Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2016

Charles Gide (4/4), la foi dans l'éducation populaire

hnavand-xratner-krtu-u56488-1-400x260.jpgÉduquer, éduquer, éduquer sans cesse. Parce qu’il vise à mettre en relation chaque fidèle avec la 'Parole de Dieu', le protestantisme s’est caractérisé, dans l’histoire du christianisme, par son accent sur l’éducation populaire. Ce n’est pas un hasard si c’est l’Ecosse presbytérienne, dans l’Europe moderne, qui est le premier territoire à avoir atteint le taux de 50% d’alphabétisés parmi sa population. Car le Sola Scriptura (l’Ecriture Seule) n’a de sens que si l’on sait lire!

La pensée de Charles Gide, théoricien francophone de l’économie sociale et solidaire, a été profondément marquée par cette valorisation très protestante de l’éducation pour tous, comme moyen d’échapper au «c’est comme ça» de l’autorité arbitraire.

Pour lire le 4e et dernier volet de notre série sur Charles Gide et la francophonie, cliquer sur le Fil-info Francophonie de Regardsprotestants.com (lien).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.