Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2014

Une avancée pour la liberté religieuse au Maroc

maroc,christianisme,islam,liberté,liberté religieuse,telquel,mohamed el baladi,bernard coyault,al mowafaqaC'est mon collègue Bernard Coyault, fin connaisseur du terrain et directeur de l'institut Al Mowafaqa, qui me le signale:

Mohamed, un Marocain de 34 ans converti au christianisme avait été arrêté en septembre dernier près de Tatouane et condamné à 30 mois de prison pour prosélytisme (art. 211 du code pénal). Il vient d'être relaxé par la cour d'appel de Fès (jugement du 13 février 2014), sur la base de la nouvelle constitution du 1er juillet 2011 et le libre exercice du culte...

"Au cours de l’audience du 6 février, le représentant du ministère public a déclaré ne retenir aucune charge contre Mohamed El Baladi. Et de préciser que la constitution du 1er juillet 2011 garantit le libre exercice de culte à tous les citoyens marocains."


Pour rappel, le jeune Mohamed El Baladi avait été arrêté par les gendarmes de Ain Aicha, le 27 août dernier. Le 3 septembre,  le tribunal de première instance de Fès l’avait condamné à trente mois de prison et à une amende de 5000 dirhams pour « tentative de diffusion de la foi chrétienne auprès de jeunes musulmans »."

 

Comme le conclut le magazine marocain TelQuel, qui a consacré un article à l'affaire, "Une bonne nouvelle donc pour le jeune homme, et pour les libertés individuelles au Maroc!"

Les commentaires sont fermés.