26/02/2014

Apprendre en réseau: la révolution des MOOCs

moocs,cours gratuits en ligne,internet,révolution numérique,challenges,pédadogie,vulgarisation,france université numérique,courseraLes sciences sociales ne sauraient trop prendre au sérieux la révolution des MOOCS (Massive Open Online Courses). Accessibles gratuitement à tous les internautes, les MOOCs permettent d'enseigner de façon interactive à une communauté de milliers d'apprenants organisés en réseau social.

Le n°377 du magazine Challenges consacre opportunément cette semaine un très copieux dossier à ce nouveau continent pédagogique, au sein duquel, via France Université Numérique (FUN, créé en 2013) ou Coursera (lien) on trouve d'immenses opportunités de formation, comme en "management et philosophie" (lien), "médias numériques" (lien) ou "storytelling" (lien).

Et bientôt, "religions et laïcité"? Cela viendra.  

Commentaires

Gros bémol :
http://www.qsf.fr/2013/05/24/les-moocs-cours-massifs-ou-armes-de-destruction-massive-par-pascal-engel/


Cordialement.
AB

Écrit par : Alain Blachair | 26/02/2014

Merci beaucoup pour le lien vers cette excellente analyse, fouillée et éclairante.
Il y a en effet de nombreux dangers possibles dans l'évolution vers les MOOCs.
Le problème est que cette évolution se fait de toute façon.
Cela me fait penser à Finkielkraut qui, il y a une quinzaine d'années, écrivait contre internet, et qui aujourd'hui se fait interviewer sur Youtube.
L'évolution est irréversible, mais le cap qu'on donne comporte une marge.
Comment gérer le cap au mieux en évitant les principaux pièges?
Tout est là.

Écrit par : SF | 26/02/2014

Un grand merci, Sébastien pour cette excellente info et tous les liens qui y sont contenus. On attend ton intervention Religion et laïcité avec grand intérêt et impatience si je comprends bien (sur FUN)!

Écrit par : frank.labarbe | 01/03/2014

J'ai travaillé pour un Centre de Formation dans le Médoc, zone sinistrée de l'emploi en Gironde. J'ai aussi été et suis toujours membre du Jury pour l'AFPA de Bordeaux sur des titres professionnels.

Nous avons observé un rapide déclin des prises en charge de la formation professionnelle, au niveau des tarifs c'est sensible. De 9,15HT les choses ont rapidement dégénéré et ceux qui ont "raflé" l'ensemble des marchés de la formation pro ont des tarifs à 5TTC de l'heure. Cela signifie que les formations "présentielles" vont être quasiment abandonnées au profit de la FOAD, c'est l'évidence.

Mais chose curieuse: un prof qui vous adressait peu la parole en cours vous répondra peut-être volontiers quelques mots par e-mail pour vous débloquer si vous vous montrez motivé.

De toute façon sans vouloir être mauvaise langue, la France, c'est mort en terme de formation diplomantes. Notre système est archaïque au possible, c'est ce que Xavier Niel a démontré en lançant son école 42.fr:
http://www.42.fr/ledito-de-xavier-niel/

Il a la dent dure mais qui le blâmera? Notre système est quasi incapable d'évoluer vite, de s'adapter rapidement ! On préfère tout enfermer sous un copyright (je parle ici de la littérature grise) et faire dormir le papier dans des placards alors que les anglo-saxons ont 10 ans d'avance !

Sur mon iphone, j'écoute depuis des années des cours de Harvard, Yale, Oxford et cela librement ! Un régal que je parcours à mon rythme ! Ce jour en faisant la vaisselle, j'écoutais un cours de la Cronkite University !

Même sur PC, installez iTunes puis allez dans iTunes University, vous allez aimer !

Nicolas

Écrit par : nicolas ciarapica | 02/03/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.