Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2014

Anti-balaka: "anti-balles AK?" L'actu en RCA sur le site du DEFAP

soldats-Seleka-patrouillent-rues-Bangui.jpgPour éclairer les enjeux de géopolitique religieuse du conflit intérieur en Centrafrique, le DEFAP (service protestant de mission) nous propose un "site ressource" à consulter absolument.

Au lien suivant (lien), on trouvera nombre d'informations récentes et très bien documentées, rassemblées notamment par Franck Lefebvre-Billiez.

Un seul exemple: l'explication du nom donné au groupe d'auto-défense, "anti-balaka". Est-ce vraiment anti-machettes (puisque balaka veut dire machette en sango, la langue nationale). Faux, rétorque un Centrafricain, qui explique que le mot veut dire: anti-balle AK.

Citation: "En fait les amulettes ou les gris-gris qu'ils arborent sont censés les rendre imperméables aux balles des AK 47. Soit, une autre raison de voir clairement qu'ils sont plus dans le fétichisme que dans la foi chrétienne". A lire ici.

Commentaires

Quelle que soit l'indication qui est écrite dessus, noir sur blanc, vice-versa ou bien encore gris-gris :

Une étiquette reste une étiquette, surtout dans une guerre barbare sans aucune éthique.

Ce qui une fois de plus en dit long sur la nature humaine... Fondamentalement bonne, paraît-il, si l'on en croit J.J. Rousseau et les "Lumières"...

"Chrétien"... "Musulman"... "Pan pan"...

"Et pourquoi m’appelez-vous : Seigneur, Seigneur, et ne faites-vous pas ce que je dis ?" Luc 6. 46

Écrit par : Eric Lisbonne | 25/02/2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.