Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2018

Suisse: un pasteur et sa foi, contre la loi du moment

9da2882aaa2749d4a7f3705553b35ab3_L.jpg

L'effet de loupe et de caricature produit par le jeu médiatique réduit parfois les engagements éthiques des protestants évangéliques aux enjeux de la famille et de la sexualité. C'est oublier que les évangéliques, comme d'autres, sont des "minorités nomiques" (Serge Moscovici), productrices de systèmes de valeurs, qui motivent des comportements sociaux sur de très nombreux terrains. Notamment en matière d'accueil, de secours, d'hospitalité.

A l'heure où de nombreux gouvernements et Etats européens durcissent leurs discours et pratiques sur la question des exilés et des migrants, au risque que leurs lois répressives contreviennent aux principes éthiques supposés les surplomber, l'actualité récente nous fournit un exemple d'engagement au travers du pasteur helvétique Norbert Valley.

Ce pasteur, ancien président du Réseau Evangélique Suisse (RES) considère, comme beaucoup d'autres, qu'héberger et nourrir un étranger dans le besoin, qu'il soit ou non labellisé comme en "situation irrégulière" n'est pas un délit, mais un devoir chrétien.

Arrêté en plein culte dominical en février dernier, il a depuis écopé d'une amende, avant de comparaître en justice le 24 octobre 2018. Un "délit de solidarité", version suisse, avec un pasteur et sa foi, contre la loi du moment.

Lien.

Commentaires

Solidarité avec le pasteur Norbert Valley. Serait-ce aussi un délit ? A méditer cette parole de Lamartine : L'égoïsme et la haine ont seuls une patrie,
La fraternité n'en a pas…
Je suis concitoyen de toute âme qui pense :
La vérité, c'est mon pays !
(La Marseillaise de la Paix, 1941)

Écrit par : Rey Marc | 08/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.