Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2011

Kadhafi & co en manque de "masses crédules"

brahim boumeshouli,libye,maghreb,machrek,le monde,kadhafi,stéphane hessel,israël,lina ben mhenni,tunisie,société civileAlors que chaque jour révèle un peu plus les édifiantes coulisses du régime kadhafiste, il faut lire d'urgence le remarquable texte signé par Brahim Boumeshouli dans Le monde (édition numérique du 13 septembre 2011). 

L'auteur y décrit avec une lucidité pleine de promesses un désir populaire d'émancipation largement partagé, face à des dictateurs arabes qui, durant des années, ont foulé au pied les aspirations des citoyens.


Il faut d'autant plus lire ce texte qu'il tranche, très heureusement, avec une vaste littérature franco-française complaisante, à courte vue, et pour tout dire hémiplégique.

J'entends par "hémiplégique" une passivité peu prolixe sur les excès des dictateurs, et une prompte véhémence, au contraire, pour donner écho à la rhétorique anti-occidentale et anti-israélienne des dictacteurs (y compris Stéphane Hessel, pour qui sa "principale indignation", dans son best-seller de l'année 2010, portait sur Israël, sans grand égard pour la situation de dizaines de millions de citoyennes et citoyens arabes privés de liberté).

 

Contrastant avec cette triste prose, redisons merci à Brahim Boumeshouli, par ailleurs professeur de littérature et auteur d'un blog fort intéressant, pour son équilibre et sa lucidité! Et souhaitons qu'elle fasse école.

Morceau choisi:

"À bout d'arguments, la rhétorique du dictateur ne peut plus mobiliser les masses crédules contre des ennemis imaginaires. Seul dans son labyrinthe, le dictateur condamne les complots étrangers contre son pays, la guerre de croisade contre sa nation, quand il n'accuse pas les manifestants, qui réclament un État de droit, de former la cinquième colonne, visant à détruire le processus de développement et menaçant l'intégrité territoriale! Seul, il l'est, car il constate, lamentable, que personne dans le monde arabe ne brandit sa photo et ne brûle les drapeaux occidentaux ! Bien au contraire, les peuples arabes sont consternés par l'Occident, qui ne frappe pas suffisamment les mercenaires du dictateur!"

 

brahim boumeshouli,libye,maghreb,machrek,le monde,kadhafi,stéphane hessel,israël,lina ben mhenni,tunisie,société civilePS : pour une "indignation" sans naphtaline, bien en phase avec l'actualité 2011, on lira avec intérêt Lina Ben Mhenni, bloggeuse tunisienne, dans un livre intitulé Tunisian Girl, Blogueuse pour un printemps arabe (2011).

Commentaires

Bonsoir,

pour ma part je trouve les propos cités plutôt en phase avec ce que l' on entend depuis un moment maintenant dans les journaux ou tv.
C 'est même plutôt banal, au point où personnellement je trouve celà suspect. Certes, Kadhafi semble bien être le sinistre personnage que l 'on décrit, mais il n 'est pas le seul. Alors pourquoi la Libye et pas l' Iran, la Sirye, la Tunisie, l' Egypte, .... ?
N' y connaissant pas grand chose en géopolitique, j 'ai cherché en quelques clics s' il y avait des versions différentes. J 'en ai trouvé 3, qui donnent des points de vues .... humm, plutôt dignes de réflexions. Ce qui en plus est intéressant c 'est qu 'ils proviennent de sources différentes voire opposées !! La 1ère est de Guy Millière (intellectuel pro-sioniste), la 2ème d' Alter info (agence
de presse associative) et la 3ème du réseau voltaire (réseau de presse "non aligné").
Voici les liens :

- http://www.drzz.info/article-la-verite-sur-la-libye-israel-et-le-monde-arabe-par-guy-milliere-70418991.html
- http://www.alterinfo.net/La-Verite-sur-la-Libye_a56642.html
- http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont

Il y a matière à réflexion. On peut bien sûr encore opposer la thèse du complot .... Mais, bon, il y' a quand même de sérieux doutes sur les mobiles des occidentaux et donc sur l 'info que l' on nous sert tous les jours.

Bonne nuit

Écrit par : Alfred | 14/09/2011

Moi, je ne me réjouis pas trop, pour au-moins deux raisons :
- Il y a 4 ans, Sarkozy a serré la main à Kadhafi, l'accueillant à l'Elisée, avec ses frasques que tout le monde connaît. D'ailleurs la France était à cette occasion la risée du monde entier.
- Aujourd'hui il a serré la main au nouveau maître du pays, je n'ose pas encore dire "dictateur", mais des gens qui disent que "l’islam sera «la principale source de la législation» de la nouvelle Libye" ne me paraissent pas être des démocrates. Il évoque aussi un "islam modéré". Désolé, mais au vu de ce qui se passe dans le monde musulman, je ne crois pas en un "islam modéré". Les chrétiens et autres, croyants ou non, n'ont qu'à bien se tenir.

Je crois tout simplement que Sarkozy, comme bien d'autres, ne font que pratiquer une real-politik qui, espère-t-il profitera à la France. Wait and see, mais je suis sceptique.

Écrit par : Patrick B | 15/09/2011

Les commentaires sont fermés.