Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2011

Aperçu de la diversité protestante réunionnaise

mission salut et guérison,charismatisme,pentecôtisme,assemblées de dieu,catholicisme,ile de la réunion,valérie aubourg,jacques bougault,annick bougault,évangéliquesEn ce dimanche 27 mars 2011, grâce à la gentillesse de Jacques et Annick  Bougault qui m'ont guidé, il m'a été donné l'occasion d'un mini-marathon religieux inédit: passer successivement au sein de quatre lieux de culte protestants, sans compter un cinquième, vu de l'extérieur.

Faute de rester un mois, c'était une manière d'avoir un tout petit avant-goût de chaque communauté, sachant que la thèse de doctorat de Valérie Aubourg permet ensuite une large vue d'ensemble.


Avant de jeter un bref coup d'oeil à ces lieux de culte, rappelons que le catholicisme réunionnais, déjà évoqué dans une précédente note au sujet du mouvement charismatique, reste très largement dominant!

On peut juger, par la photo ci-dessous, de sa centralité dans l'espace, au travers de l'exemple de la superbe église catholique de St Gilles, à 200m de la plage.

P1120611.jpg

 Eglise catholique à St Gilles

Ce catholicisme a désormais intériorisé la logique pluraliste, notamment par la voix de Mgr Aubry, évêque de la Réunion, très ouvert au dialogue avec les autres traditions spirituelles, y compris avec la polyphonie protestante, dont on aura ci-dessous un tout petit aperçu.

 

Aperçu de cinq lieux de culte protestants

Le premier lieu de culte visité, dans la commune du Tampon, rassemblait la Mission Salut et Guérison (rattachée aux Assemblées de Dieu). Présente depuis une quarantaine d'année, cette Mission a très largement pris souche dans l'île, sur la base d'une expansion active et polycentrique appuyée sur les doctrines du pentecôtisme classique, fondées sur l'accent sur le rôle du Saint-Esprit mais aussi un cadre biblique très normé.

Lors du culte de ce matin 27 mars 2011, cette communauté était pleine à craquer (environ 600 personnes en comptant la mezzanine), avec des baptêmes en vue.

P1120513.jpg

 Culte pentecôtiste (Mission Salut et Guérison) au Tampon

 Nous avons ensuite eu l'occasion d'assister à la prédication du pasteur Bruno Picard dans l'église Hosanna, une des multiples offres charismatiques alternatives, nées dans le terreau de la Mission Salut et Guérison.

Dans un processus qui n'est pas sans rappeler ce qui s'est passé en métropole, le socle pentecôtiste classique s'est subdivisé, à partir des années 1980, en de nombreuses mouvances nouvelles de type charismatique. Cette scissiparité protestante et charismatique réunionnaise est très bien décrite (et représentée dans un arbre généalogique en deux pages) dans la thèse de Valérie Aubourg.

Cette église Hosanna en est un exemple significatif, avec environ 450 fidèles présents et une prédication énergique centrée, ce matin, sur l'ascèse intramondaine (en langage sociologique) ou l'engagement civique et social (en language courant).

P1120522.jpg

Culte à l'église Hosanna (27 mars 2011 à St Pierre)

 Nous avons ensuite pu avoir un petit aperçu extérieur d'une chapelle adventiste, témoin d'une offre protestante précoce (début d'une activité prosélyte dès les années 1930), marquée par les spécificités adventistes et très peu de contacts avec les autres protestants (non-appartenance à la Fédération Protestante de France, au contraire des adventistes de métropole).

P1120562.jpg

Eglise adventiste de St Pierre

 Voici ensuite, ci-dessous, un aperçu d'un service religieux réformé, tenu dans un lieu de culte catholique (dans l'attente de la construction d'une chapelle). La paroisse est rattachée à l'Eglise Protestante de la Réunion, implantée plus récemment dans l'île que les pentecôtistes, les baptistes et les adventistes (ce qui rend le label "historique", pour ces protestants, encore moins valide qu'en métropole).

On remarque notamment une assistance beaucoup moins nombreuse qu'à Hosanna ou Mission Salut et Guérison, des fidèles de condition sociale plus favorisée, en moyenne, que dans les communautés précédemment visitées, un pasteur en robe (avec catogan), et un pot convivial à la sortie du culte.

P1120572.jpg

Culte réformé à St Pierre

 Enfin, on découvre ci-dessous un culte protestant évangélique non-charismatique (que l'on peut décrire comme de type piétiste et à revendication orthodoxe, c'est -à-dire axé sur la piété et la doctrine biblique). Réuni dans un ancien local de stockage du rhum, il propose, sous les ventilateurs, une liturgie simple et un enseignement biblique normatif, pour un public guère plus fourni que chez les réformés, et bien moins nombreux que chez les pentecôtistes ou les charismatiques.

P1120547.jpg

Eglise évangélique à St Pierre, dans un ancien dépôt de rhum

 

Commentaires

Ce qui m'interpelle en voyant ces photos, et "mon vécu" en métropole, est de voir que les assemblées évangéliques fonctionnent souvent avec des chaises, tandis que les assemblées types classiques réformées/catholiques fonctionnent plutot avec des bancs.

Bien sûr comme rien n'est simple, je connais des assemblées classiques où il y a des chaises, et des églises plus jeunes où il y a des bancs.

Avez-vous une idée du pourquoi du comment, si c'est significatif, si ça veut dire quelque chose ou si c'est anectotique ?

Merci.

Écrit par : ista | 30/03/2011

@Ista,

Beaucoup d'églises évangéliques ont commencé dans d'anciens garages, supérettes et autres salles, qu'il était plus évident de remplir avec des chaises qu'avec des bancs construits sur mesure. A l'inverse les églises établies depuis longtemps dans le paysage religieux disposent de bâtiments spécifiques qui se prêtent mieux à des sièges fixes et dédiés au bâtiment. (Notez d'ailleurs que le mot cathédrale vient du grec "siège", mais c'est celui de l'évêque...)
Pour preuve qu'il ne faut pas chercher l'origine de l'emploi des chaises ou des bancs dans des différences théologiques, c'est qu'aux Etats-Unis, majoritairement évangéliques, la plupart des églises ont des bancs.
Par contre, à la longue, il se peut que la manière dont les paroissiens sont assis change légèrement leur façon de penser : le banc prédispose peut-être au grégarisme et la chaise à l'individualité, grave sujet qui mériterait sans doute une thèse inédite (et scientifique bien sûr).

Gédéon

Écrit par : Gédéon | 30/03/2011

Dommage que dans la tournée l'Eglise de Dieu du Tampon (FPF)

nous avons aussi Saint Denis donc à rencontrer si il y a une autre visite sur l'Ile

J'apprécie bien le blog

Michel Layes

Écrit par : Michel Layes | 31/03/2011

Très bel article, intéressant de voir les contrastes et similitudes entre ces différentes présentations et clichés. Ca illustre une belle diversité je pense, mais qu'en est-il de la France, existe-t-il un aperçu du même style pour la métropole ?

Écrit par : Sylas Roy | 31/03/2011

Merci pour ces commentaires.
Sur les bancs et chaises, oui en effet, une étude serait à faire!! La chaise étant plus individualiste, y aurait-il une affinité avec le conversionnisme évangélique (qui met en valeur la singularité de l'expérience personnelle) ?
Quant aux autres églises à visiter, oui en effet, il y a de quoi faire y compris à St Denis et je suis donc très partant pour revenir à la Réunion !
Enfin, cher Sylas, la Réunion c'est AUSSI la France. Cela dit, je comprends votre question, qui porte sur la métropole: oui, il y aurait un aperçu à donner mais c'est vaste... Cela dépasserait, je pense, le format d'une note de blog. Pour info, je crois savoir qu'un livre sur les évangéliques, aux éditions Fayard, va paraître assez prochainement (signé Linda Caille). D'après ce que l'auteure m'a dit, le livre devrait notamment proposer un aperçu très riche de la diversité de ces formes religieuses évangéliques en métropole. A suivre...

Écrit par : SF | 31/03/2011

Cher Sebastien, merci pour votre blog, TRES intéressant! Merci pour votre passage dans l'ile. Nous espérons vous revoir bientôt. Bonne soirée.

Écrit par : Bruno Picard | 01/04/2011

Merci beaucoup!
Et je reviendrai avec grand plaisir dans l'île, dont je n'ai fait qu'effleurer un peu la richesse.

Écrit par : SF | 01/04/2011

Merci pour ces infos, c'est noté. Bonne continuation.

Écrit par : Sylas Roy | 02/04/2011

Lors de mon Master sur les églises évangéliques de la métropole lyonnaise, j'avais souligné le passage du banc à la chaise. Il semble que le choix de la chaise ne soit pas le même dans toutes les églises. Parfois, cela s'explique par les coûts et par la rareté des produits: pas évident de trouver des bancs neufs abordables, alors que la chaise en plastic est plus commune. Une seconde raison, plus géographique, concerne l'usage des espaces intérieurs. En discutant avec les pasteurs des aménagements intérieurs, ces derniers insistaient sur la capacité d'un espace à remplir plusieurs fonctions: ainsi la salle de culte pouvait également recevoir d'autres activités. L'avantage des chaises est alors évident: on peut facilement les déplacer, et les configurer de manière à obtenir des sous-espaces au sein d'un espace de référence. C'est une piste !

Écrit par : frédéric Dejean | 02/04/2011

Je ne savais que tu étais allé à la Réunion ! J'y ai de grands amis et y suis allée plusieurs fois, malheureuseùent plus maintenant vu ma santé, mais suis allée notamment à Saint Pierre. Et j'ai une photo d'une église adventiste dans les Hauts, mais pas au Tampon, je crois ? Et d'un temple hindou à St Louis.
Je peux te les retrouver ça si ça t'intéresse ?
J'adore la diversité religieuse de cette île et leur capacité à pratiquer plusieurs cultes sans aucun problème !
On en reparlera ! A bientôt ! Jacqueline

Écrit par : Jacqueline Catalogne | 10/04/2011

en fette moi je suis algerien et ja habite aparis je veu savoir plus sur leglise de batiste

Écrit par : samir | 07/07/2011

Bonsoir à tous. Je voudrais simplement signaler que l'Eglise Hosanna n'est pas né d'une division et que je n'ai JAMAIS fait parti de l'église Mission, Salut et Guérison.

Donc il est important de souligner, que quelques églises locales comme la nôtre ont vu le jour par la volonté de Dieu et par l'approbation de serviteurs de Dieu - sérieux et approuvés qui ne sont pas issues de la Mission, Salut et guérison.

pour ceux et celles qui veulent plus d'informations sur l'église Hosanna, son histoire, vous pouvez visiter www.eglisehosanna.com

Et pour ceux et celles qui voudraient savoir qui sont les pasteurs qui m'ont approuvés et formés et envoyés et envers qui je suis redevable, vous pouvez aller visiter : www.destiny.co.za et www.haroldweitsz.com

Merci de m'avoir lu.
Bruno

Écrit par : Picard Bruno | 15/03/2012

Vous pouvez suivre l'actualité de l'EPR (Eglise protestante de la Réunion) sur son site http://www.egliseprotestante.re/
Un blog Google+ est aussi dédié pour les activités de l'EPR dans le Sud à Saint Pierre (lien sur http://www.cmlk.re)

Écrit par : Joel P | 15/09/2012

Cette diversité c'est trop. Simplifiez si'vous plait

Écrit par : Marco | 20/11/2012

Selon la thèse de Valérie Aubourg, Bruno Picard vient du CEP, fondé par Eric Babef, un des 3 dissidents de la Mission Salut et Guérison. Toujours selon cette thèse, Bruno aurait quitté le CEP pour former son propre mouvement, "parole vivante" devenu successivement "hosanna" puis maintenant "extravagance". Donc l'eglise hosanna (à ce jour extravagance) est née d'une division provenant elle même d'une division (je passe les détails)...

Écrit par : Michael Bottes | 02/11/2014

Michael Bottes, vos conclusions sont erronées.. dommage que l'on ne cherche pas à entendre tous les sons de cloches.. hum.

Écrit par : bruno Picard | 23/01/2015

Cher Bruno,
Tous les sons de cloche sont bienvenus.
Et merci bcp pour votre post. N'hésitez pas à détailler.
"Tout de bon" à vous

Écrit par : SF | 23/01/2015

Les commentaires sont fermés.