Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2017

"Délit de solidarité": banalisation?

870x489_maxnewsworldfour354431.jpgFaut-il s'habituer, en France, à ce que la justice poursuive des citoyennes et des citoyens pour le seul fait qu'ils viennent au secours d'individus en détresse? Une chronique publiée dans Réforme, il y a quelques mois, évoquait les dérives de ce qu'on appelle, en forme de raccourci, le "délit de solidarité".

Un nouvel exemple nous en est donné avec la condamnation en appel à la prison avec sursis, le 11 septembre 2017, d'un enseignant chercheur, Pierre-Alain Mannoni. Son délit? Etre venu en aide à trois Erythréennes «apeurées, fatiguées, blessées, frigorifiées».

Lien.

23/02/2017

La rencontre, pour désamorcer le discours de haine

sophie chapelle, bastamag, loire, laurent wauquiez, solidarité, réfugiés, exilés, calais, discours de haine, xénophobie, accueil, délit de solidarité, réforme, protestantismeEn appelant il y a quelques mois à NE PAS ACCUEILLIR les exilés renvoyés de Calais, quelques hommes politiques (dont hélas Laurent Wauquiez) ont perdu du crédit, et leur honneur.

Un reportage de Sophie Chapelle dans Bastamag montre a contrario, dans la Loire, que des habitants au départ très réticents ont su faire preuve, au contact réel des réfugiés, d'une formidable humanité. Un rappel utile: c'est la rencontre concrète, le décloisonnement, qui font le mieux reculer les discours de haine. Lien.

Je signale aussi que suite à ma chronique, le numéro 3693 de l'hebdo Réforme a consacré un très beau dossier au "délit de solidarité" (lien).