Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2009

Non à la disparition du CEDEJ au Caire!

Logocedejarabe.jpgDans les dialogues Orient-Occident, la réflexion sur l'islam, l'analyse des processus civilisationnels longs, l'Egypte reste aujourd'hui incontournable.


La France l'avait compris, ouvrant au Caire, en 1968, un centre unanimement reconnu, le CEDEJ (Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales).



Ce centre, que j'ai eu le privilège de fréquenter (dans une autre vie), est doté d'une vraie structure d'accueil pour chercheurs, et d'un fond documentaire remarquable. Il a produit plus d'une centaine de thèses, et nourri des travaux d'un intérêt exceptionnel.

 

Cedej-library.jpgCEDEJ prochainement fermé au Caire ?


Làs ! Les logiques de restriction budgétaire et les lubies du moment menacent la survie même du CEDEJ. On annonce sa fermeture très prochaine au Caire, avec licenciements à la clé.... Dans l'attente d'une hypothétique délocalisation (en version redux) à Alexandrie (cap sur la (virtuelle) Union pour la Méditerranée).

 

Lorsque j'ai reçu la nouvelle, je n'y ai d'abord pas cru tellement cela me paraissait "gros". Mais il semblerait qu'on veuille appliquer une fois de plus ce pitoyable adage:  "plus c'est gros, mieux ça passe!". Cette affaire n'est pas anecdotique, même pour des citoyens qui n'ont a priori pas d'affinités particulières avec l'étude des sociétés islamiques contemporaines.

  

Fleuron de l'excellence culturelle française au Proche-Orient

Le CEDEJ est un des principaux fleurons de l'excellence culturelle française au Proche et Moyen-Orient, un lieu d'interface essentiel avec les civilisations arabo-islamiques, au coeur de la plus grande ville d'Orient.

Son site internet, très riche, donne un aperçu du travail considérable accompli au coeur de la capitale égyptienne. 

 

Ahlan.jpgFermer le CEDEJ au Caire serait une faute, presqu'une tragédie, qui confirme, hélas, l' incurie d'une part des autorités françaises en Egypte, partagées entre clientélisme, courte vue, carriérisme et irresponsabilité.

Une étape de plus dans le sabordage de la francophonie et de l'influence intellectuelle française... Et qu'on ne dise pas qu'Alexandrie (éventuel lieu futur pour le CEDEJ redux) vaut bien le Caire!


Avec tout le respect que j'ai pour Alexandrie où je me suis rendu à une bonne dizaine de reprises (j'ai vécu deux ans en Egypte), c'est peu de dire que cette belle cité endormie (décrite récemment dans une des émissions de Thalassa, 18.12.2009) est très loin du Caire en terme d'effervescence intellectuelle et d'impact stratégique.

 Le Caire, ville gargantuesque, haïssable et adorable, passionnelle et unique, reste "Oum al Dounia" (la "mère du monde"), une prodigieuse cité où Chinois, Américains, Japonais et consorts se bousculent pour avancer leurs pions et placer leurs observateurs et leurs savants.

 

Pétition mise en ligne

 La tragédie annoncée de la disparition progressive du CEDEJ au Caire pourra-t-elle être évitée?

 Une seule solution: faire circuler l'information, mobiliser, et signer la pétition mise en ligne par le CEDEJ!

Commentaires

Toujours des effets d'annonces en France ,après plus rien discrètement on ferme , le rayonnement de la France se veut partout mais on est nulle part !

Écrit par : rancon | 30/12/2009

Voilà, signé !

Tenez-nous au courant du résulat M. Fath !

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 30/12/2009

Bonjour M. Fath !
J'avais signé cette pétition à l'époque et je ne le regrette pas. Par contre, je n'avais pas conscience que les noms de tous les signataires étaient visibles.
Aujourd'hui, la page de la pétition apparaît dans les recherches Google pour mon nom, ce que je ne souhaite pas. Savez-vous où je puis m'adresser pour demander que mon nom soit supprimé ?

Écrit par : Un étudiant défend sa foi | 16/03/2013

Les commentaires sont fermés.