31/12/2012

François Bozizé, franc-maçon et "évangéliste suprême": vers la sortie ?

images.jpegAlors que les Européens s'apprêtent à faire bombance au seuil du Nouvel An, les habitants de République Centrafricaine (RCA) vivent dans l'inquiétude: le régime actuel de François Bozizé, lâché par les Français et les Occidentaux, semble sur le point de tomber aux mains des rebelles, qui coordonnent actuellement leurs efforts sur la capitale, Bangui.

Un épisode tragique de plus dans l'histoire troublée d'un pays issu de l'ancienne Afrique Equatoriale Française (AEF), qui n'a jamais su se doter d'autre chose que d'un "Etat fantôme" (Etat sans pouvoir réel sur le terrain).


Du point de vue de l'histoire et de la sociologie des religions, on notera au passage que François Bozizé, le président actuel, sur un siège éjectable, avait fait son possible pour renforcer sa légitimité. 

Issu d'un coup d'Etat en 2003, il est en effet franc-maçon de haut rang (Grande Loge Nationale de France), comme le précise par exemple sa notice wikipedia en français. 

Mais ce que les sources françaises ne mentionnent pas, c'est qu'il était aussi "évangéliste suprême" d'une nouvelle Eglise évangélique africaine, très connue au Ghana et au Nigéria, l'Eglise du Christianisme Céleste-Nouvelle Jérusalem (lien ici).

Il a été consacré, en avril 2012, «l'évangéliste suprême» de cette Eglise en RCA, une Eglise qui recrute beaucoup d'adeptes et constitue manifestement un outil de légitimation et un instrument d'influence dont le président ne manque pas de se servir. 

Bozize prie.jpg

 

C'est en tant qu'évangéliste suprême qu'en prélude à la fête nationale de la République centrafricaine célébrée le 1er décembre 2012, François Bozizé avait recommandé aux adeptes et à ses compatriotes de demeurer dans la prière comme Job qui est resté fidèle à Dieu, pour surmonter les difficultés et attendre le salut», a rapporté la radio nationale.

Le général Bozizé s'était converti à l'Église du christianisme céleste lors de son exil forcé au Bénin dans les années 80, après un coup d'État manqué en 1982 contre le président André Kolingba (1981-1993). Ladite église avait été interdite d'activités en 2001, quand François Bozizé fut accusé de se servir de l'Église comme prétexte pour comploter contre le régime de Ange-Félix Patassé (1993-2003).

chretiens-africains-en-europe.jpgQuand François Bozizé a pris le pouvoir par la force en 2003, il a rétabli l'Église, qui depuis croît sous son aîle...

Un exemple, parmi d'autres, d'interférences directes entre le religieux et le politique, bien éloigné du modèle laïque de la lointaine métropole française... bien que dans l'article 20 de la constitution, il est stipulé que les partis doivent respecter ... "le principe de la démocratie, de l’unité et de la souveraineté nationale, des Droits de l’Homme, de la laïcité et la forme républicaine de l’Etat".

 

Pour en savoir plus sur l'Eglise du Christianisme céleste, on lira avec très grand profit André Mary,  «Christianisme prophétique et Nations Célestes», dans André Mary et Sandra Fancello (dir.)Chrétiens africains en Europe, Prophétisme, pentecôtisme et politique des nations, Paris, Karthala, 2010, p.127-153.

 

 

Commentaires

N'enterrons pas trop vite le "frère" Bozizé. En effet, cet adepte d'un ésotérisme bonhomme a trouvé dans le Christianisme Céleste la formule d’équilibre sociopolitique idoine, du moins dans une sous-région où ses pairs sont quasi tous des initiés dans différentes loges maçonniques. Cette formule lui permet de prendre pied dans la maçonnerie tropicale -sans confession publique- tout en donnant à un peuple centrafricain prostré la confession publique d'une foi d'opérette qui en a séduit plus d'un en Centrafrique et ailleurs.
Constatons seulement que le "frère de lumière" Bozizé a trouvé auprès de certains de ses pairs le soutien ultime qui lui permettra de contourner la fin de non recevoir de Paris et Washington.
Il faudrait songer à redire la source béninoise de cette forme d'ecclésianisme crypto-chrétien qu'est l'Eglise du Christianisme Céleste. Le Nigéria et le Ghana ne sont que des métastases sur son glacis fon yoruba...

Écrit par : NTJUFEN | 02/01/2013

Je ne crois qu'on puisse qualifier l'Église du christianisme céleste d'évangélique.

Écrit par : Fidèle B. | 04/01/2013

oui mais sa signifie quoi

Écrit par : kaliif | 17/01/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.