Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2009

Racisme ordinaire: le témoignage d'un journaliste du Monde

images.jpegMustapha Kessous fait partie des "bonnes plumes" du Quotidien Le Monde.

 

Il a notamment écrit, en juillet 2008, une remarquable enquête sur la délocalisation d'Aubade en Tunisie et ses conséquences sociales, à lire sur le site du journal (en version payante), ou  en version gratuite ici, sur un site militant.


 

Un texte d'utilité publique

 

Il vient de publier ce témoignage, dans les colonnes du journal Le Monde.

Son titre: "ça fait bien longtemps que je prononce plus mon prénom quand je me présente au téléphone".

 

Pour ceux qui doutent de l'ampleur du "petit racisme" au quotidien qui continue à frapper, en France, les citoyens dotés d'un nom et d'un profil jugé "non Gaulois" il faut lire son témoignage.

 

Un texte d'utilité publique afin de continuer à bouger les mentalités et à mettre fin aux discriminations, et à ce que les sociologues définissent comme une "assignation identitaire" (on vous renvoie d'office à une identité minoritaire -stigmatisée- au lieu de voir en vous le citoyen ou la citoyenne).

Commentaires

Des textes comme "Pays de Malheur !" (d'Amrani et Beaud) ou "J'étais chef de gang" (de Bacqué et Madzou) sont nécessaires et pas encore assez nombreux.

Les questions des discriminations ne sont pas suffisament traitées en France, et en même temps elle ne doit pas esquiver la question des inégalités économiques.

Écrit par : Gilles | 23/09/2009

Merci d'avoir signalé cet excellent article...
Il faudrait corriger le lien qui renvoi à la 2è page de l'article voici le début : http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/09/23/ca-fait-bien-longtemps-que-je-ne-prononce-plus-mon-prenom-quand-je-me-presente-au-telephone_1244095_3224.html

Écrit par : PdM | 23/09/2009

.

Merci à PdM de m'avoir signalé cette erreur de lien, que je viens de corriger.

Écrit par : SF | 23/09/2009

Merci pour le lien vers cet article édifiant...
Bonne continuation

Écrit par : Christelle | 25/09/2009

Ah les victimes !!! toujours à se plaindre .... Bande d'assistés !!!!!

Écrit par : Nordine M | 28/09/2009

Réponse à Nordine M.
Je pense que vous faites erreur. Monsieur Kessous fait état de faits documentés, qui nécessitent une riposte.
L'éternelle victime laisse tomber les coups. Monsieur Kessous évite ce statut en ripostant par un témoignage argumenté et convainquant qui n'a rien d'une gérémiade stérile.

Écrit par : SF | 28/09/2009

Les commentaires sont fermés.