Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2015

Christine Majolier, les mémoires de la première "pasteure" française

Majolier-Mémoires-couv1.pngQuelques jours après la Journée de la femme, qui fut l'occasion, pour les protestant(e)s, de rappeler la part féminine ô combien majeure de leur engagement, signalons cette curiosité: la toute première femme pasteure française n'est pas Madeleine Blocher-Saillens, même si cette dernière est bien la première pasteure française de plein droit sur le territoire français (dès 1929).

Au siècle précédent, c'est à Christine Majolier, expatriée en terre britannique, qu'il revient d'être la toute première "pasteure française", dans les milieux quakers d'outre-Manche. Son extraordinaire parcours nous est restitué par son journal publié par les éditions Ampelos en 2012. 

Une curiosité à découvrir et savourer (lien).

04/04/2014

Féministe et fondamentaliste, journal d'une femme pasteur(e)

madeleine blocher-saillens, sébastien fathA la fois baptiste, de tendance fondamentaliste, et féministe chrétienne, Madeleine Blocher-Saillens (1881-1971) est identifiée comme la première femme pasteur(e) de "plein exercice" du protestantisme français.

Dès 1929, elle est choisie comme pasteur principal de l'Eglise baptiste du Tabernacle à Paris, après le décès de son mari Arthur Blocher.

Qui l'aurait imaginé?

La publication d'extraits de son journal (annotés par Jacques-E. Blocher), grâce aux éditions EXCELSIS (collection CEPE), ouvre une lucarne passionnante sur le combat qui fut le sien au plan personnel, intellectuel, théologique.

 

Ce livre de 176 pages s'intitule Madeleine BLocher-Saillens, féministe et fondamentaliste (lien).