Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2011

Laïcité : une clarification limpide de Catherine Kintzler

CatherineKintzler.jpgUn peu bousculé par le travail depuis mon retour de l'île de la Réunion, je préparais néanmoins une "note de fond" sur les débats en cours sur la laïcité.... et le processus qui a conduit, faute de combattants à Gauche, à ce que le Front National en vienne à préempter le sujet.

Et voilà que je viens de lire un billet de Catherine Kintzler qui correspond de si près à ce que j'avais envie d'écrire que je préfère, en tout cas pour l'heure, renvoyer vers son article!


J'ai découvert cette réflexion en lisant un article de Sud-Ouest intitulé "La religion à la rescousse de la laïcité". Ce bel article de fond est signé Hélène Rouquette-Valeins.

Il est  disponible en libre accès sur le blog de Jean-Michel Quillardet, où Catherine Kinzler est citée.... ainsi que votre serviteur (ici l'article en PDF).

 

A partir de cet article, on accède, en lien, au texte de Catherine Kintzler, qui vaut la peine d'être lu très attentivement, tant il pose, de manière limpide, les termes du débat. Il s'intitule "Comment la laïcité a été offerte en cadeau au Front National".

 

Il peut m'arriver d'avoir, sur tel ou tel détail ou angle de vue, une légère divergence avec Catherine Kintzler. Je pense notamment que sa démonstration ne perdrait rien, parfois, à rappeler plus nettement que la laïcité n'a, en soi, absolument rien d'antireligieux.

Mais sur le fond, son analyse claire, rigoureuse, nuancée et républicaine fait mouche.

Elle est bien plus convainquante que les 1000 et 1 brouillages (multiculturalisme anglo-saxon mal digéré, tentation néo-concordataire, bien-pensance européenne, clientélisme électoral à la petite semaine avec certains acteurs religieux, etc.) auxquels on a malheureusement été habitués ces dernières années, et qui ont conduit une partie de la Gauche (historiquement en pointe dans l'élan laïque) à devenir, sur ces sujets, inaudible...

Jusq'au désastre actuel qui voit la "laïcité offerte en cadeau au Front National".

 

Alors, merci à Catherine Kintzler pour ce précieux texte, qui, dans un débat moins vicié qu'aujourd'hui, comporterait toutes les qualités requises pour devenir une référence de base à faire lire et relire dans toutes les administrations et écoles de la République!

Commentaires

En cliquant sur le lien sur le blog de JM Quillardet on me répond que la page n'est pas disponible. Merci de nous transmettre cet article.
EC

Écrit par : Edmée Cazanoles | 01/04/2011

Ah? C'est curieux. Pour ma part, j'arrive très bien à accéder à l'article depuis le lien.
BOn, pour plus de confort, je viens d'ajouter la possibilité de récupérer l'article en question en PDF. BOnne lecture.

Écrit par : sf | 01/04/2011

Merci d'avoir partager cet article de Catherine Kintzler. TRES riche et Précis.

Écrit par : Bruno Picard | 01/04/2011

Bonjour,
Nous sommes plusieurs a avoir du mail à comprendre ce positionnement du CNEF (voir ci-dessous). Est-ce que tu aurais des éclaircissements à apporter? Merci !

Le CNEF ne refuse pas de participer au débat sur la laïcité
31.03.2011 - Toutes les religions ne seront pas absentes au débat de l'UMP sur la laïcité. Par voie de communiqué de presse, le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF) vient d'annoncer que malgré les réserves qu'il avait déjà émises sur le cadre partisan de l'organisation du débat, il répondrait présent le 5 avril. Objectif du CNEF, participer à la recherche de solutions pour l'organisation de la laïcité et éviter que la politique inégalitaire actuelle ne perdure.
Dans son document, le CNEF note qu'entre d'une part les lieux de culte fermés pour les évangéliques et de l'autre la tolérance pour la prière dans les rues, l'Etat doit trouver des solutions pour «garantir le libre exercice du culte».

Écrit par : Jr de Marseille | 04/04/2011

Puisque, finalement, il y a débat sur la laïcité .. va-t-on aussi parler du statut particulier de l'Alsace et de la Moselle ? .. pour ENFIN y appliquer la loi de 1905 .....
Certains membres du "clergé" des quatre "cultes reconnus" ( catholicisme, protestantisme luthérien et réformé, judaïsme ) sont plutôt en faveur d'une extension de ce régime à ... l'islam ... bref, c'est pour eux une façon d'avoir plus de laïcité.. moi je trouve que ça en ferait plutôt moins .. et il y a parfois des débats dans les journaux...certains pensent même que ces régions sont en avance sur le reste de la France en ce qui concerne la laïcité, et qu'il faudrait étendre le système local d'Alsace -Moselle au reste de la France, au s'cours !!!

Écrit par : Françoise | 06/04/2011

J'utilise le formulaire de commentaire faute d'avoir trouvé un formulaire de contact sur votre blog : c'est donc un message et non un com !

Merci Sébastien pour ce lien et pour votre appréciation à laquelle je suis très sensible.

Oui c'est vrai je n'ai pas rappelé dans cet article que la laïcité n'a rien d'antireligieux, vous avez raison de le souligner ; il se trouve que je l'ai fait tant de fois dans d'autres textes que, comme je l'écris, cela me donne presque la nausée de ressasser les mêmes idées et j'ai tendance maintenant à écrire de manière un peu trop elliptique sur ces sujets ! Et pourtant il faut répéter, c'est utile ! Et il faudrait que chaque article puisse se suffire à lui-même, c'est ce qui est très difficile à faire.

J'ai référencé votre blog il y a déjà quelque temps dans la page Liens et contacts de Mezetulle.
Je voulais juste vous faire un petit signe amical.

Écrit par : Catherine Kintzler | 06/04/2011

Bonsoir Catherine, et merci beaucoup pour votre message amical!

Je serai ravi, à l'occasion, de faire meilleure connaissance (pour cela, voir mon courriel, disponible en cliquant sur "A propos", sous le médaillon photographique en haut du blog).

Et vous avez raison sur le fait que dans d'autres écrits, vous soulignez effectivement que la laïcité n'a rien d'antireligieux. Vos scrupules quant au caractère peut-être "un peu trop elliptique" de vos textes vous honorent : mais soyez rassurée, vos analyses sont d'une clarté et d'une honnêteté intellectuelle à mon avis sans équivalent dans le champ intellectuel français actuel. Si seulement vous pouviez être lue davantage!

Je m'aperçois à ce sujet avec effroi que je n'ai pas, jusqu'à présent, référencé votre blog! (travers hélas classique du chercheur incapable d'élargir son périmètre "sciences sociales" habituel)

Mieux vaut tard que jamais, je vais le référencer tout de suite, dans la colonne "Blogs protestantisme laïcité".

Écrit par : SF | 06/04/2011

@ Françoise (06.04.2011) :

Attention à ne pas réduire le Droit local d'Alsace-Moselle à l'aspect religieux !
Il est le résultat du droit napoléonien (concordat et articles organiques, mais pas seulement) et du droit allemand lors du rattachement de cette région à l'empire germanique.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_local_en_Alsace_et_en_Moselle

La "sécu" alsacienne date de l'époque germanique et son régime est bien plus intéressant que celui de la "sécu française" née bien plus tard. L'aide sociale date aussi de cette époque. Le Droit local touche aussi bien le social que la justice, le code professionnel etc. S'il a été maintenu en 1946, c'est bien parce qu'il présente des avantages non négligeables par rapport au droit français.

En matière de religion, il existe effectivement 4 cultes "reconnus" : catholique, luthérien, réformé et israélite. Si cette spécificité devait être supprimée, il faudrait organiser un référendum dans la région, car j'estime que ce n'est pas à des Français d'autres régions de décider ce qui est le meilleur pour les Alsaciens ! Par contre, si le concordat a des origines napoléoniennes, donc historiques, il n'est pas question pour moi que l'on y rajoute l'islam, ni aucune autre religion, car là on ouvrirait une drôle de boite de Pandore.

Écrit par : Patrick B | 10/04/2011

Bien sûr que je sais que les spécificités de l'Alsace-Moselle ne se résument pas à l'aspect religieux, Patrick B, mais là je m'en tenais à la laïcité, et pour moi il n'y a pas besoin de référendum ...Mayotte avait aussi, tant qu'elle était un "territoire d'Outre Mer", un régime religieux spécial ( tribunaux islamiques en plus des tribunaux civils, mariages polygames autorisés .. ) ; dès que ce "territoire" d'Outre Mer est devenu, il y a quelques jours, un DEPARTEMENT d'Outre Mer, les lois relatives à la laïcité s'y appliquent : finis les tribunaux religieux ou le mariage polygame ( mais on ne dissout pas les mariages polygames qui ont été contractés avant ce changement de statut .. ).. je ne vois pas pourquoi l'Alsace et la Moselle feraient exception .. ou alors il faut les transformer en territoires d'Outre Mer lol

Écrit par : Françoise | 13/04/2011

Les commentaires sont fermés.