Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2020

Claire Bretecher (1940-2020)

ob_7cf3d6_couv-19159.jpgClaire Bretecher a tiré sa révérence. Elégante, jusqu'au bout. Cette brillante auteure qui a marqué son temps nous a laissé une oeuvre graphique très riche, notamment via les BD Agrippine et Les frustrés, et un regard unique sur la génération post-1968 confrontée au consumérisme, à la libéralisation de la sexualité et aux écrans.

Roland Barthes la complimenta un jour en la qualifiant de sociologue. Oui, pourquoi pas? Mais derrière la critique sociale qu'elle savait si bien faire avec humour, elle avait aussi une fibre de moraliste, sondant les travers d'un petit monde confronté aux vertiges de la liberté (lien).

Elle n'aimait guère la religion, héritage d'une éducation catholique stricte et jugée un peu traumatisante (lien). Mais son oeuvre témoigne ici et là d'une indéniable ouverture aux questions du sens de la vie et de la foi, allant jusqu'à brosser, à sa manière, l'histoire de "la vie passionnée de Sainte Thèrèse d'Avila" (1980).

30/04/2018

Journée Paul Ricoeur et Mai 1968

paul ricoeur, philosophie, phénoménologie, mai 1968, philippe gaudin, sorbonne, journée d'étude, emmanuel macronPhilosophe et protestant, Paul Ricoeur (1913-2005) reste plus que jamais une référence intellectuelle en matière d'éthique, dont se réclame en particulier le président français Emmanuel Macron, qui a eu l'occasion de travailler avec lui.

Une journée d'étude lui est consacrée le 2 mai 2018 à Paris, autour des rapports (douloureux) qu'il a entretenus avec Mai 1968.

Il est encore possible de s'inscrire !

PDF.