Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2015

Une étude sur la 'christianophobie' aux Etats-Unis

Unknown.jpegRéputés pays chrétien, les Etats-Unis sont-ils prémunis contre la christianophobie? Non, répond cet ouvrage très débattu, en ce moment, outre-Atlantique. Le livre s'intitule "So Many Christians, So Few Lions: Is There Christianophobia in the United States?".

Sorti à la fin 2014, il est signé par George Yancey et David Williamson, sociologues à la University of North Texas. Basée à la fois sur une enquête quantitative et des entretiens qualitatifs, cette recherche pointe une "subculture" christianophobe, peu importante numériquement, mais virulente et concentrée parmi les élites blanches (d'où une capacité de nuisance importante, selon les auteurs). 

La notion combine "haine, peur, antipathie" exprimées vis-à-vis du christianisme, particulièrement dans sa version conservatrice; elle est est comparée avec le racisme ou l'islamophobie (p.111 et suivantes).

Lien vers un interview des auteurs (en anglais)

Commentaires

@ Sébastien Fath,
"subculture" christianophone ?
Je suppose que vous vouliez dire "christianophobe.

Écrit par : Patrick B | 09/02/2015

Par ailleurs, votre lien ne fonctionne pas.
J'ai trouvé la page : http://www.christianpost.com/news/sociologists-christianophobia-anti-christian-hostility-infects-powerful-elite-subculture-interview-133227/

Écrit par : Patrick B | 09/02/2015

Patrick, merci pour votre aide!
J'ai rectifié les deux erreurs (la coquille et le lien défectueux).

Écrit par : SF | 09/02/2015

N'est-ce pas en France que la christianophobie est la plus virulente, et la plus ancienne ?

Écrit par : girardot | 10/02/2015

La petite élite leucoderme très puissante et antichrétienne, personne ne l'a identifiée encore?
What a joke!
Yancey et Williamson devraient faire attention. Le traumatisme subi par Tony Martin à Wellesley College en 1993 les guette, dans l'hypothèse d'une individuation à critères lisibles du dit groupe hostile. Je n'ai rien dit.

Écrit par : ntjufen | 10/02/2015

Les commentaires sont fermés.