Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2010

Affaire Salima Boulazhar: ça bouge

timthumb.php.jpegPlus de vingt-quatre heures après avoir écrit par courriel au cabinet de Patrick Stéfanini, préfet à l'origine de l'expulsion de Salima Boulazhar, pas encore de réponse reçue via courriel, ni accusé de réception.

 

Mais ce n'est pas grave. Car Brice Hortefeux en personne, d'après l'AFP, l'a désormais contacté dans une optique semble-t-il similaire: aboutir à un réglement conforme aux valeurs de la France.


Il faut dire que l'affaire commence à faire beaucoup de bruit.

 

Des expulsions, il y en a certes eu des quantités.... Mais une expulsion sur de telles bases, perpétrée sur une soeur jumelle orpheline francophone de 18 ans, intégrée et en apprentissage en France, cela fait exploser les barèmes!

 

Outre Le Monde, le mensuel Elle s'est fait écho de l'affaire Boulazhar. Mais aussi Europe 1, France InterL'Humanité, Libération...

 

Moult journaux régionaux aussi, y compris les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Et de très nombreux portails et sites internet, dont Planète Campus. Et d'innombrables blogs!

 

Sans compter une ribambelle d'associations et de mouvements politiques, ainsi que nombre de responsables politiques locaux, "indignés".

 

"Trouver une issue"

 

images.jpegC'est pourquoi Brice Hortefeux, si l'on en croit le journal La Montagne, très bien informé sur ce coup, a sollicité Patrick Stéfanini "pour trouver une issue".

 

Une "issue conforme aux valeurs de la France", osera-t-on ajouter?

 

Selon La Montagne, "Patrick Stefanini a assuré que Salima avait été accueillie par le consulat et qu'elle pourrait obtenir un titre de séjour d'ici une quinzaine de jours." Salima Boulazhar aurait donc été expulsée pour mieux se réintégrer en France.

 

Bon, on veut le croire... Gageons qu'une forte mobilisation des citoyennes et des citoyens de ce pays renforcera le poids de ces paroles d'apaisement prononcées par le préfet Stéfanini.

 

 

arton26474.jpgA ce propos, un rassemblement aura lieu aujourd'hui à 14H à Clermont-Ferrand, en témoignage de soutien et de solidarité aux deux soeurs, l'une expulsée, l'autre cachée.

 

Devant le peuple témoin, devant le peuple vigilant, comment pareille promesse du préfet Stéfanini ne serait-elle pas suivie d'effet? A suivre...

 

Les commentaires sont fermés.