Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2014

Françoise Caron à la tête des AFP (Associations Familiales Protestantes)

F.Caron.jpgCela fait belle lurette que les évangéliques ont quitté le strapontin qu'on leur réservait dans le protestantisme français. Leur centralité s'affirme désormais non plus seulement en termes statistiques (ils rassemblent la majorité des pratiquants et des lieux de culte protestant), mais aussi en termes institutionnels. Après la FPF, conduite par l'évangélique Claude Baty entre 2007 et 2013, voici venu le tour des AFP (Associations Familiales Protestantes)

Françoise Caron (ci-contre), protestante évangélique, a été élue le 6 décembre 2014 à leur tête, rassemblant autour d'elle protestants de toutes tendances.

Sa prise de fonction confirme au passage que les femmes AUSSI ne se contentent plus de strapontins dans le protestantisme (évangélique ou non). 

Sait-on que la paroisse/église locale de la FPF qui réunit le plus de fidèles chaque dimanche est aussi conduite par une femme (évangélique de surcroît), la pasteure Dorothée Rajiah (église Paris Centre Chrétien)?

Un protestantisme en mouvement. Lien.

14/11/2011

Le nouvel essor des Associations Familiales Protestantes (AFP)

logoAFPvignette.jpg"Dans leurs rapports avec les luthéro-réformés, les évangéliques de la FPF bénéficient du rôle d’interface joué par les minorités de sensibilité évangélique présentes dans les Eglises luthéro-réformées, représentées par certaines paroisses mais aussi par des associations relativement orthodoxes et conservatrices comme La Cause ou les Associations familiales protestantes".

Ces lignes, signées par Christopher Sinclair dans La nouvelle France protestante (2011, p.156), ont le grand mérite de mentionner deux organisations trop peu étudiées, La Cause et les Associations Familiales Protestantes.

Lire la suite