Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2017

Scandales. Les défis de l'Eglise catholique

scandales-les-defis-de-leglise-catholique.jpgAlors que dans l'entre-deux tours des présidentielles 2017, les évêques catholiques de France se sont plutôt distingués par.... leur silence, refusant de faire barrage à l'extrême-droite xénophobe, il faut signaler le livre courageux, intelligent et documenté de Christian Delahaye sur les silences et radicalisations de l'Eglise catholique de France, confrontée à une crise sans précédent.

Qu'on partage ou non ses thèses, il faut reconnaître à ce livre important, publié aux éditions Empreinte, la vertu d'ouvrir un espace de parole sur des enjeux trop souvent "mis sous le tapis".

Recensé pour l'instant dans le Quotidien du médecin (lien), ce livre évoque notamment une dérive droitière et nostalgique d'un clergé rappelé à ses devoirs dans une tribune incisive publiée dans Le Monde, dans l'entre-deux tours des Présidentielles.

Christian Delahaye y pointe le manque de réaction des évêques catholiques face au néopaganisme nationaliste du Front National. Lien.

 

29/04/2017

Analyse du vote protestant au Premier Tour des Présidentielles 2017

sondage-macron-devance-le-pen-melenchon-devant-fillon-au-second-tour.jpgComment ont voté les protestants au premier tour des élections Présidentielles 2017?

Un sondage IFOP exclusif pour Pèlerin Magazine permet d'en avoir une idée (lien).

 Décryptage.

Lire la suite

26/04/2017

Marine Le Pen et l'idolâtrie de la nation

FN_MLP_5.jpg

Dans des commentaires récents à la fois sur l'histoire des juifs de France et celle des protestants de France, Marine Le Pen, qualifiée pour le Second Tour des élections présidentielles 2017, a tenu des propos d'une remarquable cohérence.

A chaque fois, c'est la nation française qui se trouve exemptée de reproche, comme si, en quelque sorte, cette "nation de France" constituait une divinité parfaite à servir par dessus tout. Quels que soient les contenus des programmes que l'on peut, par ailleurs, discuter (sur les forums spécialisés, pas ici), cette quasi divinisation de la nation renvoie à l'histoire du nationalisme en Europe.

Beaucoup d'historiens l'ont rapprochée d'un néopaganisme qui voit "LA nation" remplacer tantôt Dieu, tantôt le socle de valeurs qui fonde la République.

Réflexion à lire à ce sujet dans l'hebdomadaire protestant Réforme de cette semaine (lien).

19/04/2017

Quand Marine Le Pen dérape sur les protestants

Marine-Le-Pen-estime-que-sous-Richelieu-les-protestants-avaient-des-exigences-qui-allaient-a-l-encontre-de-la-Nation.jpgOn ne le rappellera jamais assez: l'Edit de Nantes (1598) qui a donné droit de cité aux protestants dans le Royaume de France, était profondément inégalitaire. Il donnait beaucoup plus de droits aux catholiques qu'aux protestants.

Ces derniers, par exemple, devaient continuer à payer la dîme aux catholiques, et étaient obligés de rétablir le culte catholique, même quand il n'existait plus du tout, l'inverse n'étant pas vrai.

Cette règle du jeu discriminatoire a été à la source des troubles religieux sous le règne de Louis XIII. Richelieu, son ministre, a réprimé avec férocité des révoltes protestantes. Ces dernières représentaient une menace pour l'absolutisme royal en train de se mettre en place, suivant un processus qui va aboutir au ténébreux règne de Louis XIV (idolâtré en roi Soleil d'opérette).

Richelieu a ainsi lentement préparé ce qui allait aboutir, 50 ans plus tard, à la Révocation de l'Edit de Nantes (1685), qui met les protestants au ban du Royaume et entraîne, pour la France, des conséquences catastrophiques. Ce rappel explique pourquoi les propos tenus par Marine Le Pen hier soir sur Richelieu et les protestants posent question.

Lire la suite

01/02/2017

Suprémacisme et massacres de St Foy (2016) & de Charleston (2015)

1341397-alexandre-bissonnette-27-ans-fait.jpgLe 17 juin 2015, un suprémaciste blanc tirait dans une Église afro-américaine. Bilan 9 morts (tuerie de Charleston). Le terroriste qui vient de massacrer au Québec six fidèles musulmans en train de prier vient du même arrière-plan identitaire. Mes lecteurs savent combien je refuse l'indignation sélective. Quelle que soit leur origine confessionnelle, les fidèles tués en prière et leurs familles méritent la même compassion.

Et le même effort de décryptage afin de ne pas se limiter aux discours du type "la faute à pas de chance".

Pour élucider ce qui a rendu possible le carnage monstrueux de la mosquée de St-Foy (Québec), il faut, sans relâche, poursuivre l'étude en profondeur des milieux suprémacistes. Et, à un autre niveau, faire de la pédagogie en direction de tous ceux qui sont tentés de minimiser les dérives démagogiques d'un Trump ou d'une Marine Le Pen. Alexandre Bissonnette (auteur de la tuerie au Québec) était fan de ces deux derniers. Cela n'explique pas tout et ne justifie rien. Mais sous-estimer les foyers idéologiques de la haine de l'autre est une erreur. Vigilance.

Lire et relire, sur le suprémacisme identitaire, les travaux de Stéphane François, l'un des meilleurs spécialistes du sujet (lien).

21/04/2012

Face à la lèpre frontiste : la bonne surprise Mélenchon

images.jpegA la veille du premier tour des élections présidentielles françaises, faut-il le rappeler?

Du point de vue des valeurs de la France, et des "valeurs chrétiennes" dont, parfois, elle se réclame, les idées de Marine Le Pen sur l'immigration sont immondes.

Confondant fermeté républicaine avec xénophobie, la candidate du Front National pousse à la haine, et préconise d'abjectes solutions discriminatoires.

Lire la suite

12/04/2012

"Une France dans le déni" (The Economist)

article_TheEconomist2.jpgIl fut un temps où, en France, certains opposaient volontiers "le sens des réalités" des politiques, en prise avec le concret, face aux "rêveries" et "illusions" religieuses.

Le trend s'inverserait-il?

Force est de constater en tout cas, hors quelques exceptions, l'extrême médiocrité du débat politique franco-français à l'occasion des élections présidentielles 2012. Sacrifiant les réalités (notamment européennes et macro-économiques) à la politique politicienne, certains candidats nourrissent l'impression d'une "France en déni", comme l'a titré, la semaine dernière (30 mars 2012), l'hebdomadaire The Economist.

Lire la suite

07/03/2011

Arnaud Montebourg, pour l'Histoire

images.jpegLes historiens futurs de la France des années 2011-2012 n'auront aucune difficulté à expliquer pourquoi Marine Le Pen a tant "mangé" de pourcentages de voix à l'électorat populaire, ce dernier se voyant trahi par une large partie de la Gauche.

Nous y reviendrons dans ce blog, en particulier sur la question de la laïcité.

Lire la suite

22/01/2011

Une France oubliée, vers un exutoire néofasciste?

899841-1065258.jpgEntrepreneurs communautaires de tous poils et clergé du politiquement correct subventionné l'entonnent en boucle: pas assez d'argent pour "les quartiers", ou "les banlieues".

Et ce, même si les dits "quartiers" (certes en difficulté) reçoivent 5 à 10 fois plus d'argent public par tête d'habitant.... que les campagnes et bourgades de nos provinces françaises. 

Résultat: le vote Front National explose dans ces campagnes et petites villes, auprès de populations cyniquement abandonnées par la Gauche et moquées sans relâche par les bobos médiatiques de service (cf. les Deschiens et Cie).

Comme elles ont le sentiment d'être irrémédiablement oubliées, que leur reste-t-il?

Lire la suite