02/04/2012

André THOBOIS (1924-2012)

André Thobois, Sébastien FathLe pasteur baptiste André THOBOIS (1924-2012), parfois surnommé "pasteur des pasteurs", s'en est allé lundi dernier, dans sa 88e année.

Pour ceux qui connaissent le protestantisme et ses grandes figures, je citerai ce mot, très bien vu et bien dit, de Claude Baty, président de la Fédération Protestante de France: lors du culte d'actions de grâce, qui a eu lieu samedi dernier à l'église baptiste de l'Avenue du Maine à Paris, il a décrit André THOBOIS comme un "Marc Boegner évangélique".

C'est dire la stature de cet homme, acteur majeur des 60 dernières années de l'histoire protestante française (et francophone).


Il est hors de propos, ici, de retracer une vie dont les engagements multiples méritent, à tout le moins, un livre universitaire fouillé. L'hebdomadaire Réforme, le portail internet de la Fédération Protestante de France, le quotidien La Croix, le mensuel Christianisme aujourd'hui, et bien d'autres encore, ont déjà rendu hommage à ce bâtisseur de haute stature (au propre comme au figuré), figure exemplaire d'un style protestant à la fois sobre et conquérant, pastoral et présidentiel, innovant mais fidèle à l'héritage, qui faisait d'André Thobois quelqu'un d'unique.

André Thobois jeune.jpg

André Thobois, au temple baptiste de la rue de Lille (Paris, vers 1956?)

Pour avoir eu le privilège, à une dizaine de reprises, d'entretiens approfondis avec André Thobois, depuis une première rencontre en juin 1997 à l'occasion de mon travail de thèse de doctorat sur l'histoire des baptistes, je garde précieusement les nombreux souvenirs accumulés au fil des rencontres avec cet homme accessible, visionnaire et chaleureux, qui n'a jamais regardé de haut le petit jeûnot, historien en herbe, que j'étais.

Je me bornerai pour l'heure à vous proposer ci-dessous la brève eulogie que l'on m'a demandé de prononcer, en tant qu'historien, lors du service d'actions de grâce, samedi 31 mars 2012.

André Thobois.jpg

(La voici aussi en PDF à télécharger)

Une chose est sûre: on n'a pas fini de parler d'André Thobois.

 

Commentaires

Merci Sébastien Fath pour cette note. Je m'attendais à ce que vous en rédigeriez une, forcément. Et ce ne sera sans doute pas la dernière.
J'ai connu cet homme d'exception. Il était mon pasteur à la fin des années 70, c'est lui qui m'a baptisé et j'étais membre de son Eglise pendant plusieurs années avant de retourner dans ma province natale.
Il était un homme de caractère, brillant, persévérant (il a fondé, puis dirigé pendant 56 ans le mensuel "Croire et Servir", aujourd'hui "Croire et Vivre"). Je ne l'ai jamais vu en colère, mais toujours paisible et apaisant, jamais la moindre agressivité et ce, jusqu'à la fin de sa vie.
J'en garde un souvenir inoubliable.

Écrit par : Patrick B | 02/04/2012

Est-ce qu'il existe des vidéos ou des choses de ce genre sur lui?
Car c'était aussi quelqu'un qui parlait tellement bien!

Écrit par : Michelle F. | 02/04/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.