16/12/2009

Oral Roberts: la mort d'une "légende" controversée du télévangélisme

images.jpegOral Roberts (1918-2009) s'est éteint hier (15 décembre 2009),à Newport Beach, en Californie, des suites de complications issues d'une pneumonie.

C'était un des plus fameux télévangélistes pentecôtistes des Etats-Unis.



Comme l'indique Jacques Gutwirth (1998, p.66), il a été l'homme d'une "vocation placée sous le signe du miracle".

Natif de l'Oklahoma, il s'est illustré dès les années 1940 par des campagnes d'évangélisation fondées sur la guérison divine, dans la ligne de la théologie pentecôtiste qu'il avait assimilée.

 

51PBR5SB1CL._SL500_AA240_.jpg"Attends-toi à un miracle"

 

Homme de charisme, il a bâti sa réputation sur cette formule, dont il a fait le titre de son autobiographie, parue en 1995 : "Attends-toi à un miracle".

Pionnier de la diffusion télévisée (dès 1955), il a peu à peu fondé un véritable empire d'évangélisation, sur la base de pratiques qui ont suscité la controverse, en particulier lorsqu'il développa, en 1987, un formidable chantage affectif en direction de ses fidèles: si ces derniers ne lui donnaient pas 4,5M de dollars au premier avril 1987 (pour renflouer son hopital), Dieu le rappellerait à lui!

 

Controverses

 

En dépit de plusieurs échecs retentissants (fermeture de son hôpital de guérison par la foi en 1989, puis de sa faculté de médecine en 1990), il est resté jusqu'à la fin une figure importante -et médiatique- du mouvement pentocharismatique.


Qu'il soit admiré, soupçonné ou carrément détesté, Oral Roberts a creusé son sillon jusq'au bout: celui d'un évangéliste et d'un "faith healer" (guérisseur par la foi) qui fait partie de la saga religieuse de l'Amérique contemporaine.



9780253158444_med.jpgPour mieux comprendre le personnage, on dispose notamment d'une bonne biographie académique, celle de David Edwin Harrell, Jr. (1985).

 

Elle mériterait cependant une mise à jour: gageons que de nouveaux travaux vont nous permettre d'autres bilans?

 

 

 

41W2T19AQJL._SL500_AA240_.jpgEn langue française, on lira aussi avec profit une étude remarquable signée Jacques Gutwirth, publiée dans un excellent ouvrage intitulé L'église électronique, la saga des télévangélistes (1998).

Commentaires

Merci pour cette presentation d'un homme que finalement je ne connaissais que de tete. J'habite aux US depuis 4 ans maintenant et ces emissions americaines de televangelisme restent representatives de la plus importante difference culturelle que j'ai pu note avec les americains: notre rapport a la religion. Je ne m'y ferai jamais.

Une note tout de meme: J'aurais plutot traduit "Expect a miracle" par "attendez-vous a un miracle."

Écrit par : Romain | 17/12/2009

Réponse à Romain
Merci pour ces remarques.
Vous avez tout à fait raison en ce qui concerne la traduction de "Expect". J'ai corrigé la note en ce sens.

Écrit par : SF | 18/12/2009

En complément du livre de Gutwirth, celui de Steve Bruce: Pray TV: televangelism in America (London : Routledge, 1990) qui me semble-t-il a largement inspiré le premier.

Écrit par : Frédéric Dejean | 18/12/2009

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.