Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2011

L'enjeu des sociétés civiles du monde arabo-musulman

Abeer AwoodaConnaissez-vous Abeer Awooda?

Très peu de médias francophones ont parlé de cette jeune journaliste soudanaise du Sud-Darfour (ci-contre), demandeuse d'asile en Angleterre, auteure d'article dans le Guardian, et expulsable, en février dernier, au risque de perdre la vie. Arrêtée et torturée par les forces de Khartoum pour avoir porté des pantalons (selon The Independent), elle avait fui, en juillet 2010, pour trouver refuge en Grande-Bretagne.

 Au prix de la mobilisation acharnée d'une ONG intitulée Waging Peace, elle a pu finalement rester outre-Manche.  Agée de 26 ans, Abeer Waooda est aujourd'hui l'un des multiples visages des nouvelles sociétés civiles émergentes dans de nombreuses dictatures à majorité musulmane.


On se rend tous les jours davantage compte du poids de ces acteurs (associations, médias, activistes indépendants, groupes religieux), las de subir l'autocratie, voire la dictature sanguinaire.

Les révolutions et révoltes en cours, notamment en Syrie, nous changent des discours naïfs, démagogiques ou gentillement séniles d'un Stéphane Hessel, qui, dans un gros fascicule paru l'an dernier, croyait voir dans l'occupation israélienne de territoires palestiniens  la "principale indignation" (sic) du jour...

Sans sous-estimer l'enjeu palestinien (on souhaite en effet un Etat palestinien viable et démocratique, bon pour les Palestiniens comme pour les Israéliens), ce type de réductionnisme obsessionnel, hélas trop courant dans certains salons, prospère au mépris des réalités, à commencer par les centaines de millions de citoyens musulmans (et parfois chrétiens), entre Atlantique et Indus, privés quotidiennement de l'exercice basique de leurs droits démocratiques par des tyrans en tous genres: de Khaddafi à Assad en passant par Al Bashir, bouchers de leur propre population et fauteurs de famine et de guerre...

 

9782707164896.jpgOuvrage de référence

Pour mieux ausculter le phénomène de ces sociétés civiles émergentes, on ne saurait trop conseiller l'ouvrage collectif, fruit d'un colloque international, publié sous la direction d'Anna Bozzo et Pierre-Jean Luizard, du Groupe Sociétés Religions Laïcités (laboratoire GSRL). 

Ce superbe ouvrage universitaire à consulter d'urgence s'intitule tout simplement Les sociétés civiles dans le monde musulman.

Voici une partie de l'argumentaire qui présente l'ouvrage, publié aux éditions La Découverte (2011):

 Il "décrypte les conditions qui ont permis l’émergence de ces mobilisations à travers l’analyse du phénomène de la société civile. Qu’est-ce que la société civile? Quels rapports entretient-elle avec l’État, le politique, le marché ou les grandes ONG internationales ? Mène-t-elle toujours à la démocratisation? Peut-on parler de société civile musulmane? Autant de questions cruciales à un moment où se posent les questions des lendemains de changements de régime."

Les commentaires sont fermés.