Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2014

Une page d'histoire scolaire protestante se tourne en France

Logo_Collège-Lycée_Cévenol_International.jpg"Une belle page de l’histoire du protestantisme se tourne" fait justement observer Antoine Nouis dans l'hebdomadaire Réforme de cette semaine.

Créé en 1938 alors qu’André Trocmé et Édouard Theiss étaient les pasteurs du Chambon-sur-Lignon, le Collège cévenol fermera ses portes en juin. Ses débuts le plaçaient sous le signe de l'innovation, de la vision prophétique. L’idée était de permettre aux enfants du Plateau de faire des études, mais aussi d'ouvrir de nouvelles voies pédagogiques. Mixte (une rareté à l’époque),  le COLLEGE CEVENOL ne comportait ni murs ni grilles. Après la guerre, il s’agrandit et accueille aussi des fils et filles d’expatriés.

Mais peu à peu, la routinisation, les mutations régionales et la lenteur à s'adapter aux évolutions du temps ont plombé l'institution. Un fait divers tragique, en 2011, a seulement précipité une fin qui pointait déjà en filigrane depuis les années 1990.

Lien vers l'article de Réforme.