Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2016

Nicolas Sarkozy et les pétrodollars du Qatar

2ee76cddb7512f20e4b61c363b078.jpg

Beaucoup d'électeurs du Front National sont en train de se passer le mot sur internet: "votons Sarkozy aux primaires de la droite, pour qu'il batte Juppé. Et une fois Sarkozy en face de Marine Le Pen (présidentielles de 2017), nous voterons Le Pen et elle l'emportera contre Sarko!"

Ce scénario n'est pas de la politique fiction. Dans ce contexte pesant, voici un élément d'information utile à verser au dossier (rubrique, "Politique et religion"). Nicolas Sarkozy a donné des conférences au Qatar (rémunérées plus de 100.000 euros). Une de ces conférences, en décembre 2014, visait explicitement à aider les Qataris à investir en France (lien).

Ce que le Qatar wahhabite fait avec bonheur depuis des années, rachetant tantôt le PSG, tantôt les droits sur le Prix (Qatar) de l'Arc de Triomphe (concours hippique). Dans un contexte où la France a été très durement frappée par un djihadisme nourri d'islamisme wahhabite (idéologie dominante au Qatar et en Arabie Saoudite), la question se pose: quel crédit accorder à un candidat qui prétend serrer la vis contre le djihadisme, tout en se faisant payer en pétrodollars wahhabites pour aider le Qatar à investir en France?

Deux livres à lire et relire sur le sujet: Le vilain petit Qatar (2013), et Nos très chers émirs (2016).