Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2017

Quand Marine Le Pen dérape sur les protestants

Marine-Le-Pen-estime-que-sous-Richelieu-les-protestants-avaient-des-exigences-qui-allaient-a-l-encontre-de-la-Nation.jpgOn ne le rappellera jamais assez: l'Edit de Nantes (1598) qui a donné droit de cité aux protestants dans le Royaume de France, était profondément inégalitaire. Il donnait beaucoup plus de droits aux catholiques qu'aux protestants.

Ces derniers, par exemple, devaient continuer à payer la dîme aux catholiques, et étaient obligés de rétablir le culte catholique, même quand il n'existait plus du tout, l'inverse n'étant pas vrai.

Cette règle du jeu discriminatoire a été à la source des troubles religieux sous le règne de Louis XIII. Richelieu, son ministre, a réprimé avec férocité des révoltes protestantes. Ces dernières représentaient une menace pour l'absolutisme royal en train de se mettre en place, suivant un processus qui va aboutir au ténébreux règne de Louis XIV (idolâtré en roi Soleil d'opérette).

Richelieu a ainsi lentement préparé ce qui allait aboutir, 50 ans plus tard, à la Révocation de l'Edit de Nantes (1685), qui met les protestants au ban du Royaume et entraîne, pour la France, des conséquences catastrophiques. Ce rappel explique pourquoi les propos tenus par Marine Le Pen hier soir sur Richelieu et les protestants posent question.


La leader frontiste, bien placée d'après les sondages pour parvenir au second tour des élections présidentielles, exalte en effet un artisan de l'absolutisme royal, processus politique qui a conduit à éradiquer toute différence gênante, à commencer par la différence protestante.

Ces propos, repérés hier sur le fil Twitter ProTestLaïque, décrivent les protestants du XVIIe siècle comme des chrétiens dont les exigences vont "à l'encontre de la nation". Richelieu, en s'opposant à eux, aurait refusé "qu'une religion prenne le pas sur la France" (sic).

Richelieu n'a certes pas voulu supprimer le protestantisme. Mais il a contribué à affaiblir brutalement une différence protestante déjà fragilisée et discriminée...

Les Français, habitués à une société de liberté et de responsabilité, souhaitent-ils vraiment revenir quatre siècles en arrière? Et les protestants tentés par le Front National se rendent-ils compte que ce parti nauséabond exalte les bourreaux qui, quelques générations plus tôt, ont fait en sorte de les éradiquer peu à peu?

Lien.

C9uyDTcXcAEdNqn.jpg

Commentaires

Bonjour, la elle me déçoit, il faut qu'elle se dise que les protestants composent la France des décennies,mais apparemment elle n'a aucune considération pour ceux qui ont la piété !
Dommage !

Écrit par : David Gérard | 19/04/2017

Grosse déception. Si Marine n'arrive pas à accepter complètement les non-catholiques, on va vers guerre civile

Écrit par : Gérard S. | 19/04/2017

Le modèle de société prôné par Marine Le Pen est la IIIe République ultra-laïcarde, autant anti-catholique qu'anti-protestante.
Vive Gaspard de Coligny, Henri de Rohan, Pierre Jurieu, les Camisards, Rabaut St-Étienne, Ruben Saillens et tous nos autres héros & héroïnes protestants français !

Écrit par : Tribonien Bracton | 20/04/2017

Je pensais que l'Edit de Nantes promulgué par un ancien protestant avait été une avancée vers la paix... Je découvre que ce n'était pas le cas...
Ceci dit mes ancêtres Chablaisiens se sont vu imposer la religion protestante par les Bernois qui occupaient la région...

Écrit par : Rosa | 20/04/2017

Il faut aussi faire la part des choses et bien lire: "C'est PEUT ÊTRE les protestants qui avaient des EXIGENCES à L'EPOQUE qui allaient à L'ENCONTRE DE LA NATION..." On peut aussi comprendre qu'un groupe, religieux ou autre, demande quelque chose à la nation par le biais de nos institutions est une bonne chose, mais que ce même groupe EXIGE quelque chose est toujours déplacé. Surtout si ces exigences sont contraires au respect de tous. Je n'ai aucune affinité avec les frontistes, mais je ne tolère pas qu'un groupe, fut il religieux exige ou agisse sans aucun respect du pays qui les accueille. Si nos coutumes ancestrales ou nos manières d'être ennuient ces gens parce qu'ils ne sont pas comme nous, qu'ils ne pensent pas comme nous, alors qu'ils choisissent un autre pays d'accueil où ils seront libre d'agir selon leurs croyances ou leur pensée.

Écrit par : FEUVRIER | 20/04/2017

Messieurs Gérard, est-ce une boutade ou l'affirmation de votre sentiment ?
Quelqu'un d'un temps soit peu éclairé pouvait déjà y voir clair sans que de telles affirmations soient rapportées.
Faire passer un homme d'église pour un défenseur de l'Etat avant l'Eglise (catholique), et surtout en la personne du Sieur Richelieu, nous ne sommes pas au premier paradoxe foireux. Et j'en connais plus d'un de se retourner dans sa tombe !

Un seul mot ne peut que qualifier cette personne : peste (brune).

Écrit par : Richelle Laurent | 20/04/2017

Incontestablement, c'est une gaffe, et c'est bien regrettable. Mais je crois qu'il faut imputer cela à la grande fatigue de cette fin de campagne: la vigilance baisse, et l'on peut dire des sottises. Il y a des protestants au Front National, et ce parti n'a jamais pris pour cible, ni dans son discours, ni dans son programme, la composante protestante de France, dans toute sa diversité. Il serait injuste, je crois, de faire de cette phrase unique un motif de détestation. Alors de grâce, un peu de miséricorde... évangélique.

Écrit par : Jean-Daniel Hameau | 20/04/2017

Il y as un article sur les propos de MLP sur Yahoo; les commentaires sont nauséabonds
"la France est un pays catholique", "si les parpaillots ne sont pas contents, qu'ils s'en aillent"
et j'en passe;

Ne vous trompez pas de bulletin de vote dimanche ! Les choses sont très claires!

Écrit par : Emmanuel de Félice | 20/04/2017

Il n'y aura ni guerre civile ni troubles sociaux. Il y aura des français plus isolés dans leurs jardins à refaire le monde pendant leurs barbecues et plus de gens qui râleront. (je répondais à une commentateur)

Merci Sébastien pour ton message. Effectivement nous avions tous dressé une oreille. "Jeanne, reviens", disent-ils. Mais si elle revient, la liberté religieuse subira en France ce qu'elle subit en Russie... pays charmant, au demeurant.

A+

Écrit par : nicolas ciarapica | 20/04/2017

Serions-nous en retour sur les guerres de religion, entre les croisades et la saint Barthélémy.
Les protestants représentent aujourd'hui une grande partie des chrétiens en France et également en Europe. Les protestants sont respectueux des autres même s'ils ne sont pas en accord avec eux et avec les décisions qui sont prises. Donc, Madame Le Pen, faites de même envers les Protestants. Merci.

Écrit par : GRANDMARRE | 20/04/2017

Le qualificatif de "parti nauséabond", pour usé qu'il soit, n'est pas très bien venu pour le seul parti qui se soit longtemps opposé à l'avortement (avec l'éphémère Parti pour la Valeurs de De Villiers) Sébastien Fath serait-il un soutien des promoteurs de l'avortement?

Écrit par : Volff | 20/04/2017

Cher Mr Volff,

Vous avez inventé le Point Godwin évangélique. le point Godwin séculier est déjà connu: quand on n'a aucun argument, on disqualifie son interlocuteur en se référant à Hitler et la Seconde Guerre Mondiale.

Le point Godwin évangélique sur lequel vous pourriez déposer un brevet est le suivant: quand on n'a aucun argument, on dénonce l'interlocuteur comme "promoteur de l'avortement".

Relisez cette blognote: elle n'a rien mais rien à voir avec l'avortement. Alors s'il vous plaît, épargnez-nous un débat sans lien avec le sujet.

Écrit par : SF | 21/04/2017

Quand elle parle de Richelieu (que je n'aime pas), parle t'elle de celui qui combattait les protestants de France, ou le Richelieu qui les soutenait en Hollande et Europe du Nord, contre le catholicisme espagnol. Et quand elle parle des protestants, parle t'elle des prédicateurs de l'Évangile, ou des protestants qui se sont joint massivement à la franc-maçonnerie et ont livré plus de 1000 écoles chrétiennes à l'éducation nationale, laïcarde et maçonnique ?

Écrit par : Jean | 21/04/2017

il y a eu aussi le vel d'hiv avant....
Quand les politiques veulent réécrire l'histoire ça sent pas bon

Écrit par : JeanNoël B | 21/04/2017

Bjr, Outre par les commentaires injurieux et ad hominem, on peut être surpris d'une relative indulgence avec cette candidate "fatiguée", juste une peu fatiguée, elle qui, s'étant dite "extrêmement croyante" devant des journalistes, en veut à sa propre religion d'accueillir les immigrés...
Quant à évoquer ici l'avortement, c'est sans objet, en effet, et comme gage des valeurs d'un parti c'est désopilant, ou le serait si ce n'était pas tragique de voir la politique à travers ce point, capital, mais ouvert à la liberté de penser de chacun..
Sur le fond, cette candidate s'est installée de plus en plus dans une rhétorique d'évidence. Face aux journalistes elle ne cesse maintenant de sourire avec condescendance pour dire immédiatement –"mais c'est faux...", sans la moindre preuve à l'appui. Et ceux qui veulent des "évidences" bien proclamées comme dogmes, aboulent en son sillage...
Ne faut-il pas "protester", bien au contraire, n'en déplaise à quelque "cardinal" massacreur...? AncheK6

Écrit par : ancheK6 | 21/04/2017

Cher Sébastien,
D'accord en tous points sur les termes de ta réponse à M. Volff. J'ai reçu un mail répercuté depuis Georgina Dufoix qui est elle aussi adepte de ce "point Godwin" évangélique, l'alpha et l'oméga du bulletin de vote chrétien, apparemment.
Moi, ce qui m'inquiète aussi, c'est ce "Là, elle me déçoit" rédigé par David Gérard. Là... seulement? Il aura fallu attendre cette déclaration anti protestante pour être enfin déçu? Il y a donc des chrétiens, probablement protestants, qui envisageraient de concilier Jésus-Christ avec Mme Le Pen?
A titre de témoignage, nous avons été cambriolés entre le dimanche et le lundi de Pâques. Ça ne nous a pas donné la moindre envie de voter pour cette méchante et malhonnête femme, d'autant plus que, en attendant que la police vienne relever les empreintes, nous avons été recueillis, à une table magnifiquement garnie, par nos amis... libanais. Vive la France fraternelle!

Écrit par : Pale Rider | 21/04/2017

SF, tu ne réponds pas à Volff : il t'interroge sur ton parti pris...
Bon, je crois pouvoir dire, sans me tromper, que tu as aussi une tendance socialiste, donc sous couvert d'informer, tu dis ce qu'il faut penser...
En fait, c'est facile le job de sociologue, on écrit des trucs comme ça...
Et puis, bon, t'es quand même assez intelligent pour savoir qu'elle ne voulait pas attaquer les protestants, mais je pense que ça t'arrange de faire semblant de le croire...

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Marine ne faisait que parler du risque de l'Etat dans l'Etat, c'est son crédo républicain, et il s'agissait pas de dire que les protestants étaient ci ou ça, juste qu'à l'époque certains posaient un souci de cohésion nationale... Faudrait s'informer sur les causes du siège de la Rochelle avant de prétendre dire aux gens ce qu'a fait Marine Le Pen.
Mais Fath serait-il trop content de l'occasion pour avoir le temps de manifester un peu de déontologie et informer sur le protestantisme à l'époque qui n'était pas composé que de pacifistes? Non, parce que le risque d'instrumentalisation des protestants par l'ennemi extérieur était bien réel, mais le savais-tu ou fais-tu celui qui l'ignorait, toi le spécialiste de la religion?
Ce blog sert à faire de la propagande électorale?

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Et il en dit quoi de l'islam, le sociologue des religions, lui qui prétend dire ce qui est bien ou pas?
Ah oui, il va botter en touche: hors sujet.
Le danger, c'est Marine Le Pen qui a dit quelque chose qu'elle n'a pas dit si on fait l'effort de regarder ce qui se passait à l'époque...

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Gérard, elle accepte les non-catholiques, son ex-beau-frère, le père de Marion est pentecôtiste.

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Richelle, "peste brune"... rien que ça...
Ah la la, les pires heures de l'histoire...
Quand Marine conteste que Vichy soit la France de l'époque, on fait semblant de croire au négationnisme...

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Jean-Daniel, enfin un commentaire honnête. Je pense que Marine n'a pas eu le temps d'expliquer ce qu'elle voulait dire, le temps étant écoulé, et le journaliste venait de rebondir e sachant qu'elle ne pourrait se défendre...
Après, tous ceux de mauvaise foi ont fait semblant de croire ce qu'ils avaient envie de croire.

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Emmanuel, qui dit que ce commentaire sur Yahoo émane d'un catho et n'est pas de la manipulation... même d'un protestant. D'ailleurs, tu pourrais l'avoir écrit pour ensuite le dénoncer... Tu vois ce que je veux dire?
Et même, en quoi ça représenterait la position du FN?
Si tu te bases sur un avis lu sur yahoo, écrit par un quidam, pour décider dimanche, je te félicite, on sent que tu as de quoi voter en discernant bien...
Attends: "Hollande est le plus beau président, et son fils spirituel hérite de toutes ses qualités!" Allez, tu peux voter en pensant à ça!
Inutile de rouspéter, j'imite ton niveau!

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Nicolas, tu as fait un choix dans un article largement critiqué, pour quasiment faire de Fillon un candidat de choix pour les chrétiens... Donc, à partir de là tout ce que tu dis sur les autres candidats est discrédité car ton impartialité est remise en cause.

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Grandmarre, elle respecte les protestants, mais eux font mine de ne pas le savoir...
Normal, nombre d'entre eux sont de gauche. Ils pourraient au moins faire preuve d'impartialité, mais c'est difficile pour beaucoup...
Ils préfèrent critiquer Marine que l'islam, lier islamisme et islam.
Dimanche, ça va donner dans les églises, tout un tas de pasteurs plus préoccupés de politique que d'évangile vont parler de ça...

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Vous auriez pu parler aussi de la barbarie du siège de La Rochelle par Richelieu. Les Français l'ont oublié.... QUi se soucie de la mémoire protestante...

Écrit par : Michèle | 21/04/2017

Cher Mr "De pire en pis",
Vous faites déraper le débat. Et pour info, je ne suis pas sociologue, mais HISTORIEN, et je connais bien le XVIIe siècle pour l'avoir étudié à plusieurs reprises, et dans le détail, dans mon cursus (y compris pour l'Agrégation).
Ce blog n'est pas un cours ex-cathédra d'histoire mais ce qui a été rappelé devait l'être. Le parti protestant, au XVIIe siècle, a pu représenter une menace d'état dans l'Etat (je ne le conteste pas) dans la seule mesure où les protestants ont été au préalable traités de manière très inégalitaire, ce que Marine Le Pen s'est bien gardée de mentionner. Si les protestants avaient été considérés à l'égal des catholiques, ils n'auraient pas eu besoin de s'armer et de s'organiser, au risque de menacer l'absolutisme royal. Recadrons les choses. Les propos de Marine Le Pen, adressé devant des millions de télespectateurs qui ne connaissent pas bien cette histoire lointaine, relèvent d'une manipulation dangereuse de l'histoire religieuse du pays, et il revenait aux historiens de ne pas laisser dire n'importe quoi. Sur ce, il n'est pas question dans ce blog de continuer à faire dériver le débat vers la querelle politicarde et les mises en causes gratuites (et anonymes). Bon week-end et que chacun vote selon sa conscience. Liberté.

Écrit par : SF | 21/04/2017

J'ai lu que tu étais sociologue!
T'aurais pu dire, si t'es historien, que Richelieu a aussi soutenu les protestants à l'étranger, que c'était beaucoup de stratégie entre protestants et catholiques.
Les protestants provoquaient aussi, faut le dire, des deux côtés ça faisait saigner spontanément, et un exalté est allé clouer ses thèses protestantes sur la porte du roi, ce qui était une provocation...

Moi, ce que je te dis, c'est que Bouleau mentionne les protestants quand il ne reste plus de temps de parole à Marine, et qu'elle ne peut expliquer son propos. Tu crois sérieusement qu'elle serait allée sur un plateau en ayant l'intention de froisser les protrestants? Quand on se veut honnête, on essaie de comprendre ce qu'a voulu dire l'autre.

Si elle avait cité Clémenceau, t'aurais critiqué la volonté de ce fou de poursuivre la guerre pour affaiblir la papauté?

Il n'y a pas de grand personnage historique parfait, on peut toujpours en admirer, même Napoléon, pour l'une ou l'autre chose... Que Marine admire Richelieu ne veut pas dire qu'elle cautionne tout.

Enfin, j'insiste, tu fais de la politique ici, il n'y a qu'à regarder sur qui tu tapes et qui tu épargnes... Nauséabond? Tu fais de la politique, et ton "nauséabond" dépasse la simple critique de ses propos, car on sait bien que tu parles de toute la politique du FN...

Il y a quelques jours, tu encensais une pro-avortement : http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2017/04/06/evelyne-sullerot-2017-5929840.html

Personnellement, je trouve l'avortement plus nauséabond que Marine qui veut lui trouver des solutions alternatives. Mais i est vrai que chez les universitaires, il y a des choix pour être bien vu.

Bon weekend!

Écrit par : De pire en pis | 21/04/2017

Cher "De pire en pis",
Vous parlez et jugez sans connaître. Je vous souhaite, un jour, de guérir de cette maladie du jugement calomniateur (et anonyme). Prenez du temps pour vous, rencontrez des gens qui vous sortent de votre bulle, aérez vous et réfléchissez plus posément.
Si vous me connaissiez un peu, vous sauriez que mes choix de carrière témoignent que j'ai refusé de chercher à "être bien vu", comme vous dites. Et cela m'a coûté parfois assez cher.
Je ne regrette rien ! J'assume ma liberté et je n'écris pas pour séduire le microcosme ni flatter l'air du temps. Je cherche juste à faire mon métier avec rigueur, et à éviter la "pensée captive".

Si vous m'aviez vraiment lu, vous cesseriez vos mises en cause politiques hors de propos. Si vous connaissiez un tout petit peu Evelyne Sulletot (ou si vous aviez juste pris la peine de vraiment lire ma blognote à son sujet), vous auriez compris qu'elle ne fait nullement partie de celles et ceux qui ont contribué à banaliser l'avortement. Quant à Marine Le Pen, je n'ai pas dit qu'elle cautionnait toute la politique de Richelieu. Mais elle a présenté le protestantisme comme une menace pour la nation, alors que c'est le traitement inégalitaire qui leur était réservé qui est la cause des mobilisations politiques et militaires du "parti protestant". Il s'agit de propos nauséabonds dans un pays qui s'est illustré, par le passé, en tentant d'éradiquer le protestantisme (XVIIe-XVIIIe siècle) puis le judaïsme (Vichy). On ne joue pas avec ces choses là. Sur ce, cessons d'alourdir le climat avec ces nuages politicards. Ce blog n'est pas un site consacré à la politique, ni un espace tournant autour du Point Godwin évangélique.

Écrit par : SF | 21/04/2017

Chaque région, chaque groupe de France a eu ses martyres , au XIII° siècle Le pays d'Oc et ses Cathares brûlés vifs sur ordre du Roi de France Louis IX, au XVIII°la Vendée et la Bretagne et ses Chouans assassinés par milliers par les armées de la République , au XVII° la Franche-Comté et sa population(+ de 50%) décimée par les armées de Louis XIV, au XX°la déportation des juifs, des tziganes avec la complicité de la police et de l'Etat français. Et tous les individus mis au bûcher pour sorcellerie pendant des siècles. Si l'on étudie l'Histoire ,il y a eu certainement d'autres massacres oubliés. Peu de groupes ont été épargnés; Soyons plus intelligents que nos ancêtres et accepter l'autre dans ses différences , mais je demande la réciprocité: que l'autre m'accepte avec mes différences de peau, de religion, et de culture dans le respect des lois de la république laïque.

Écrit par : Fournier | 22/04/2017

Richelieu cardinal catholique faisait la politique de la "nation". Et Marine préfère considérer les protestants, peu nombreux, comme une menace religieuse sur la nation? N'importe quoi. Elle se trompe de menace.

Écrit par : JeanBa | 22/04/2017

On peut féliciter Gilles Bouleau pour avoir touché juste. Un travail journalistique excellent.

Écrit par : Emmanuel | 22/04/2017

Monsieur "2 pire en pis",
"Quand on se veut honnête, on essaie de comprendre ce qu'a voulu dire l'autre."
cet extrait de votre propre intervention ci-dessus se retourne contre vous, car vous n'essayez pas, comme me la appris un professeur de haut niveau de "toujours rendre l'adversaire intelligent". Non, vous le faites parler comme vous, fixant à l'avance ce qu'il aurait dit s'il s'agissait, par ex. de "Napoléon " et/ou de "Clémenceau".
A moins d'être un génie à la fois historien et cartomancien, comment pouvez-vous, sur un ton formellement libertaire mais fort méprisant et hargneux, prévoir ce qu'un historien, dont toute la formation consiste à varier les angles d'étude d'un fait, à entrer dans les hypothèses les plus contradictoires et les nuances, toutes stimulantes, oui, comment pouvez-vous, du haut de votre trône d'indignation outrée, fustiger un chercheur qui, en ce blog, se veut aussi "citoyen"?
Qu'il use çà et là de formulations marquées, trop peut-être, c'est possible et on peut le lui déconseiller, sans pour autant le vilipender comme si on lisait le sens des choses en cours par transparence.
Votre manière d'introduire la problématique complexe de l'"avortement", et de noircir la position d'une sociologue globalement intéressante et nuancée (Evelyne Sullerot, que personne ne vous oblige à "croire" en tous points) est significative. Ces manœuvres consistent à fabriquer une cible – comment, un chercheur prétend ne pas être de votre avis? – là où il s'agit, d'accord ou non avec ce blog, à se servir de ses signalements pour creuser, tranquillement, les pistes soulevées.
j'ajoute que ce vous dites des "universitaires" soucieux de "faire carrière" est sans doute vrai pour certains, de même que pour les parfumeurs, les sidérurgistes et les journalistes, mais tellement loin de la réalité dominante. Figurez-vous que, tenir un blog, est parfaitement "gratuit" en termes de "carrière", mais cela prend du temps et peut donner, j'imagine, le plaisir de rester au contact.
je vous souhaite de ne pas tomber de Charybde en Scylla, monsieur, ni d'aller de "pire en pire". Bon dimanche, dans la sérénité et la réflexion paisible. Cordialement, gef

Écrit par : gef | 23/04/2017

Non seulement il faut lire ce qui est écrit, mais aussi lire entre les lignes.
Ce qui s'est passé à une époque, huguenots et catholiques n'est pas d'actualité. L'actualité qui nous concerne en 2017 est l'islam et cet islam est un vrai problème.
Maintenant pour ce qui concerne les chrétiens vivant en Europe et qui ont une vie relativement confortable et une liberté d'expression, je comprends très bien ce désir de liberté et de confort mais le Seigneur Jésus a dit lui-même: les chrétiens seront persécutés , haïs, outragés, etc. à cause de Son nom.
Ce que Jésus décrit ici n'est pas optionnel dans la vie du chrétien.
Voulez-vous la liste de ces versets?

Maintenant que le premier tour est passé, il est quand même bon que vous sachiez ou que vous vous rappeliez que Macron est clairement anti-chrétien et très proche de musulmans infréquentables.

Cordialement,

Yan

Écrit par : yan | 25/04/2017

Cher Yan,
Il existe des forums spécialisés pour livrer votre promotion du programme de Marine Le Pen.
Pour votre gouverne, sachez que beaucoup d'experts très avisés du Proche-Orient estiment que Marine Le Pen est la candidate souhaitée par DAECH, car sa politique de haine jette de l'huile sur le feu.
DAECH ne veut pas de coexistence et d'intégration paisible de l'islam en France, mais au contraire du conflit. Marine Le Pen est pour cela la candidate idéale des islamistes jihadistes qui ensanglantent le Proche-Orient. L'attentat des Champs Elysées n'a pas été commis par hasard à trois jours du Premier Tour des Présidentielles. DAECH souhaitait booster Le Pen, car DAECH souhaite que la haine l'emporte en France, et qu'une guerre civile (avec jihadisme ancré en France) se développe.
Macron n'est pas le messie, il manque d'expérience et son programme n'est pas toujours top. Cela dit, pour répondre à votre propos sur son caractère "clairement anti-chrétien", sachez qu'il est beaucoup moins anti-chrétien que Le Pen en réalité! Il défend aussi, lui, un programme économique viable, des perspectives de travail pour les jeunes, et une laïcité claire et respectueuse des valeurs de la République. Sans relecture révisionniste de l'histoire juive et protestante de France. C'est déjà pas mal. Il a aussi appelé à durcir les relations avec le Qatar et l'Arabie Saoudite, ce qui va dans le bon sens.
Je ne sous-estime nullement la menace de DAECH, dont ce blog a parlé plusieurs fois. C'est précisément pour cela qu'il est important de ne pas promouvoir inconsidérément la candidate que DAECH souhaite plus que tout à l'Elysée.
Cordialement,
SF

Écrit par : SF | 26/04/2017

"Il existe des forums spécialisés pour livrer votre promotion du programme de Marine Le Pen."
Franchement monsieur Fath, je m'attendais à mieux de votre part.

Maintenant vous venez me bassiner avec DAECH et son plan diabolique lié à Le Pen... Je pensais que le thème de ce poste était lié à la persécution passé et au risque actuel pour les chrétiens, me serais-je trompé?
Quant au risque de guerre civile en France il est aussi bien présent avec Macron et sa politique migratoire, c'est quand-même lui qui souhaite une "autoroute" entre l'Afrique et l'occident et principalement la France alors que la situation à ce niveau en déjà très chaotique!
Alors oui il n'a pas fait de relecture de l'histoire parce que c'est un produit marketing bien pensé qui parle à tout le monde et chacun y trouve quelque chose qui lui convient en oubliant le reste. (Je cite Michel Onfray sur ce sujet. Je ne l'apprécie pas particulièrement pour son anti-christianisme mais il a parfois des réflexions intéressantes sur d'autres sujets).

Pas le temps de développer, mais à qui faut-il se vendre? Au banquier, le "fils caché d'Hollande"?
Trop peu pour moi et j'arrêterai là, je me suis trompé de blog.
Enfin ce que je souhaite pour la population Française c'est d'avoir un chef d'état, un vrai leader à sa tête et non un politicien comme il y en a eu que trop depuis plus de trente ans.

Écrit par : yan | 26/04/2017

Cher Yan,
Je vous rejoins dans votre dernier point. La classe politique française dans son ensemble a largement failli depuis 30 ans, à la fois par manque de courage, par manque de compétence économique, et par son niveau de corruption (particulièrement au Parti Socialiste, d'ailleurs toujours dirigé actuellement par un repris de justice qui aurait été inéligible à vie dans d'autres pays). Il est temps de tourner la page.... sans trop attendre cependant de la politique, qui n'est pas là pour apporter le bonheur.

Écrit par : SF | 27/04/2017

Les commentaires sont fermés.