17/11/2011

Macasbah.net, un salam alaïkoum chrétien aux musulmans

saïd Oujibou, Fatima Oujibou, Sébastien FathAvec les mouvements de globalisation et d'individuation des croyances et des pratiques, les contacts inter-religieux n'ont peut-être jamais été si nombreux, jouant sur toutes les nuances du conflit frontal, du dialogue fusionnel et mystique en passant par la controverse ou l'effort de conversion mutuelle.

C'est dans ce contexte que l'on peut situer, sur l'axe méditerranéen et islamo-chrétien, la création l'an dernier (2010) d'un portail internet original, intitulé Macasbah.net.


Ce site internet s'inscrit dans une tendance de fond: celle de l'ouverture croissante des sociétés civiles nord-africaines au pluralisme, y compris religieux.

960x300_salamalykoum.jpg

On aura compris, au vu des débats post-Printemps arabe, que cette ouverture est compliquée, nourrit des résistances au sein des sociétés civiles émergentes, étudiées dans un bel ouvrage coordonné par Pierre-Jean Luizard et Anna Bozzo.

9782916539430.jpgCette ouverture progressive n'en est pas moins réelle, et l'un des indicateurs est le mouvement de conversion vers le christianisme, "à bas bruit", de quelques dizaines de milliers de Maghrébins précédemment musulmans, de Marrakech à Tunis via Oran, Alger, la Kabylie (où chaque village comporterait aujourd'hui une église ou un lieu de culte chrétien) et... la France.

Ces convertis revendiquent de plus en plus ouvertement, malgré certains risques, le droit d'être "fier d'être arabe et chrétien" (formule de Saïd Oujibou), de la même manière que des acteurs musulmans valorisent de leur côté d'autres fiertés (y compris celle de convertir des chrétiens, ou d'être musulman et adepte du prophète Jésus, comme le Coran l'y autorise)

Ce mouvement de conversion, qui touche hommes et femmes, n'est pas nécessairement islamophobe, loin s'en faut. Il revendique même volontiers un certain attachement à la culture arabo-musulmane.

Optique conversionniste, mais non islamophobe

Et c'est précisément ce qui ressort de ce site internet, animé par le pasteur Saïd Oujibou et son épouse Fatima. Tous deux sont ex-musulmans (d'origine marocaine), devenus chrétiens, au sein de la mouvance protestante évangélique francophone. On ne s'étonnera pas que cette oeuvre est basée.... en région parisienne, et non au Maghreb, en particulier pour des raisons de sécurité assez évidentes. Mais elle n'en diffuse pas moins tous azimuts, y compris en direction du Sud de la Méditerranée.

9782851622495.jpgOn remarquera, au fil des émissions proposées sur ce site, qu'il n'est pas question de dénoncer en bloc l'islam, même si le but est bien de s'en démarquer. Il est plutôt question de valoriser, en partant d'un fond arabo-musulman respecté, l'originalité et l'importante valeur ajoutée (aux yeux des convertis) du message chrétien porté par Iassou al Massih (الْمَسِيحُ).

A noter que le pasteur Saïd Oujibou tout comme son épouse, Fatima Oujibou, ont signé deux ouvrages l'an dernier.

Le premier s'intitule Fatima Oujibou (coord.), Converties de l'islam, témoignages (Paris, ed. de Paris, 2009, 150 pages);

Le second s'intitule Saïd Oujibou, Fier d'être arabe et chrétien, Paris, ed. première Partie, 2010, 128pages).

 Nous reviendrons, au cours de cette année 2011-2012, sur le parcours, l'originalité et l'impact de ces deux nouvelles figures de proue du protestantisme évangélique francophone.

Emission "Les repentis de l'islam", diffusée du 4 au 10 novembre 2011 par Macasbah.net

Commentaires

A voir absolument, si vous ne connaissez pas déjà, ça vous détendra (garanti) :

http://www.dailymotion.com/video/xrlwh_liberte-egalite-couscous_fun

Saïd Oujibou, pasteur, évangéliste et conteur (si, si !) français, marocain, et fier de l'être !

Continue, Saïd, nous sommes beaucoup avec toi ! Et merci encore pour ton talent, ta pertinence, ta fraîcheur et ta spontanéité, ton sens inné de la communication et de l'art de raconter une histoire. Et pour ton humour et ta générosité, qui viennent du cœur, eux aussi.

Que Dieu te bénisse et te fortifie.

Écrit par : Eric LISBONNE | 22/11/2011

n'y a-t-il pas à s'inquiéter pour la sécurité de ces gens?

Écrit par : audrey | 26/06/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.