Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2016

Un Gospel postcolonial qui sourit à l'avenir

clip.jpgAlors que la société française sombre dans une sinistrose, une impuissance gouvernementale et une peur de la réforme qui augurent mal des élections de 2017, ouvrons les fenêtres, changeons d'air et proposons à la réflexion, comme source visuelle et sonore, ce magnifique clip vidéo Bondye ou wo (Seigneur tu es tout puissant, en créole), qui a été primé comme meilleur clip aux Angels Music Awards 2015 à Paris.

Ce chant traite d'un sujet ultra-sensible: la traite négrière, et en filigrane, le vieux contentieux entre Africains de l'Ouest restés en Afrique et Antillais. Les premiers, jusqu'au XIXe siècle, ont parfois vendu leurs compatriotes en esclavage aux marchands européens cupides du commerce triangulaire. Les seconds ont été débarqués dans les Caraïbes, déracinés, enchaînés, esclaves. Jessica Dorsey est Antillaise. Mélina Ondjani est Gabonaise. Elles chantent, avec une énergie communicative, une réconciliation post-coloniale qui sourit à l'avenir.


Commentaires

C'est vraie cette histoire restera à jamais dans les mémoires, on se rend compte de l'immense tragédie qui c'est joué pendant ses 4 siècles et la cruauté de l'etre humain sur cette terre, nous renvoient à la bible Jérémie 17v 9-10. c'est pour cela que le pardon reste de mise, car la bible dit que le pardon est une puissance qui libère (l'ame). On ne peut pas vivre continuellement dans la haine tout en sachant que cette histoire ne sera jamais oublier.

Écrit par : Jean-Charles | 27/05/2016

Je l'ai déjà vu ce clip et il est très beau, effectivement. Et entre parenthèses, très bonne idée que ces "Angels Music Awards".

Écrit par : SamuelB | 28/05/2016

Les commentaires sont fermés.