Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2015

Territoires circulatoires évangéliques/pentecôtistes tamouls

DSC07932_2.JPGEmpruntée à Alain Tarrius et transposée avec pertinence dans le champ religieux par la chercheure Sarah Demart, la notion de "territoire circulatoire" désigne un espace transnational où les acteurs circulent au sein d'un même univers de références.

 

Selon toute probabilité, les évangéliques/pentecôtistes tamouls de région parisienne s'inscrivent dans cette dynamique de transnationalisation.

Pour l'instant peu ou pas étudié sous l'angle religieux, l'évangélisme tamoul ancré en France se donne à découvrir, notamment, par l'affichage religieux urbain. 

 

Exemples ci-dessous.


20150804_224706.jpg

 

Sur cette affiche annonçant Sathees Meshach pour le 30 août 2015 à La Courneuve (93), deux langues, le tamoul et l'anglais. Et un "pitch", le FEU de l'Esprit Saint.

20150730_163810.jpg

 

Sur ces deux affiches, "Festival de miracle" et "réunion d'éveil", on s'inscrit dans un évangélisme franco-tamoul appuyé sur l'une des plus grandes églises évangéliques de langue tamoule en France, l'église évangélique des promesses.

La langue française est ici présente sur les affiches, même si le tamoul prédomine.

 DSC07932.jpg

 Les rues de Bobigny (93) ont été couvertes de ces affiches en juillet-août 2015, avec en vedette un couple pastoral pentecôtiste tamoul.

DSC07932_2.JPG

 

Présentation: voici Paul et Evangéline Dhinakaran, avec message annoncé "en tamoul, traduction en Français", autour d'un message pentecôtiste assez classique articulé autour du slogan "Jésus sauve et guérit fait des miracles"

Image0002.JPG

Le document ci-dessus n'est pas une affiche, mais un tract qui m'a été distribué en main propre à la sortie du Tram T1 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). On remarquera notamment que la réunion est présentée comme le 24e Festival de bénédictions et de miracles.

On s'inscrit donc dans une sédimentation chrétienne d'expression tamoule et d'orientation pentecôtiste, dont l'histoire parisienne reste à faire. Mais au fait, qui sont ces Paul et Evangéline Dhinakaran? Via les réseaux du Web, on réalise que le grand renfort de publicité déployé par de zélés pentecôtistes tamouls parisiens renvoie à un arrière-plan ignoré, sans nul doute, de l'immense majorité des citadins qui reçoivent les tracts: le couple pentecôtiste Dhinakaran ne se limite pas à l'autopromotion. Il s'appuie sur une puissante organisation évangélique tamoule fondée par le père de P.K et dotée, notamment, d'une université.

Son leader, le pasteur Paul Dhinakaran, semble bien avoir rencontré le Premier Ministre indien en personne.... Voir le site internet http://www.prayertoweronline.org/.

On peut douter que Manuel Valls, son alter-ego français, ait fait le déplacement pour aller saluer le couple pentecôtiste tamoul aux Docks parisiens, où ils viennent de se produire.

Toute une histoire reste à faire...

s2.jpg

s4.jpg

Commentaires

Belles trouvailles ! Ces Tamouls semblent partager les emplacements des pentecotistes "africains" (Eurosites, Saint Denis), mais il faudra probablement attendre un bon moment avant de trouver sur une même affiche des pasteurs-prophètes "africains" et "tamouls". Dans une génération ?
Avec tes autres billets sur le même thème http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2014/12/10/quand-un-cardinal-reverend-tamoul-evangelique-vient-precher-a-paris.html et http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2015/04/26/des-evangeliques-tamouls-a-l-affiche-5611018.html
on voit apparaître la possibilité d'un terrain d'enquête.

Écrit par : baptiste coulmont | 14/08/2015

Bonsoir Sébastien,

Tu as tout à fait raison : l'évangélisme tamoul en France mériterait des recherches socio-anthropologiques et historiques approfondies.

A ce propos, cet article très intéressant m'a inspiré une note sur mon blog, concernant un missionnaire pentecôtiste sri lankais arrivé en France en 1952 pour le compte de la Ceylon Pentecostal Mission : Benjamin Selvaratnam (bien connu après 1960 comme pasteur de l'Eglise apostolique). Je me permets d'en indiquer le lien ici :

http://bboutter.blogspot.fr/2015/08/un-missionnaire-pentecotiste-sri.html

Écrit par : Bernard Boutter | 15/08/2015

Un grand merci à vous chers Baptiste et Bernard.
Vos compléments sont précieux.
Oui c'est un fascinant terrain de recherche à venir pour celle ou celui qui voudra se lancer. Notons que dans une église comme Paris-Centre-Chrétien à La Courneuve, il y a depuis près de 30 ans des collaborations afro-indiennes épisodiques lors des cultes (louange "à l'africaine", prédication indienne traduite).... Mais je ne crois pas que les participants indiens soient tamouls. PAr ailleurs, je n'ai effectivement jamais vu la moindre affiche "mixte" afro-tamoule.
A suivre.

Écrit par : SF | 15/08/2015

Les commentaires sont fermés.