Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2010

Salima Boulazhar: que vaut la promesse d'un préfet?

SALIMA dans Libé 18.2.10.jpgIl y a 18 jours, le préfet du Puy de Dôme, Patrick Stéfanini, cité par le journal La Montagne, a déclaré que Salima Boulazhar, jumelle marocaine expulsée du territoire français dans des conditions particulièrement indignes, devrait pouvoir obtenir un titre de séjour "d'ici une quinzaine de jours".

 

Voici donc le temps d'une (dernière) "piqure de rappel"?

Lire la suite

07/02/2010

Affaire Boulazhar, suite: le rôle de la CIMADE

Cimade70ans.jpgL'affaire Boulazhar continue.


D'autant que le préfet Patrick Stefanini entend faire appliquer la même procédure d'expulsion ("reconduite à la frontière" est l'expression exacte et politiquement correcte) à Salma Boulazhar.

 

Salma n'est autre que la soeur jumelle de Salima, déjà expulsée depuis jeudi après avoir été précédemment arrêtée par la police et conduite, en pijama, au centre de rétention.

Lire la suite

06/02/2010

Affaire Salima Boulazhar: ça bouge

timthumb.php.jpegPlus de vingt-quatre heures après avoir écrit par courriel au cabinet de Patrick Stéfanini, préfet à l'origine de l'expulsion de Salima Boulazhar, pas encore de réponse reçue via courriel, ni accusé de réception.

 

Mais ce n'est pas grave. Car Brice Hortefeux en personne, d'après l'AFP, l'a désormais contacté dans une optique semble-t-il similaire: aboutir à un réglement conforme aux valeurs de la France.

Lire la suite

05/02/2010

Affaire Boulazhar: zoom sur Patrick Stefanini

Stephanini.jpgSalima Boulazhar, ressortissante clermontoise de 18 ans en contrat d'apprentissage, expulsée manu militari hier vers le Maroc dans des conditions indignes, doit sa situation à un homme: le préfet du département du Puy de Dôme, Patrick Stéfanini.

 

L'occasion de mieux connaître ce représentant de la République.... L'occasion aussi de lui adresser, respectueusement, nos observations.

Lire la suite