Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2006

Propos racistes de George Frêche: anecdotique ou symptômatique?

medium_images.28.jpgLors du Conseil d'agglomération de Montpellier, le 16 novembre 2006, le président du conseil régional George Frêche a déclaré, au sujet de l'équipe de France de football: «Dans cette équipe, il y a neuf blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais, là, s'il y en a autant, c'est parce que les blancs sont nuls. J'ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze blacks.»

Ces propos à caractère raciste peuvent être rattachés à la personnalité de Frêche, figure à part qui n'en est pas à son premier dérapage. Mais on peut aussi les interpréter autrement.


medium_images-1.8.jpgIls révèlent aussi, à l'extrême, les dérives d'une décentralisation mal négociée, qui a créé des satrapes locaux, imbus d'eux-mêmes et insuffisamment contrôlés par les citoyens.

Dans La machine à trahir. Rapport sur le délabrement de nos institutions (à lire et relire!!), Arnaud Montebourg consacre un chapitre très éclairant sur ces dérives. Il est intitulé "La dictature des élus locaux". Il montre au niveau régional qu'à partir du moment où on est élu au suffrage universel, on peut ensuite agir sans grand contrôle, et déraper dans la corruption ou l'outrance.

Il décrit:


"à la mi-2000, 29 présidents de conseils généraux, chefs de l'exécutif départemental, soit avaient été condamnés, soit faisaient encore l'objet de poursuites judiciaires".


29 sur 102!!! Quand les Français jugent les hommes politiques corrompus, ce n'est hélas pas que du fantasme. Clientélisme local, mentalité de satrape, autoritarisme ont sapé la confiance des citoyens dans leurs élus. C'est pourquoi la proposition ségolèniste, appuyée par Montebourg, de mieux contrôler les élus tombe sous le sens, et n'a rien de "populiste". Les dérapages de conseiller général Frêche sont le pur produit (extrême, certes), d'une culture de l'impunité.

Fin février 2006, Arnaud Montebourg avait été la seule personnalité du Parti Socialiste avec Laurent Fabius à réclamer clairement l'exclusion de Georges Frêche après les propos de ce dernier qualifiant des harkis de «sous-hommes». J'ose espérer qu'il sera rejoint aujourd'hui par d'autres républicains, soucieux de mettre fin à ces baronnies locales où les potentats du suffrage universel finissent par se croire tout permis, y compris l'abjection raciste.

 

Je laisse la conclusion à Arnaud Montebourg, toujours cité dans La machine à trahir (Paris, Poche Denoël, 2002, p.136):

"Pas plus que pour son Parlement ou son autorité judiciaire, la République n'a su créer de véritables pouvoirs locaux sous le regard des citoyens. Elle a préféré les confier à des élus qu'elle contrôlait, des notables avec lesquels elle savait s'arranger, plutôt qu'à des citoyens qui auraient construit les conditions de véritables petites démocraties locales."

C'est précisément quand il n'y a pas véritablement de "pouvoirs locaux sous le regard des citoyens" que les conditions de l'impunité sont réunies. Les dérapages du féodal régional George Frêche sont la triste illustration, extrême certes, d'un système insuffisamment pourvu en contre-pouvoirs nécessaires.

Commentaires

Une autre question… pourquoi continue-t-on à voter pour lesdits potentats, etc. ? Georges Frêche, mais aussi Juppé, Peyrat…

Je suis épaté par le fait que leurs électeurs renouvellent aussi aisément leur confiance a des gens qui utilisent mal l'argent public ou s'autorisent des dérives morales (racistes ou autre) aussi flagrante.

J'espère que les lycéens d'aujourd'hui sont plus assidus aux cours d'éducation civique… apprenons à voter.

Écrit par : AntoineD | 18/11/2006

Montpelliérain de naissance, actif dans trois associations de la ville, vos propos éclairent bien la dérive féodal du pouvoir à Montpellier (en particulier). Tout bon montpelliérain le sait : se frotter à Frêches, c'est prendre de gros risques. Le journal satyrique L'agglo_rieuse le sait à ses dépens : il va disparaîte certainement du paysage médiatique de la ville. (le saviez-vous ?)
Déjà Tocqueville, il me semble dans l'Ancien Régime et la Révolution présentait de telles dérives.
Cela me rappelle également mes cours de droit constitutionnel : déjà notre professeur, M. Dominique Rousseau nous parlait des "fiefs" de Mittérand ou d'autres pour illustrer l'inamovibilité des hommes politiques. (nous avions fait une étude du langage féodal parmi les hommes politiques ; très éclairant!!! )
D'ailleurs, ne parle t-on pas de "carrière" politique ? Tout cela a du sens il me semble.
Un dernier point. Oui Ségolène, sur ce point à raison dans le fond. Mais avant de changer les institutions, c'est la mentalité française, bien absolutiste qu'il faut changer, ne pensez-vous pas ?
Cordialement.

Écrit par : frederic ramé | 18/11/2006

Salut Sébastien,

Ravi de découvrir ton blog, après tes livres... A propos de George Frêche, je suis assez d'accord avec toi... son exclusion du PS est désormais une nécessité... mais c'est pas gagné à observer les réactions internes au PS... http://birenbaum.blog.20minutes.fr/archive/2006/11/18/citoyen-expert.html

Écrit par : Laurent Pardieu | 18/11/2006

M. Freche n'en est pas à son premier dérapage.

Cet homme qui concentre tous les pouvoirs à Montpellier (agglomération, région, et ses disciples à la ville, au département, et à la majorité fédérale du PS local) n'est pas près de s'arrêter dans ses dérives extrémistes et mégalomanes.

Écrit par : Matth | 18/11/2006

J'attendais plutôt les analyses du sociologue eu égard à l'apparition en France de discours sur les quotas ethniques. Qu'il s'agisse de quotas pour l'immigration, des réflexions du type "il n'y a pas assez de blacks, ou de beurs, sur les chaînes de télé", ou de la parité hommes femmes. Ou de la demande en instruments de mesure démographiques pour instaurer la discrimination positive.

Le discours "il n'y a pas assez de femmes" dans telle ou telle profession où les femmes sont moins que 50% rend possible le discours "il y a trop de femmes" lorsqu'elles sont plus de 50%.

A partir du moment où l'on donne un semblant de légitimité aux quotas, il devient difficile de s'opposer aux critiques du type "le quota n'est pas atteint" ou "le quota est dépassé".

Écrit par : Ludovic | 21/11/2006

S'il y a un problème de la décentralisation, il ya aussi un problème de l'information. Et on constate une fois encore que les "parisiens" réagissent au quart de tour... mais pas les Languedociens. Bizarre. On va dire que les Montpelliérains sont intoxiqués et sous la peur de heurter le "roi Georges". Que nenni. On a pu lire dans la presse régionale les récits des membres du conseil d'agglomération. Un exemple (parmi d'autres): le maire UMP (soulignons) de Baillargues, M. Jean-Luc Meissonnier: "Ses propos ont été sortis de leur contexte, il y n'avait aucun racisme. C'est pour ça que personne n'a réagi. ça me fait sourire quand je vois les Verts et le PC monter au créneau deux jours après, après avoir été contraint de la faire par leurs appareils parisiens."
Pour compléter, la réaction du maire UMP de Castelnau, M. Jean-Pierre Grand : "J'ai dénoncé ses propos quand le les ai découverts dans la presse car je n'étais pas présent. Je me suis, entretemps, entretenu avec les élus castelnauviens qui y étaient. Ils n'ont pas ressenti les propos de Georges Frêche comme étant racistes. L'expression de Freche est maladroite. Mais il y a un emballement médiatique contraire à la sérénité de la démocratie."
Pour mémoire, la même chose s'était passée avec ses propos sur "le harki sous-homme" : on aurait mieux fait d'écouter le journaliste de France-Bleu présent qui a rapporté ce qui avait été dit.
J'ai bien peur que vous soyez victime de cet emballement et de cette déformation journalistique !
D'autant plus regrettable qu'elle se téléscope avec la dénonciation des potentats corrompus : c'est de notoriété publique, G.Freche n'a jamais piqué dans la caisse !

Écrit par : nad550102022 | 21/11/2006

Réponse à nad550102022
Je n'ai jamais dit que Frêche s'est rempli les poches (ce qui s'est produit dans d'autres régions en revanche). Mais ses propos sont inadmissibles, et ce n'est pas le contexte, ni la compréhension douteuse des maires UMP, qui me fera changer d'avis. Dire que les blancs sont nuls s'il y a autant de "blacks" dans l'équipe de France, c'est scandaleux, car cela sous-entend que ce n'est pas pour leurs mérites que les "blacks" sont si nombreux, c'est seulement parce que les blancs sont nuls. Pourquoi ne pas avoir dit que s'il y a autant de "blacks", c'est parce qu'ils sont excellents? Idem pour les propos pour les harkis sous-hommes. J'ai lu le script de ses propos à cette occasion, et c'est également scandaleux. Un élu de la République ne peut parler ce langage, et ce n'est pas faire offence aux Languedociens de dire qu'ils méritent mieux que de tels représentants.

Écrit par : SF | 21/11/2006

Réponse à Laurent Pardieu
Ravi de ton écho Laurent! Comment vas-tu depuis la khâgne du Lycée Poincaré?? En cliquant sur "à propos", tu as mon courriel.

Écrit par : SF | 21/11/2006

BONJOUR SEBASTIEN.MERCI POUR TON BLOG QUI ENSEIGNE, INFORME ET NOUS INCITE A APPROFONDIR NOS REFLEXIONS.INADMISSIBLES,HONTEUX,INDIGNES D'UN HOMME POLITIQUE COMME DE TOUT HOMME D'AILLEURS. MEME SI SORTIS DE LEUR CONTEXTE??? LA DISCRIMINATION EST MANIFESTE. J'EPROUVE TOUJOURS UN SENTIMENT DE HONTE A CE GENRE DE PROPOS. MARYSE

Écrit par : PEON MARYSE | 24/11/2006

Cher monsieur,
Dans votre réponse à nad, vous partez du principe que les maires UMP ont une compréhension douteuse des propos de G. Freches : n'est-ce pas complètement subjectif ?
D'autre part, la question de savoir pourquoi les black sont sureprésentés en équipe de France est LEGITIME. Ne pas être d'accord avec cela relève de l'idéologie et non de la réflexion.
En revanche, je vous l'accorde: la réponse à cette question est complexe.
P.S. : je suis désolé de n'être ni un ex-kagneux "vieux pote"ni un normalien, ni un homme politique, n'appartenant à aucune élite républicaine et donc, comme je l'ai souvent observé sur votre blog, ne pas mériter de réponse de votre part. C'est bien dommage, mais j'accepte mon statut de citoyen de seconde zone (en en étant fier d'ailleurs) ! Il faudrait appeler votre blog
"Blog citoyen d'élite et scientifique de caste"
merci pour au moins me lire !!

Écrit par : Phax | 24/11/2006

Réponse à Phax
Pauvre de vous! Je vous réponds, aïe, donc si je comprends bien votre étrange raisonnement, cela signifie ipso facto qu'en dépit de votre démenti, vous faites bel et bien partie d'une élite républicaine (puisque je ne m'adresse qu'à elle selon vous)...

Non, sérieusement, mes réponses n'ont évidemment RIEN A VOIR avec le statut de ceux qui m'écrivent (statut que j'ignore dans la presque totalité des cas). Ne tirez pas, à partir de l'unique exemple d'un condisciple de khâgne dont j'avais perdu la trace depuis 18 ans, des conclusions générales. Laissez le donc écrire, et laissez-moi lui répondre sans bâtir des théories fumeuses sur je ne sais quel cercle élitiste!!!

Je réponds quand j'ai le temps (hélas rare) voilà tout, ne cherchez pas midi à quatorze heure. Et je publie avec plaisir tous les commentaires, dont le vôtre, ce qui est le contraire d'une démarche de "tri sélectif" et d'élitisme étroit.

J'ajoute que j'ai toujours combattu l'élitisme de caste, ce qui motive d'ailleurs en partie mon intérêt vigilant pour la démarche ségoléniste de remise à l'honneur du peuple, sur laquelle tapent justement tous les élitistes de Paris-Province.

Enfin sur les maires UMP qui gravitent autour de Frêche, je persiste: ne voyez pas là une condamnation de TOUS les maires UMP, mais d'un milieu politique languedocien un peu "limite" sur la question de l'immigration et des minorités ethniques. Cet équivoque déborde d'ailleurs de l'UMP, ce que j'aurais pu souligner, je vous l'accorde volontiers.

Allez, sans rancune, et ne vous flagellez pas si je ne réponds pas à chaque fois. Cela ne fait pas de vous un citoyen de seconde zone, ou alors, nous sommes tous des citoyens de seconde zone!
SF

Écrit par : SF | 24/11/2006

A propos du tabou (?) de la quantification ethnique, il y a une réflexion intéressante dans "The Independent" de ce matin, à propos tout à la fois du Liban, de l'Irlande, de l'Iraq et des banlieues :

« Je pourrais tracer une carte ethnique des quartiers noir et blanc de Washington, mais même en rêve le Washington Post ne saurait envisager de la publier »
http://news.independent.co.uk/world/fisk/article2013319.ece


PS : Laurent Pardieu, comment faites-vous pour insérer un lien hypertexte dans un message ?

Écrit par : Ludovic | 25/11/2006

Cher monsieur,
Voilà une réponse comme je les aime. Vous avez réussi à me convaincre. Un bon coup de gueule à parfois du bon si il apporte un peu plus de clarté dans les pensées. La règle du débat démocratique est parfois difficile à observer même armé des meilleurs sentiments. Il est vrai que quelques lignes de blog constituent une tribune lilmitée pour expliquer en détails les pensées.
Je sais donc maintenant que si je vous pose une question interessante, vous pourrez me répondre.
J'en prends acte et au plaisir.

Écrit par : Phax | 25/11/2006

Personnellement, face à toute cette corruption, j'attends beaucoup de l'alternative proposée par le Parti Républicain Chrétien (PRC). Je crois que seule une mobilisation massive des chrétiens peut balayer les ténèbres dans des domaines aussi ténébreux que celui de la politique. A méditer !

Écrit par : Ludovic | 11/12/2006

Moi je m'étonne d'entendre dire que George Frêche tiens des propos raciste quand il dit la simple vérité. Il faudrait d'abord définir ce qu'est le racisme.

Le racisme c'est penser qu'une race est inférieure a une autre juste parce qu'elle est différente. Est-ce que penser que si l'équipe de France a neuf joueur noir sur onze c'est trop c'est etre raciste. Je ne pense pas.

Pour moi, je pense que tous les hommes sont créés a l'image de Dieu et de ce fait sont égaux. Les faits, l'intélligence et le bons sens nous montrent que les Hommes sont séparés en peuples et que faire partie d'un peuple c'est d'abord faire partie d'une ethnie.

En tant que Français, si mes enfants naissent a l'étranger et bien ils seront Français, des Français nés a l'étranger certe mais des Français. De la meme façon, un chinois né en France est simplement un chinois nés en France, pas un Français, meme chose pour un noir africain ou un algérien. C'est du simple bons sens.

Vouloir faire des Français de gens qui ne le sont pas, c'est de la stupidité et c'est dangereux. Ce n'est pas etre raciste de reconnaitre qu'un étranger n'est pas un Français.

Aujourdhui dans la génération des 15-25 ans, nous savons que les musulmans représentent environ 15% de la population, si l'on compte les noirs africains et les autres, le % doit etre bien plus élevé, on doit etre au dessus de 20%, peut etre 25%.

Quand les blancs seront minoritaires en France, ce sera trop tard pour sauvegarder la race Française, elle sera dilué dans la masse des autres et elle perdra le controle de son propre pays.

Est-ce etre raciste d'aimer sa race et de vouloir la conserver ? Moi je ne veux pas détruire les autres races et je veux leur bonheur aussi mais pas chez moi, un point c'est tout et pas au point de devenir une propre minorité chez nous. Au point ou on en n'est, ce sera chose faite avant la fin de ce siècle si les blancs ne font pas plus d'enfants.

(...)

Arretons de jouer les humanistes socialistes imbéciles, et sauvons notre pays et notre race du suicide collectif.

Il est possible de le faire sans tuer ni exterminer qui que ce soit. Il suffit d'arreter de donner la nationalité Française a tous le monde, d'arreter de donner des visas a tous le monde, et de renvoyer chez eux ceux qui n'ont rien a faire chez nous et de mettre en place une politique qui va favorisé les naissances chez les français de souche.

Je ne crois pas que cela soit du racisme, mais si certain crie au racisme he bien tant pis, dans ce cas je le revendique mais eux sont vraiment des crétins.

La vérité est toujours politiquement incorrect.

Écrit par : Jacques | 13/01/2007

vous faites ici di politiquement correct à votre tour...

Écrit par : Herman | 12/05/2014

Oublions, ya bien pire aujourd'hui

Écrit par : René | 27/05/2014

Avoir un blog souvent à jour est très important pour maintenir le contact avec ces internautes, tout comme les commentaires c'est pour ça que nous vous laisse ce commentaire pour vous encourager.

Écrit par : HervéF | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.