Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2019

La loi de 1905 n'aura pas lieu (Baubérot)

jean baubérot, dorra mameri, loi de 1905, laïcité, livre, mshLa loi du 9 décembre 1905, séparant les Eglises et l'Etat, constitue le cœur de la laïcité en France. Pourtant relativement peu d'ouvrages ont été consacrés à cet événement historique.

Dans ce premier tome L'impossible loi de liberté (1902-1905), Jean Baubérot (avec la collaboration de Dorra Mameri-Chaambi) démontre qu’un conflit interne à la gauche républicaine elle-même s’est avéré décisif et que, fait non pris en compte jusqu’à présent, la libre-pensée elle-même a désavoué le projet de loi déposé par Combes, contribuant ainsi à sa chute. Il montre également le rôle joué dans les débats par nombre de personnalités de cette époque, dont Marcel Proust. Enfin, dans la lignée du grand ouvrage collectif L’histoire mondiale de la France paru en 2017 (sous la direction de Patrick Boucheron), l’auteur prouve qu’une vision franco-française de la loi de 1905 ne peut l’expliquer : des modèles étrangers (Mexique, Etats-Unis, Canada, Suisse,…) ont inspiré les auteurs de la loi et la situation internationale, fortement marquée par la guerre russo-japonaise et la crainte de son expansion , a joué un rôle. Lire la suite ici (lien)

09/11/2015

Métamorphoses catholiques (Portier et Béraud)

couv.jpgEn préparant mon cours de demain, je me plonge dans Métamorphoses catholiques, tout récent ouvrage de Philippe PORTIER et Céline BERAUD (Paris, MSH, 2015). Un excellent sésame pour décrypter le retour à la visibilité de masse du catholicisme français dans les grands débats de société.

France Culture présente ainsi l'ouvrage:

Les différentes éditions de la « Manif pour tous » ont donné une soudaine visibilité aux catholiques en France, contrairement à ce qui s’est passé dans d’autres pays de tradition catholique majoritaire comme l’Italie, la Belgique ou l’Espagne. Dans ces deux derniers pays les débats ont essentiellement porté sur la question de la filiation dans ses dimensions juridiques, et celle-ci a été traitée de manière « technique ». En France elle s’est trouvée investie d’une importante charge symbolique alors même que l’évolution de la société a multiplié les formes de conjugalité et de parentalité bien au delà du seul cas des couples et parents de même sexe..

Lien.