Fath faisait allusion dans une émission de France culture ?

http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-les-nouveaux-programmes-d-histoire-en-terminale-24-2012-09-18

Qu'en est il de la période révolutionnaire 1789- 1799 ?

Écrit par : david weber | 24/09/2012

Le 01 06 2010, je publiais '' les diktats musulmans '' ; l'accusation d'islamophobie relève des tentatives de désinformation, c'est à dire : opérer une confusion entre la culture arabe, la religion musulmane et son prophète

Rappeler que, comme en France, dans les pays où l'islamisme domine, nombre de personnes sont incroyantes, agnostiques ou se réclament d'autres confessions [ Différence : en France les incroyants, les agnostiques et les croyants sans confessions sont majoritaire ]

Dans le '' monde islamique '', il est indispensable de distinguer la culture, les arts arabes des textes dits sacrés du coran rédigés par des hommes, sur mesures pour le seul bénéfice des hommes
Ni de perdre de vue que Mahomet n'est qu'un chef de tribu, un personnage historique dont le mode de vie n'est en rien exemplaire:
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

Ceci-dit, il me paraît, compte tenu de la période charnière qui peut amener notre société à basculer par manque de lucidité ou de réactivité vers des idéologies axées contre essentiellement les droits de la femme, il me paraît bon, pour contrecarrer les accusations d'islamophobie dont font l'objet toutes les personnes qui ne font que décrypter une religion de l'irresponsabilité de publier à nouveau '' Les diktats musulmans '' pour que chacun puisse constater la nature des textes sexistes et xénophobes du coran qui ne sont aussi peu sacrés qu'ils sont éloignés de toute éthique :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Écrit par : Crab2 Crab | 04/10/2012

Les commentaires sont fermés.