Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2007

L'abbé Pierre est mort

L'abbé Pierre est mort le lundi 22 janvier 2007. En hiver. Comme pour laisser une place au chaud à un sans abri de plus. Ou aux jeunes qui prendront la relève, comme l'exprime ce dessinateur, Placide.
Respect. Honneur à un homme et un chrétien qui a su rassembler, au-delà des clivages, la France généreuse.
Mais au-travers-lui, honneur aussi aux milliers d'anonymes, non-starisés, oubliés des cameras, qui poursuivent le même idéal.

medium_07-01-23-abbe-pierre.jpg

Commentaires

Un chrétien ? Dans quel sens ? Je ne l'ai jamais entendu proclamer la victoire de Jésus sur le péché, ni même propager l'Evangile. Un homme généreux et altruiste cela est incontestable, mais un chrétien, dans un certain sens, j'en doute !

Écrit par : jericho-trompette | 24/01/2007

défendons Ségolène Royal sur le Québec ; quelques arguments sur : http://resistances95.over-blog.com/article-5365218.html

Écrit par : Fred | 24/01/2007

Réponse à Jéricho trompette :
Ce genre de jugement ne nous appartient pas, mais plutôt à Dieu seul...
Certes l'abbé Pierre n'était pas un évangéliste, mais il avait compris quelque chose de la justice de Dieu, de l'amour et de la compassion qu'il défendait avec zèle... Et tout ça je ne l'ai pas !
Il n'avait sûrement pas tout compris, tout comme chacun.
N'oublions que c'est Dieu qui fait grâce et qu'Il sait toute chose.
Dieu nous a aussi demandé "Examinez toutes choses, et retenez ce qui est bon.", démarche bénéfique pour nos coeurs, qui nous évite l'amertume, la rancune, la critique et le jugement.
Examinons la vie de l'abbé Pierre, qui n'était qu'un homme, comme nous tous...
Et retenons ce qui est bon.
Personnellement son combat pour la justice m'interpelle.

Écrit par : didi | 25/01/2007

Et de quel droit douter qu'un homme est chrétien? Nous recevons des lumières pour nous, pas pour les autres. Je n'ai jamais entendu l'Abbé Pierre renier le Christ. "Or qui n'est pas contre nous est pour nous." C'est Jésus qui le dit en Marc 9/40

Écrit par : F.P | 25/01/2007

De quel droit je juge ? Cette formule me fait frissonner. Merci pour la leçon de morale politiquement correct, "j'adore !"
En bref je ne juge pas l'Abbé Pierre, j'émets simplement une hypothèse, voilà mon droit ! D'ici à ce qu'il soit béatifié, voire canonisé, l'Eglise catholique aux abois n'en sera pas à son premier paradoxe. Quant à citer l'Ecriture, que vous maitrisé, cher didi, je ne vous ferais pas l'affront de citer la métaphore des tièdes, que Dieu vomit de sa bouche, car il ne s'agit pas d'être chrétien ou non ; il ne s'agit pas de plaire aux hommes : il s'agit de proclamer Jésus pour l'avènement de son royaume. Un point c'est tout !
Je pense que refuser le DROIT comme vous dites, de douter, c'est déjà, malgré les belles citations bien instrumentalisées, s'éloigner de la face de Dieu (Saint Augustin)

Écrit par : jericho-trompette | 27/01/2007

Cher Fred,
Je me fous "royalement" de Ségolène Royal sur ce blog.
Même si Sébastien Fath la soutient, ce qui est son droit, étant donné qu'il est le propriétaire de ce blog, cela ne vous donne aucun droit de parasiter les discussions avec de la propagande de bas étage. La presse s'en charge, ne remuons pas les poubelles politiques, ici. Nous avons peut-être autre chose à faire de plus interessant.

Écrit par : jericho-trompette | 27/01/2007

Voilà le style "évangéliste" et fondamentaliste que j'abhore à propos de ce jugement imbécile sur l'abbé Pierre...

Écrit par : Pierre Curie | 28/01/2007

Evidemment le style païen catholique est tellement mieux avec ses oeuvres et Marie ! On ne peut que l'admirer !!
Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil
sauf ces abrutis d'évangéliques c'est tellement évident qu'ils n'ont même pas le droit de l'ouvrir : tout de suite condamné Ah! si l'Inquisition existait encore, il ne nous emm(...) plus !

Écrit par : jericho-trompette | 29/01/2007

Cher Jericho trompette,
Vous avez le droit de douter. Je n'ai pas dit le contraire. J'ai simplement souligné que nous ne devons pas juger.
En relisant votre message, effectivement vous ne dites pas que vous jugez, mais la manière dont vous rédigez votre pensée n'est pas en adéquation avec l'idée que vous voulez faire passer...
Qui vous dit que je ne doute pas non plus? Evidemment que je doute. Mais le reste appartient à Dieu.
Pour moi (mais on peut ne pas être d'accord) un chrétien est quelqu'un qui a placé sa confiance en Jésus, qui reconnait qu'il est pécheur et que Jésus seul peut le sauver (et l'accepte!). Un chrétien est aussi un disciple de Jésus Christ.
Vous allez me dire que l'on reconnaît un arbre à ses fruits, ou bien encore de l'abondance du coeur la bouche parle...
Mais qui peut se vanter d'avoir compris tout ce que Dieu nous demande et tout mis en pratique? Pas moi ! Alors pourquoi irais-je mettre l'accent sur les manquements d'un autre ?
S'indigner de la façon dont le monde vénère certains hommes est une chose. Remettre en question la véritable chrétienté de l'abbé Pierre en est une autre.
Merci pour la citation de la lettre à l'Eglise de ... Laodicée non? dans l'Apocalypse, je l'ai bien entendue des centaines de fois dans mon enfance, et j'avoue qu'elle ME remet toujours en cause... Je préfère me l'appliquer à moi-même plutôt qu'aux autres...
Sinon nous avons médité hier le passage de 1cor3 relatif à la manière dont nous construisons. A relire... L'oeuvre de certains sera détruite, mais eux seront sauvés...
Quant à la béatification, dans son principe elle me dérange. Car il n'ya qu'un seul juste, et un seul.
Je ne rentrerai pas plus loin dans ce débat, car il est écrit de fuir les discussions vaines.
(encore une citation bien "instrumentalisée"?)
Bien à vous,

Didi (PS je suis une fille)

Écrit par : didi | 29/01/2007

Merci l'abbé,
Grâce à toi des gens ont pu continuer de vivre d'une manière plus digne,
Crâce à toi des gens auront peut-être eu l'occasion d'avoir une vie un peu meilleure.

Quant à ceux qui te critiquent, ne les écoute pas : Dieu â vu que toutes les fois où tu as fait cela à l'un de ses plus petits, c'est à lui-même que tu l'as fait. Jésus n'a pas dit "à chaque fois que tu parleras de moi", mais "à chaque fois que tu auras fait cela". Le reste n'appartient pas aux hommes dont je suis, dont tu étais, mais à Dieu seul.

Alors merci, l'abbé.

Écrit par : lion El | 30/01/2007

Merci pour cette précision.
Certes, nous sommes des hommes imparfaits et comme le dit Saint Thomas, (mais bon c'est pas le seul), la grâce ne supprime pas la nature, elle la parfait. Je vois que l'on recherche entre gens de bonne volonté l'appaisement, ce qui chrétiennement est très correct. Cependant, quelque chose me gène quelque peu. Soit on est chrétien et notre tolérance est sans limite, à l'image du Christ qui est amour. Soit, on corrige son "frère" à coup de "conseils" en lui indiquant bien ses errements face à une attitude qu'il est supposée tenir.
Ce relativisme absolu au nom de la tolérance me fait vraiment croire qu'il n'est pas la bonne solution pour l'avènement du royaume. Les empecheurs de tourner en rond que sont les prophètes sont les premiers à qui il a été reproché de ne pas être comme Dieu l'entendait. Loin de moi l'idée de me prétendre prophète, mais je pense également que le Jésus des marchands du temple est le même que le Jésus souffrant sur la croix. Il est bon parfois d'interpeller l'autre même si nous-même ne sommes pas immaculé de toute faute. Tel est le message de la Réforme, tel est son utilité dans le Christianisme car son esprit, je le croit, ne c'est jamais éteind. On en reparlera quand l'abbé Pierre sera (au moins) béatifié, car je ne crois pas que cette discussion soit vaine (trop facile), bien au contraire, elle détermine le Salut (indirectement) de millions d'âme que l'on prive de la Parole au nom de Nemrods bien facile à fabriquer.
P.S. : j'ai évité les citations bibliques, un comble en tant que fondamentaliste !!
cordialement

Écrit par : jericho-trompette | 30/01/2007

Si cet homme avait fustigé avec autant de zèle l'église catholique dans laquelle il était 'abbé' qu'il ne l'a fait des politiques aurait-il eu le droit d'être aussi médiatisé ???
Et ces quelques âneries sur "le négationisme" ou bien que Jésus a couché avec Marie-madeleine ne dérange pas trop l'église mais vue qu'il lui faisait par ailleurs une bonne publicité... Non cela ne la dérange pas trop "elle" n'est pas à cela prèt !!!

Écrit par : Weber | 07/02/2007

Les commentaires sont fermés.