Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2012

Rumeur islamophobe sur le Net

41Z765MJ8JL._SS500_.jpgPublié aux éditions Philippe Rey en 2005, Rumeurs de haine est un grand livre de Taslima Nasreen, intellectuelle du Bengladesh qui raconte comment le poids d'une vision religieuse rétrograde, ancrée dans l'islam de son pays, l'a mise en danger de mort et contrainte à l'exil.

Un "document" et un jalon dans la longue marche pour la pluralisation et l'affirmation des femmes dans les sociétés civiles musulmanes.

Mais soyons justes : si le terreau musulman produit parfois des rumeurs de haine, il en est aussi parfois victime, comme l'illustre un fake qu'on m'a récemment envoyé par courriel.


 Le courriel en question, dont le contenu est grosso modo reproduit entre autres sur ce site (lien), évoque l'histoire d'un mari musulman égyptien qui aurait assassiné sa femme après l'avoir vue lire la Bible.

Il aurait ensuite enterré vives ses filles. Quinze jours plus tard, toujours d'après cette histoire, ces dernières sont pourtant retrouvées vivantes et en bonne santé. Et les voilà qui racontent comment un homme en blanc, portant des stigmates (figure du Christ) les a nourries, protégées, faisant même venir la maman (décédée) pour alaiter la plus petite. L'histoire aurait été racontée à la télévision égyptienne.

 

Hoax islamophobe

Des sites évangéliques, catholiques, orthodoxes situés en marge des grands portails confessionnels se sont emparés de cette histoire, et l'on fait abondamment circuler sur le Net, en diverses variantes (sur des détails).

Seul problème, et de taille: l'histoire est fausse.  C'est un hoax islamophobe. L'histoire n'a jamais été rapportée dans les médias égyptiens, n'est jamais passée sur CBS, et l'événement, souvent présenté comme récent, s'appuie sur un récit diffusé depuis le début des années 2000, et qui avait été formellement indentifié comme un "FAUX" dès 2004 par un site spécialisé, le site Snopes (lien).

 

snopes,hoaxslayer,rumeur d'orléans,rumeur,taslima nasreen,islamophobie,egypte,edgar morin,tolérance,méthodologiePourquoi a-t-elle circulé à ce point? Qui a intérêt à la diffuser?

L'historien se bornera à rappeler que pour qu'une "rumeur d'Orléans" (cf. travaux d'Edgar Morin) fonctionne, il faut qu'elle s'appuie sur des faits en partie plausibles, et sur un imaginaire et des croyances partagés. Sous cet angle, il est clair que le contexte d'une culture arabo-islamique plutôt hostile à la conversion au christianisme (générant parfois une véritable persécution localisée), doublé d'une croyance religieuse en un Dieu compatissant et capable de miracles (christianisme) facilite la diffusion de telles rumeurs.

 Elles n'en sont pas moins des fabrications, souvent instrumentalisées pour nourrir la défiance, voire la haine de l'autre. Conseil d'historien: toujours vérifier les sources, à partir de trois principes simples:

-critique interne du document (est-il cohérent, semble-t-il authentique)

-critique externe du document (Qui l'a produit? Quelle est sa date? Est-il recoupable avec d'autres sources?)

-consultation de sites internets spécialisés dans la détection des "faux" (voir notamment HoaxSlayer et Snopes)

Commentaires

Il y a surtout un paradoxe étrange: plus la source d'information est officielle, plus on s'en méfie, plus elle surgit de nulle part, plus elle semble véridique.

Il y a quelques semaines, un site chrétien d'actualité a relayé la pseudo tribune d'un écrivain espagnol et sobrement intitulée "L'Europe est morte à Auschwitz" (le texte mérite d'être lu attentivement): le plus étonnant est que l'écrivain en question n'existe pas, pas plus que l'article. Il n'était pas très compliqué de se rendre compte de la supercherie. Pourtant, il fut mis en ligne et très vite retiré sans explication ni excuse de la part du ou des responsable(s) du dit site chrétien. On se demande parfois si certains évangéliques ne sont pas tentés par la droite de la droite.

Écrit par : J-P | 02/07/2012

Attention que pour la critique d'un document il faut aussi comprendre son registre littéraire, sinon vous risquez d'aller au mur : ce que vous dites ne vaut que pour les documents qui présentent un fait concret, dans l'ordre de la réalité, il me semble.

Pour les documents caricaturaux, poétique ou autre, il y a d'autres approches. Une poésie peut parfaitement vouloir tromper (voir les poésies protestantes comme arme de guerre pendant les guerres de religion) (et voir aussi toute la publicité aujourd'hui, souvent basée sur des techniques poétiques).

Egalement, trouver l'auteur ne suffit pas, encore faut-il aussi avoir son intention, il me semble.

Attention aussi que ces vérifications ne résistent pas à une attaque organisée : un lobby peut parfaitement construire tout un univers cohérent avec des auteurs réputés pour raconter ce qui lui plait. Les cigaretiers, par exemple, sont connus pour ça. Les procès de staline aussi. Pour se protéger contre ce genre d'attaque, il faut regarder comment les informations sont payées.

Etc. C'est sans fin, comme la muraille qui devient plus forte que l'attaquant qui devient plus fort que la muraille qui...

Écrit par : ista | 02/07/2012

Bonjour JP.

Je me souviens de cet "hoax", et comment il avait été relayé par de nombreux sites, dont celui consacré à des "actualités chrétiennes"(http://actualitechretienne.wordpress.com/2012/04/21/guy-milliere-leurope-serait-prete-a-une-seconde-shoah/ )

A ma connaissance, ce pseudo texte circule toujours et ne semble pas avoir été retiré.
Existe-t-il des analyses sérieuses de cette rumeur, mettant ainsi en garde contre elle ?

Sinon, pour répondre à vos interrogations("plus la source d'information est officielle, plus on s'en méfie, plus elle surgit de nulle part, plus elle semble véridique"), il semble que peu importe la validité de la "source", pourvu qu'elle répondeà un but("prouver" absolument quelque chose) ou nourrisse une intention(cf commentaire d'Ista). Comme si "la fin justifiait les moyens".
D'où la tendance à gober et à relayer absolument n'importe quoi. Alors que des précautions élémentaires peuvent être prises pour évaluer l'information, pourvu qu'on prenne le temps de le faire.
Le conflit d'intérêt est aussi un bon critère, effectivement.

Même en sachant cela, on peut encore s'étonner en constatant le nombre de faux documents ou de rumeurs sur internet, relayées par nombres de sites, même évangéliques, soit ceux qui devraient être les premiers à dénoncer la supercherie. La Bible nous encourage pourtant bien à "évaluer" ce qui nous est présenté comme étant "la Parole de Dieu".
Comment expliquer cette forme d'immaturité et de crédulité ?

Écrit par : Nic | 04/07/2012

"on se demande parfois si certains évangéliques ne sont pas tentés par la droite de la droite",
hélas, moi je ne me le demande même plus quand, à l'occasion des dernières élections, plusieurs disaient , sur un site chrétien, qu'ils allaient voter pour Marine Le Pen ...

Écrit par : Françoise | 04/07/2012

@Nic

Quelques fois c'est de l'immaturité et de la crédulité, mais pas si souvent ; la réalité ne s'exprime que très rarement par le "bon sens". Surtout, il y a de nombreux cas où des professions entières sont payées pour tromper les gens : la publicité, par exemple. Contre ça, il est très difficile de se battre. Maturité et intelligence ne suffisent pas.

Concernant les procès de staline, Nicolas Werth (un collègue de M. Fath, je crois) propose une analyse, dans son bouquin sur "La terreur et le désarroi". Là c'est encore pire. (il y a d'ailleurs une très étonnante - et dramatique - comparaison avec le sacrifice d'Isaac, ça intéressera peut être des évangéliques pour cette raison).

Je m'étonne aussi que vous sembliez croire que les religieux seraient une protection contre les tromperies organisées en tout genre ?? Ils sont au contraire connus pour les favoriser à leur profit, que je sache ? Les évangéliques ne font pas du tout exception : par exemple en disant que leur foi serait que la vérité se trouve dans la bible, ce qui est un détournement éhonté des notions de foi, de vérité, et de bible, que je sache.

Mais, d'un autre coté, il y a aussi des religieux soucieux de vivre dans la vérité, préoccupés d'évaluer leur foi selon la réalité et la grâce... bon... je suis gentil, ce soir.

Cordialement.

Écrit par : ista | 04/07/2012

Rebonjour,

Concernant l'extrême droite, attention que ce n'est pas en soi une faute que d'en être, dans le cadre d'une église s'entend, que je crois.

Mais il faut le décrire devant Dieu et devant les hommes et les femmes. Cette description que l'on fait de nos vies dans la prière et le dialogue nous permet de comprendre et réaliser la volonté de dieu, et, accessoirement, si l'on peut dire, d'être plus sincères avec nos prochains.

C'est le problème général avec l'extrême droite dans les églises protestantes et évangéliques, je crois : un discours officiel qui fait la part belle à l'accueil, l'amour, l'universalité, la grâce... auprès d'une assemblée dont beaucoup de membres trouvent que les étrangers exagèrent.

Cordialement.

Écrit par : ista | 05/07/2012

Bonjour Ista.
Merci pour vos commentaires, que j'aime beaucoup lire.

Je suis d'accord avec ce que vous dites concernant le caractère "irrationnel" et la publicité.
En revanche, je « ne semble pas croire », ni ne crois tout court, « que les religieux seraient une protection contre les tromperies organisées en tout genre ».
Plus exactement, je suis convaincu qu’une vie véritable en Christ (propre d’un chrétien et qui n’a rien de « religieuse ») doit en toute logique être en accord avec ce qui suit :
« La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres.
Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.
Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché ». (1 Jean 1v5-7)

Je sais que personne n’est parfait mais que chacun doit y tendre, mais un paradoxe demeure : comment manifester une attitude ou des sentiments vis-à-vis de mon frère ou de mon prochain, qui soient contraires avec la communion que l’on prétend vivre avec Dieu ?
« Marcher véritablement dans la lumière », comme Dieu est « lui-même dans la lumière » devrait, outre nous garder de toutes ses tromperies, rumeurs, mais aussi surtout nous donner le discernement nécessaire. De même que marcher ainsi devrait nous garder de toute tentation extrême et populiste. Le fait que le don de discernement(voir 1 Cor.12)semble si peu recherché viendrait-il de son absence de spectaculaire ?

Enfin, puisque vous parlez de vérité, je vous renvois à la parole de Jésus-Christ, qui a dit « je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi »(Jean 14v6, soit d’un évangile où l’on trouve essentiellement les « je suis » de Jésus). On est à mille lieux d’un discours consensuel, qui tendrait à dire qu’elle serait inconnaissable ou relative(voir « Rashomon », que vous connaissez sûrement).

Sachant cela, la même Bible nous exhorte à évaluer les prophéties, dans le genre de celles qui disent : « Dieu m’a dit », « ainsi dit le Seigneur… »
Histoire de ne pas tout prendre pour… « parole d’évangile » ! ;-)

Écrit par : Nic | 05/07/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.