Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2017

Quand Marine Le Pen dérape sur les protestants

Marine-Le-Pen-estime-que-sous-Richelieu-les-protestants-avaient-des-exigences-qui-allaient-a-l-encontre-de-la-Nation.jpgOn ne le rappellera jamais assez: l'Edit de Nantes (1598) qui a donné droit de cité aux protestants dans le Royaume de France, était profondément inégalitaire. Il donnait beaucoup plus de droits aux catholiques qu'aux protestants.

Ces derniers, par exemple, devaient continuer à payer la dîme aux catholiques, et étaient obligés de rétablir le culte catholique, même quand il n'existait plus du tout, l'inverse n'étant pas vrai.

Cette règle du jeu discriminatoire a été à la source des troubles religieux sous le règne de Louis XIII. Richelieu, son ministre, a réprimé avec férocité des révoltes protestantes. Ces dernières représentaient une menace pour l'absolutisme royal en train de se mettre en place, suivant un processus qui va aboutir au ténébreux règne de Louis XIV (idolâtré en roi Soleil d'opérette).

Richelieu a ainsi lentement préparé ce qui allait aboutir, 50 ans plus tard, à la Révocation de l'Edit de Nantes (1685), qui met les protestants au ban du Royaume et entraîne, pour la France, des conséquences catastrophiques. Ce rappel explique pourquoi les propos tenus par Marine Le Pen hier soir sur Richelieu et les protestants posent question.

Lire la suite