Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2015

Islamophobie tournée en dérision: une vidéo de Zaki Chairi

10846085_1517468985203546_2104272693386313208_n.jpgLes libertés et devoirs que la laïcité garantit sont pour tous, ou alors la laïcité n'est pas. C'est pourquoi la  forte recrudescence d'actes islamophobes en France devrait alarmer l'ensemble des Républicains... Devant les peurs irraisonnées, illustrée notamment par la stupéfiante plainte d'un chef d'établissement contre un enfant de 8 ans (niée éhontément par la Ministre de tutelle), le rire reste un remède sûr.

Bravo à l'humoriste belge Zaki Chairi pour sa vidéo très "second degré" sur le centre de traitement des signes de radicalisation!

Signalée par le site Saphirnews.com, elle met en perspective les efforts (nécessaires, mais tellement maladroits....) du gouvernement français.


Commentaires

J'ai visionné la vidéo. Très second degré effectivement et assez rigolote.

Toutefois, je n'ai pas apprécié la petite leçon de morale à la fin. Bien sûr que les musulmans ont le droit de pratiquer leur culte. Qui les en empêche ? Ce droit de culte est garanti par la loi aussi longtemps qu'il n'y a pas trouble à l'ordre public.

Les gens ne connaissent pas le coran uniquement par les médias : il suffit de le lire. Et il faut bien dire que bon nombres de passages ne sont pas rassurants, bien au contraire. Sans parler des hadiths qui appellent clairement au meurtre des juifs, voire à tout ce qui n'est pas musulman.
Et je n'apprécie pas du tout la petite phrase "si les tous les dégoûtés partent, il ne reste plus que les dégoûtants" ! Je pense aux juifs qui quittent la France parce qu'ils ne s'y sentent plus en sécurité. Je considère donc que cette tirade est déplacée.

En conclusion, j'aurais bien retransmis cette vidéo à des amis, mais la leçon de morale à la fin m'en a dissuadé.

Écrit par : Patrick B | 10/02/2015

Point de détail : "directeur d'école", pas chef d'établissement.
C'est plus qu'une nuance : les écoles n'ont pas la personnalité juridique, leur directeur n'ont pas non plus la formation ni la rémunération des chefs d'établissement du secondaire.

Écrit par : Alain Blachair | 10/02/2015

Bonjour,

Ce qui devrait avant tout en toute justice,requérir notre attention ,c'est l'explosion des actes anti-sémites en 2014 ...et 2015 commence visiblement assez mal.

Que des enseignants soit déstabilisés par la violence de propos haineux dans la bouche d'un enfant de 8 ans et demandent l'assistance des autorités judiciaires pour demander des comptes à ses parents,n'est pas le principal problème.

Pour remettre les choses dans leurs justes proportions,45 églises ont été incendiées dans le seul Niger,en représailles, après la publication de la hune une très chrétienne finalement de "Charlie hebdo",affirmant que "tout est pardonné",après les assassinat du 07 et 08 janvier 2015.

Une seule salle de prière musulmane (et non une mosquée) l'a été après les attentats à Aix-les bains.

Écrit par : Monteynard | 10/02/2015

Merci pour ces remarques. Et j'ai rectifié et remplacé "chef d'établissement" par "directeur d'école".

Sur l'antisémitisme oui l'atmosphère se dégrade et c'est très préoccupant. Ce blog y est sensible et il y sera fait allusion.

Et la situation au Niger a été détaillée ici dernièrement.
http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2015/01/31/niger-francophonie-protestante-et-catholique-frappee-au-coeu-5548086.html

Écrit par : SF | 10/02/2015

Cet humoriste belge est aussi un activiste musulman, vous ne le dites pas

Écrit par : BernardF | 10/02/2015

SF,

Rebonjour,

D'abord ,mes excuses pour mon orthographe,car sans correcteur ,ma dyslexie reprend le dessus.
Ensuite,l'humour dévastateur ,et pacifique d'une jeune femme anglaise d'origine pakistanaise ,musulmane,se mettant en scène comme candidate à un cours de pilotage après le 09/11,et rencontrant de nombreux déboires, m'apparait bien plus adéquat et plus réellement drôle, avec le sens du véritable humour qui se moque de soi-même.

Enfin pour ce qui est de l'islamophobie ,les chrétiens et les non-croyants d'Europe auraient un grand avantage à méditer les fortes analyses d'Alain Besançon dans son livre de 1996:

"Les 3 tentations dans l'église":
"« La religion et le gouvernement politique, écrivait Bossuet, sont les deux points sur lesquels roulent les choses humaines. » Mais elles ne roulent bien que si ces deux gonds sont ajustés avec exactitude. Depuis la Révolution française, ni l’Eglise catholique ni le gouvernement politique n’ont trouvé en théorie ou en pratique d’accord qui satisfasse vraiment les deux parties. Longtemps l’Eglise, violemment « désétablie », s’opposa de front au Nouveau Régime, c’est-à-dire à la démocratie libérale, ce qui la conduisit à des compromissions périlleuses. Je les avais décrites il y a vingt ans dans La Confusion des langues, dont je reprends ici l’essentiel.
Ce n’était là que la première des trois « tentations » rencontrées par l’Eglise catholique aux temps modernes. Ralliée depuis cinquante ans à la démocratie, elle n’y trouve pas de terrain solide, mais d’inquiétants sables mouvants. S’y enfoncer complètement serait la deuxième tentation. Sur ces entrefaites, la voilà confrontée à la question de l’islam. Or, un coup d’oeil sur le passé montre qu’une Eglise désorientée glisse facilement vers cette autre religion. Antidémocratie, démocratie, islam, telles seraient les trois « tentations » de l’Eglise moderne. Elle n’y peut résister que moyennant un sérieux effort d’intelligence."

http://calmann-levy.fr/livres/trois-tentations-dans-leglise/

Écrit par : Monteynard | 10/02/2015

"Sur l'antisémitisme oui l'atmosphère se dégrade et c'est très préoccupant. Ce blog y est sensible et il y sera fait allusion" écrivez-vous mon cher Sébastien, dans votre commentaire-réponse posté le 10/02/2015.

Voici une étude à ce propos, qui explique bien les choses :

http://www.lebergerdisrael.org/uploads/racines_antisemitisme.pdf

("Les racines de l'antisémitisme", 12 pages, de Jean-Daniel Chevalier, membre du comité de rédaction du journal juif messianique "Le Berger d'Israël").

Petit extrait (page 9) :

"Voici ce que l’on peut entendre lors de prêches prononcés à La Mecque en 2002 : «Lisez l’histoire. Vous verrez que les Juifs d’hier étaient mauvais et que ceux d’aujourd’hui sont pires encore. Ce sont des assassins de prophètes. Ils sont la lie de la terre. Dieu a déversé sur eux ses malédictions et ses indignations. Il a fait d’eux des ânes, des porcs et des adorateurs de tyrans. Les Juifs, d’une génération à l’autre, ne sont que grossièreté, ruse, obstination, tyrannie, méchanceté et corruption. Ils répandent la corruption sur la terre.»
Cheick Abdel-Rahman Abdel-Aziz Al Soudaïs (L’Arche, Mai-Juin 2002 page 129).

Ces propos ne reflètent évidemment pas l’Islam dans sa totalité, mais ils sont loin d’être un cas isolé, notamment dans le monde arabe..."

Et il ne s'agit pas de propos tenus par un "extrémiste religieux d'inspiration islamiste", jusqu'à preuve du contraire... Musulman rigoriste, pourrait-on dire au mieux. Chacun appréciera. On peut rire de tout, avait dit un certain. Ah bon ? Personnellement, au contraire, il y a des choses qui ne me font pas rire, voyez-vous, et je ne comprends pas cette mode stupide (entre autres absurdités contemporaines largement partagées d'un air entendu) qui consiste à acquiescer d'un air goguenard à tout ce que disent ou ont pu dire des "humoristes", sous prétexte qu'il s'agirait en quelque sorte du "fleuron" de l'esprit français, et que ça fait tellement "branché" dans l'air du temps, voyez-vous...

Oui, comme je l'avais déjà écrit en 2012 sur ce blog : Les temps seront durs ; bientôt. Les ingrédients sont tous réunis, les marmites mijotent et les consommateurs - de tous horizons ! - sont déjà à table, prêts à dévorer. Et il ne s'agit pas d'une blague belge ou d'une galéjade à la française, pour le coup.

Écrit par : Eric Lisbonne | 10/02/2015

Votre post me semble reproduire la confusion induite par ce monsieur.

Il s'agit de l'expansion semantique systématique de la "musulmanophobie" (l'atteinte aux personnes laquelle est réprimée pénalement) a la critique de l'islam et de ses dérives.
Cet englobement fâcheux et confus se retrouve sous le terme de "islamophobie".

Il est intéressant de constater que ce confusionnisme est le fait des tenants du communautarisme (le ccif par exemple), des quelques intellectuels ; et inversement des radicaux de tout bord.
Cette confusion sert des objectifs idéologiques différents et les alimente de façon perverse et dangereuse.

Votre post est l'illustration de cette imprudence.
Vous vous indignez d'un fait divers revelateur de rien et certainement pas de l'islamophobie en vous fondant sur des faits relatés par Oumma.com, et vous contetstez sans qu'on,sache vraiemnt pourquoi la reaction d'un ministre. C'est une source d'information très surprenante puisque ce site berce en permanence dans le complotisme et la désinformation.

En faisant cela vous établissez une confusion entre des faits anti musulmans et tout autre chose.

La vidéo que vous mettez en ligne est dans la même lignée. En somme l'état alimente l'islamophobie. La cause est entendue, ce sont les musulmans les victimes et l'Etat un des vecteurs. Se moquer d'une campagne d'information est aisé et cet humoriste n 'à pas eu l'idée de prendre le cheminement inverse c'est à dire de se moquer des radicaux. Il se fait le vecteur d'une victimisation, il pense ce qu'il dit en estimant que la campagne de lutte conte le radicalisme porte atteinte aux musulmans. Son moralisme a la fin est d'ailleurs insupportable, et tragicomique.

je pense qu'il y aurait bcp à dire et écrire sur le terme islamophobie comme machine de guerre idéologique visant à faire taire les critiques du radicalisme ou du communautarisme

Écrit par : Straussien | 15/02/2015

Les commentaires sont fermés.