Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2016

Kamel Daoud, défaite du débat et misère de la sociologie française

france,cologne,monde arabe,réfugiés,le monde,kamel daoud,hugues lagrange,eric fassin,arte,droit des femmes,femmes et religion,immigration,interculturalitéKamel Daoud est journaliste et écrivain, fin connaisseur de l'Afrique du Nord. Dans une chronique engagée publiée en version papier le 5 février (Le Monde), de haute tenue littéraire et réflexive, il publiait sur les violences de Cologne durant la nuit du Nouvel An, impliquant notamment un "rapport malade à la femme, au corps et au désir" dans le monde arabo-musulman.

On a le droit de ne pas être d'accord. Mais Kamel Daoud s'est proprement fait lapider par écrit dans une tribune cinglante, publiée dans le même journal, par 19 chercheurs, qui le taxent, entre autres, d'islamophobe.

Kamel Daoud, écoeuré, a depuis décidé d'abandonner le journalisme. Le Monde, après avoir publié la chronique incendiaire des chercheurs, s'en est inquiété (lien). Parmi les soutiens à Kamel Daoud, le chercheur Hugues Lagrange (CNRS), victime il y a quelques années d'une cabale en partie nourrie des mêmes sources.

Lire la suite

12/12/2013

La France arabo-orientale, treize siècles de présences

France, diversité, diversité culturelle, monde arabe, Pascal BLANCHARD, Naïma YAHI, Yvan GASTAUT, Nicolas BANCEL, la découverte, livre"L'histoire de la France arabo-orientale commence dès le VIIe siècle, au moment des conquêtes arabes, et traverse treize siècles d'histoire de France, avec les présences de populations maghrébines, proche-orientales et ottomanes dans l'Hexagone. Ces présences ont contribué à bâtir l'histoire politique, culturelle, militaire, religieuse, artistique et économique de ce pays, de l'empire carolingien de Charlemagne à la République actuelle".

Cet argumentaire fourni par l'éditeur donne un aperçu de l'immense intérêt de la synthèse proposée dans ce nouveau volume de référence proposé par La Découverte.

Intitulé La France arabo-orientale, dirigé par Pascal BLANCHARD, Naïma YAHI, Yvan GASTAUT, Nicolas BANCEL, ce livre récemment publié est un "must" à lire absolument, soit en bibliothèque (si l'on n'a pas le budget pour l'acheter), soit chez-soi (voilà un investissement "culture" qui ne se périmera pas de sitôt).

Lien vers l'éditeur.

04/01/2012

Pas de voeux aux coptes de la part des salafistes

img_3907_copy-1.jpgLu en ce début d'année sur Al Masri El Youm (grand journal indépendant égyptien): le parti Nour, représentant du salafisme égyptien, s'est abstenu d'adresser ses voeux aux autorités coptes (chrétiennes).

S'adresser mutuellement des voeux est pourtant une pratique intercommunautaire fondamentale, à laquelle souscrivent, par exemple, les Frères Musulmans.

De quoi s'interroger sur les revendications de modération des salafistes égyptiens (un quart du corps électoral), qui militent pour que l'identité islamique devienne constitutionnelle.

02/01/2012

Le cheikh et le calife

9782847883107.jpgAprès avoir brièvement souligné tout l'intérêt de l'étude que Samir Amghar a consacré au salafisme,  je voudrais, dans le même esprit, signaler la très belle enquête que vient de publier le politologue marocain Youssef Belal.

Elle s'intitule Le cheikh et le calife, Sociologie religieuse de l'islam politique au Maroc, Lyon, ENS Editions, 2011 (334p).

A partir d'une enquête de terrain d'une brûlante actualité, consacrée à deux des principaux mouvements islamiques marocains, l'auteur réfléchit, sous l'angle des sciences sociales, aux dynamiques actuelles de la société civile marocaine.

Lire la suite

19/12/2011

Incendie de l'Institut d'Egypte (Le Caire): un désastre culturel majeur

ALeqM5hV1O188CJ8IGWxCay2wFzWRkNNFQ.jpg

Situé au Caire, non loin de Midan At Tahrir (la place principale),l'Institut de géographie d'Egypte (Institut d'Egypte) doit sa naissance de l'Expédition d'Egypte de Bonaparte, en 1798.

Ce lieu d'érudition, de savoir et d'échange a été incendié et dévasté ce week-end, dans le contexte des affrontements entre l'armée (qui s'accroche au pouvoir et freine le processus de démocratisation) et manifestants exaspérés. Des milliers de documents inestimables ont disparu à jamais.

C'est un désastre culturel majeur.

Lire la suite

14/09/2011

Kadhafi & co en manque de "masses crédules"

brahim boumeshouli,libye,maghreb,machrek,le monde,kadhafi,stéphane hessel,israël,lina ben mhenni,tunisie,société civileAlors que chaque jour révèle un peu plus les édifiantes coulisses du régime kadhafiste, il faut lire d'urgence le remarquable texte signé par Brahim Boumeshouli dans Le monde (édition numérique du 13 septembre 2011). 

L'auteur y décrit avec une lucidité pleine de promesses un désir populaire d'émancipation largement partagé, face à des dictateurs arabes qui, durant des années, ont foulé au pied les aspirations des citoyens.

Lire la suite

12/06/2011

"Hamzah, 13 ans, juste un peu tué": l'hommage de Tahar Ben Jelloun

société civile,syrie,hamzah,monde arabe,tahar ben jellounOn ne présente plus l'écricain marocain Tahar Ben Jelloun, l'auteur francophone vivant le plus traduit aujourd'hui dans le monde (prix Goncourt 1987).

Voici qu'il vient de publier dans Le Monde (édition du 12 juin 2011) un texte particulièrement remarquable, en hommage à Hamzah, 13 ans, victime de la barbarie du régime syrien. Dans la continuité du thème de la précédente note (consacrée aux sociétés civiles émergentes), il faut lire et relire ce grand texte.

Article Tahar Ben Jelloun Hamza (Syrie).pdf

10/06/2011

L'enjeu des sociétés civiles du monde arabo-musulman

Abeer AwoodaConnaissez-vous Abeer Awooda?

Très peu de médias francophones ont parlé de cette jeune journaliste soudanaise du Sud-Darfour (ci-contre), demandeuse d'asile en Angleterre, auteure d'article dans le Guardian, et expulsable, en février dernier, au risque de perdre la vie. Arrêtée et torturée par les forces de Khartoum pour avoir porté des pantalons (selon The Independent), elle avait fui, en juillet 2010, pour trouver refuge en Grande-Bretagne.

 Au prix de la mobilisation acharnée d'une ONG intitulée Waging Peace, elle a pu finalement rester outre-Manche.  Agée de 26 ans, Abeer Waooda est aujourd'hui l'un des multiples visages des nouvelles sociétés civiles émergentes dans de nombreuses dictatures à majorité musulmane.

Lire la suite

13/02/2011

L'analyse de Barack Obama sur l'Egypte

France, Etats-Unis, François Fillon, Nicolas Sarkozy, Barack Obama, Egypte, Hosni MoubarakTandis que Nicolas Sarkozy et François Fillon ont joué "petit bras", et n'ont rien trouvé de mieux que de saluer avant tout le "courage" de Hosni Moubarak (quel "courage" en effet de lâcher le pouvoir sous la pression et de fuir dans son palais fortifié de Sharm el Cheikh), Barack Obama, lui, a non seulement salué le vrai courage, celui du peuple égyptien..

Mais il a également livré, le 11 février 2011 au soir, un discours de très haute tenue, qui restera pour l'Histoire. Pour les anglophones, le voici en téléchargement en version intégrale:

OBAMA discours Egypte 11 février 2011.pdf

12/02/2011

"Hamdulillah!"

Egypte, moubarak, Amr Moussa, Mohamed El Baradei, Naguib Mahfouz, Taha Hussein, Gamal El Ghitany, Sonallah Ibrahim, Alaa al-AswaniTrès pieux, le peuple égyptien prononce souvent ce mot "Hamdulillah" (Gloire à Dieu), pour ponctuer chaque bonne nouvelle, même anodine (un enfant qui se porte bien, un repas mangé chaud, etc.).

 

Gageons que ce mot a été prononcé hier et aujourd'hui par des millions de bouches: Pharaon Moubarak, accroché depuis 30 ans au pouvoir, est parti hier après-midi (11 février 2011).

Lire la suite

15/01/2011

MABROUK au peuple tunisien

gal_2455.jpgTunisiennes et Tunisiens, peuple magnifique (qui a marqué mes très très jeunes années entre 1969 et 1971 où j'ai vécu à Gabès), vient de réaliser l'impensable (en tout cas vu de Paris): réaliser la première révolution démocratique post-coloniale au Maghreb, débarrassant le pays d'un autocrate maffieux.

On attend la suite!

Tremblez, satrapes et clientèles goinfrées!

 

Lire la suite