Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2020

Evangéliques américains et complotisme sur internet

Screen-Shot-2020-08-25-at-11.10.59-AM-copy.jpgLa fin de la neutralité du Net, aux Etats-Unis, n'en finit pas de dérouler ses conséquences inquiétantes pour la démocratie. En un mot: les internautes américains restent désormais dans leur "bulle de confort".

En Europe, un internaute musulman et un internaute catholique qui effectuent la même recherche Google trouveront (en gros) les même résultats. Aux Etats-Unis, la liste donnée par Google sera différente.

Aux Etats-Unis, Internet fournit désormais aux consommateurs ce qu'ils aiment (ou ce qui rentre dans le périmètre de leur abonnement). Et élimine les voix différentes, discordantes, critiques. D'où cette polarisation qui marque la société états-unienne, dont on n'a pas fini de mesurer les conséquences.


Pain béni pour les complotistes et manipulateurs !

En matière de consommation religieuse d'internet, à noter cette remarquable étude de la revue du MIT, parue fin août dernier, qui détaille la vulnérabilité du public évangélique américain aux théories complotistes de QAnon.

En février 2020, seuls 2% des évangéliques blancs américains déclaraient bien connaître QAnon, et 16% connaître un peu. Depuis, la proportion a grimpé.

L'article de la MIT technology Review est détaillé, intéressant et approfondi, mais laisse un peu sur sa faim.

D'autres hypothèses auraient pu être avancées, pour expliquer la relative crédulité de ces publics évangéliques (entraînés à "croire"), ou même pour détailler les effets de la fin de la neutralité du net sur les publics, les 'marchés de niche' du World Wide Web. Il reste que cette étude documentée apporte une lumière précieuse sur les intersections entre complotisme et public religieux (ici évangélique).

A lire! (en anglais)

Lien.

Commentaires

Bonjour,

Un ami m'a transmis par courriel en fichier pdf joint une très bonne étude sur ce thème, exhaustive et pénétrante, et qui tombe à point nommé tant tous les milieux sont touchés voire intoxiqués par ce fléau qui gangrène l'Internet, les réseaux sociaux, etc.

Étude réalisée par le pasteur Emmanuel Bozzi (Eglises Evangéliques Bibliques Baptistes Indépendantes).

https://www.academia.edu/44402574/par_le_pasteur_Emmanuel_Bozzi

Cordialement

Écrit par : Éric Lisbonne | 01/12/2020

Je crois que certains évangéliques en france auraient aussi du boulot à faire. Dans le domaine complotiste, ça circule bien, hélas.

Écrit par : Bernard | 25/12/2020

A Bernard : C'est certain, d'ailleurs l'analyse de E. Bozzi s'adresse bien aussi à des chrétiens évangéliques ou qui se reconnaissent comme tels. Mais pas que, car le titre reste général (le chrétien...). En tout cas, c'est comme ça que je l'ai perçue.

Extrait de cette analyse, "Le chrétien et les conspirations", page 3 :

"L'esprit complotiste ne cherche pas la vérité de façon objective : il part avec des présupposés et il cherche les articles et les vidéos qui vont dans son sens. Ainsi, il accentue sa croyance sans examiner tous les faits et toutes les explications. Cette mentalité rend borné et obsessionnel.

Cet esprit n'est pas la marque d'un disciple de Jésus Christ. Faisons attention de ne pas être contaminés par "la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons" (1Timothée 6:4)."

"Nous devons rester prudents et humbles par rapport à nos croyances. Il faut savoir peser le pour et le contre, comme le dit la Bible :

"Le premier qui parle dans sa cause paraît juste. Vient sa partie adverse, et on l'examine." (Proverbes 18:17)."

Car on ne s'improvise pas journaliste d'investigation derrière son écran; on ne devient pas infectiologue ou ingénieur ou astrophysicien en regardant des vidéos sur Facebook ou YouTube. "

- Fin de citation -

J'ajouterai pour ma part que le quasi anonymat, par le recours généralisé aux pseudonymes sur Internet a son revers de la médaille : il favorise tous les débordements... On parle beaucoup plus de liberté d'expression, de nos jours, que des devoirs qu'elle implique, me semble-t-il, quand on vit en société. Entre autres, d'être courtois et d'assumer ce que l'on écrit, ce qui implique de reconnaître
parfois ses erreurs...

Écrit par : Eric Lisbonne | 17/01/2021

Hélas M. Fath , le lien n'est plus actif.

Écrit par : Monique Chauny | 12/02/2021

Merci Monique de m'avoir signalé ce pb. Il est réglé. Le lien fonctionne.
Bien cordialement
SF

Écrit par : SF | 15/02/2021

Cher Sebastien, merci encore pour votre blog qui nous permets de nous épanouir.
Bien à vous.

Écrit par : Maria92 | 22/02/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.