Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2017

Le 'délit de solidarité' en question

proces-herrou-solidarite.jpgPlusieurs personnes, venus en aide à des migrants, sont passées devant la justice. Comment ne pas s’indigner de ce délit de solidarité?, interroge le sociologue des religions Sébastien Fath.

En janvier 2016, Rob Lawrie, bénévole, a risqué cinq ans de prison, devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer. Son tort ? Avoir voulu aider une Afghane âgée de 4 ans à passer en Angleterre. Une tentative de suicide plus tard, l’homme a été condamné à 1 000 euros d’amende. Un an après, Pierre-Alain Mannoni, du CNRS, comparaissait devant le tribunal de Nice, pour avoir aidé des Érythréennes...

La suite est à lire dans l'hebdo Réforme de cette semaine (lien).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.