Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2012

Dixieland Gospel, zoom sur tubes indémodables (1): I'll fly Away

Avant de terminer, au mois d'août prochain, notre série comprotestantisme,évangéliques,bible,bible belt,etats-unis,albert e. brumley,gillian welch,alison krauss,frères cohen,o'brothers where are you,gospel,musiquemencée au printemps 2012 sur le Gospel francophone africain, voici, en guise de "série de l'été (juillet)", un aperçu en 8 étapes du Gospel du Sud des Etats-Unis (la Bible Belt), au travers de quelques chansons emblématiques.

Let's roll! On commence aujourd'hui par "I'll Fly Away". Cette chanson est considérée comme l'air Gospel qui a connu le plus d'enregistrements différents. Ce n'est pas pour rien.


Dans ce Gospel, particulièrement chanté par les baptistes (variété protestante qui représente la majorité du christianisme dans le Sud des Etats-Unis), se concentre la quintessence de l'esprit du "Sud" des Etats-Unis: dureté de la vie, espérance, foi religieuse, allusion voilée à la servitude ("cold iron shackles on my feet") et un grain de nostalgie.

On y trouve aussi trois ingrédients classique: la voix, dont le timbre naturel est valorisé, la guitare et le banjo. Il a été créé par Albert E. Brumley en 1929 (l'année de la Grande Crise). Cette chanson extrêmement populaire est idéale pour introduire à la culture, la religion et l'histoire du Sud des Etats-Unis.

L'interprétation que je vous suggérerais d'écouter, si vous la trouvez sur le Net (ce n'est pas très difficile) est proposée par Gillian Welch et Alison Krauss. Cette dernière peut être considérée comme la plus célèbre chanteuse de Gospel et Country vivante. On trouve cette interprétation sur la bande originale du film O'Brothers Where Art You (des frères Cohen), commercialisée en 2000. Grâce à Youtube, elle vous est aussi proposée directement ci-dessous:


Some glad morning when this life is o'er, 
I'll fly away; 

To a home on God's celestial shore, 
I'll fly away (I'll fly away). 



Choeur 
I'll fly away, Oh Glory 
I'll fly away;
(in the morning) 
When I die, Hallelujah, by and by,

I'll fly away (I'll fly away).




When the shadows of this life have gone, 
I'll fly away;

Like a bird from prison bars has flown,
I'll fly away (I'll fly away) 


(Choeur)



Oh how glad and happy when we meet, I'll fly away;
No more cold iron shackles on my feet, I'll fly away

(Choeur)



Just a few more weary days and then, 
I'll fly away; 

To a land where joy shall never end, 
I'll fly away (I'll fly away)


(Choeur)


 

Commentaires

Excellente initiative !
Mon petit bémol serait que Loretta Lynn et Dolly Parton étant toujours de ce monde, je ne pense pas qu'on puisse dire qu'Alison Krauss est "la plus célèbre chanteuse de Gospel et Country vivante" (et ce en dépit de toute l'admiration que j'ai pour elle).

Écrit par : JO | 19/07/2012

Ah, vous avez peut-être raison cher JO! Merci en totu cas de votre avis de connaisseur.

Cela dit, cela se discute.

Je trouve par exemple la gamme expressive de Krauss un peu plus large que celle de Parton, mais cette dernière exprime plus de chaleur humaine et plus de charisme.

J'aurais sans doute dû préciser "en activité", car ni Loretta Lynn ni Dolly Parton ne chantent beaucoup désormais.

Écrit par : SF | 19/07/2012

Les commentaires sont fermés.