Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2012

Focus sur Juba (5): "Hope for a New nation" en contexte

juba,soudan du sud,franklin graham,évangéliques,christianisme au soudan du sudC'est dans une configuration sociale sous le double sceau de la misère et du changement que le festival Franklin Graham, "Hope for a new Nation" (26-27 octobre 2012), au John Garang memorial stadium, se veut être un catalyseur et un outil de mobilisation inter-confessionnel autour de deux objectifs: la conversion, dans la tradition évangélique (car beaucoup d'habitants de Juba ne sont pas chrétiens), et la cristallisation d'une forme de "religion civile" naissante que Graham souhaite la plus chrétienne possible, dans un contexte historique marqué par des décennies de lutte avec le régime islamiste de Khartoum.

Le titre Hope for a new nation est à cet égard révélateur : il s'agit d'une part de partager l'espérance chrétienne, mais d'autre part incruster en profondeur ce contenu chrétien dans l'identité nationale du nouveau pays.


 Précisons que Franklin Graham, fils du célébrissime évangéliste Billy Graham, est connu de longue date aux Etats-Unis comme un "évangélique rugueux", très prosélyte, adepte de la franchise, hostile au politiquement correct et volontiers pugnace, au risque de l'islamophobie.

C'est aussi une personnalité religieuse largement connue dans les médias et les milieux politiques, considérée comme représentative de la mouvance conservatrice de l'évangélisme d'outre-Atlantique; il est par ailleurs très investi dans l'action humanitaire: c'est un "doer", comme disent les Américains (un homme qui fait), un homme engagé sur le terrain (notamment dans un très vaste programme de reconstruction d'églises au Sud-Soudan);

Enfin, c'est un compagnon de route de très longue date (20 ans!) de la cause sud-soudanaise: son voyage actuel à Juba n'est pas le premier qu'il effectue au Soudan du Sud, où il s'est déjà rendu à plusieurs reprises au nom de son organisation humanitaire évangélique, l'ONG Samaritan's Purse. A l'image (dans un tout autre genre) de George Clooney, Franklin Graham se présente comme un vieil ami du Soudan du Sud, qu'il connaît bien.

juba,soudan du sud,franklin graham,évangéliques,christianisme au soudan du sud

Publicité pour le Festival Graham dans les rues de Juba (25/10/2012, photo SF)

 

 En dépit de cette histoire partagée, ce "Festival" qui vient de se dérouler (26-27 octobre 2012) apparaît comme une "première" pour trois raisons.

 

1. C'est la première fois que Franklin Graham organise au Soudan du Sud un "Festival" d'évangélisation à l'américaine, dans le format géant qui lui est familier

2. C'est la première fois qu'un événément d'évangélisation fédérateur atteint à Juba une telle ampleur (mobilisant massivement depuis avril dernier le terrain chrétien local, surtout protestant);

3. C'est la première fois, un an après l'indépendance, qu'un événement d'une telle échelle établit un lien voulu comme direct entre christianisation/conversion et identité nationale du dernier-né des Etats reconnus par l'ONU.

 

Autant de raisons d'étudier de près cet événement et ses suites, et de voir comment s'articulent la dynamique de christianisation évangélique, le processus de construction nationale, et les dispositifs inter-religieux: comment l'islam, en particulier, est présenté dans la rhétorique conversionniste?

Comment les acteurs chrétiens locaux réagissent à cet événement mobilisateur?

Quelles dynamiques de société civile sont mobilisées, et quels liens avec le politique?

Commentaires

Réponse est faite à mes questionnements du commentaire précédent. Merci. Et bpn dimanche, gef

Écrit par : gef | 28/10/2012

Bonjour Sébastien, et bon retour si ce n'est déjà fait.

J'ai appris que Franklin a aussi injecté dans ce pays des centaines de milliers de dollars pour la construction d'hôpitaux, d'écoles et d'églises. Je pense que le sujet mériterait qu'on s'y arrête.

Écrit par : Patrick B | 31/10/2012

@Patrick B

Si "Franklin" vous parait si intéressant, peut être devriez-vous considérer de faire sa page wikipedia :-)

En effet, au cours de mes recherches, j'ai remarqué qu'il n'y était pas !?

Il y a "Billy", il y a aussi... M. Fath (notez que je dis pas "Sébastien", hein), mais pas "Franklin".

Certes, la vérité wikipedesque est fort éloignée de la vérité évangélique... peut être vous réclamera-t-on les sources de ce que vous écrivez (mais peut être pas), et il va de soi, je présume que je suppose, que vous savez que la bible n'est nullement une source fiable sur ce site, et encore moins la totalité des inepties évangéliques. (heureusement).

Si vous savez l'anglais, peut être vous pourriez commencer par traduire la page anglaise wikipedia déjà faite sur lui (http://en.wikipedia.org/wiki/Franklin_Graham) ? Franklin a dit, entres autres infames bêtises, que l'amérique était une nation de la bible, et donc peut être que le wikipedia américain est une référence acceptable pour un évangélique ?

Cordialement.

Écrit par : ista | 07/11/2012

Les commentaires sont fermés.